Du Prozac pour Merva

La véto qui a revu Merva hier a repéré un traitement qui semble efficace contre sa dermatite. C’est plutôt surprenant : il s’agit du Prozac, dans sa version humaine. Non seulement il a de fortes chances d’être actif (c’est efficace pour 75% des chats), mais il ne présente aucun effet secondaire dangereux sur un minou, tout juste un risque de boulimie pendant la durée du traitement.

Seule contrainte : le Prozac humain est parfumé à la menthe, ce qui le rend impossible à prendre pour un chat, qui va refuser d’avaler quoi que ce soit avec cette odeur. Anti a passé un long moment à la pharmacie à la recherche d’une formulation sans menthe, mais le pharmacien n’a rien pu trouver, à part aux Etats-Unis (ce qui veut dire un délai). Il va tenter d’en obtenir en demandant une préparation spécifique.

Lorsque tout va bien, le traitement montre son activité nette au bout de 10 à 15 jours. Il doit ensuite se poursuivre jusqu’à disparition totale des démangeaisons, puis encore un mois à dose réduite. En attendant, la véto a coupé les griffes de Merva aussi court que possible pour qu’elles soient moins coupantes lorsqu’elle se gratte.

Très belle journée à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *