Le veille-malade

Toutes les personnes qui ont ou ont eu des chats le savent : dès que quelqu’un est malade dans la maisonnée, le ou les minous viennent s’installer à son chevet, comme pour le protéger. On pourrait parler de garde-malade, mais j’ai préféré, dans le titre de cette note, utiliser l’expression veille-malade qui reflète mieux, il me semble, l’aspect bienveillant (bien-veillant) de nos amis félins quand ils nous sentent patraques.

La photo qui illustre ces quelques mots a été prise récemment, alors qu’Anti, épuisée par sa rhinite en plus de tout le travail qu’elle abat, s’était assoupie sur le canapé. Tanguy était là pour veiller sur elle qui veille tant sur les chats (et les humains).

Très belle journée à vous

4 Replies to “Le veille-malade”

  1. Anti

    Quel gentil minou ce Tanguy ! Très belle expression que celle de « veille-malade », même si j’ai lu en premier lieu « vieille malade »… l’effet cheveux blancs surement (ou la fièvre).

    « A partir de là, la veillance me semble être un très beau mot, dommage qu’il n’existe pas ! »
    Enjoy ! Il semble qu’il existe : https://fr.wiktionary.org/wiki/veillance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *