Sony World Photography Awards 2015

Aujourd’hui, c’est le dernier jour pour participer au concours Sony World Photography Awards 2015 ouvert à tous les photographes amateurs qui propose 10 catégories différentes : Architecture, Arts and Culture, Accru, La Fraction de Seconde, Nature et Vie Sauvage, La faible luminosité, Panoramic, Les Gens, Sourire, Voyages.

Voici quelques clichés pour vous donner envie de vous accorder un moment de liberté en découvrant d’autres ici : Plick !

professeur

Le vieux professeur à Hanoï, Vietnam.

Un daim blanc se tenant debout dans le brouillard du matin dans le parc national de l’Eifel en Allemagne.

moineUn moine hindou marche dans la brume matinale de l’hiver dans un verger de manguiers à Dinajpur.

Très belle journée à toutes et à tous,

Anti

5 Replies to “Sony World Photography Awards 2015”

  1. anti Post author

    La photo de ce daim blanc me donne très envie de relire Les secrets du Jaguar qui commencent par une étrange rencontre :

    « Je voulus faire l’effort de me lever pour ouvrir la porte et vérifier si le couloir, lui,était toujours vert, mais mon lit se mit à tanguer, et je sentis quelque chose d’humide se presser contre mon bras gauche.. Roulant sur le côté, je levai les yeux et découvris, penchée sur moi, une biche blanche comme la neige, dotée de profond yeux bleus. Les oreilles frémissantes, elle secoua sa jolie tête, se gratta sa patte de devant avec celle de derrière, bondit par dessus moi pour retomber sur le plancher rouge, et se dirigea d’une démarche élégante vers la porte. Son magnifique nez noir souffla de la buée sur la poignée de verre.
    A moitié endormi, la tête encore embuée de rêves, j’allai ouvrir à la biche aux yeux bleus la porte de ma chambre rouge pompier qui était verte la veille. Dans le couloir, un cerf l’attendait, blanc lui aussi et doté de minuscules andouillers à l’aspect velouté. Ils s’éloignèrent tous les deux en courant, glissant sur le carrelage. Arrivés sur le balcon, ils s’arrêtèrent pour renifler l’air du matin, donnant l’impression de se sentir tout à fait chez eux. Une biche et un cerf blancs.
    ( … )
    Laissant mes quatre pesos sur le capot de la Cadillac garée dans la cour, je franchis le seuil du bordel aux couleurs changeantes, tenu par un cerf et une biche blancs, deux perroquets en colère, et un nain disparu sans laisser de traces. Je venais d’entrer, pour la première fois, dans le monde magique des Mayas.

    Extraits de Les secrets du Jaguar de Martin Prechtel.

    En plus, j’était avec Sapotille hier, ce qui me donnait aussi envie de relire ce livre 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.