Gala comico-taurin avec l’UVTF et l’ONCT

Il nous est souvent arrivé – et ce n’est pas près de se tarir – de vous parler des logorrhées délirantes et plus ou moins pathétiques d’André Viard, président de l’ONCT (Observatoire National des Cultures Taurines). Si nous trouvons la plupart de ses prises de position atterrantes, il n’est pas rare qu’elles soient cependant chez nous source d’une hilarité irrépressible. Le Dédé se sent tellement obligé de forcer le trait qu’il sombre souvent dans le grotesque, même si la teneur de ses déclarations est, avant tout, affligeante.

Avouons-le, nous n’avons pas autant prêté attention à l’autre grand gourou de l’Aficion française : Alain Gaido, président de l’UVTF (Union des Villes Taurines Françaises). Il est vrai qu’il expose beaucoup moins sa prose (j’ai dit « sa », pas « son ») à la vue de tous. Et quand les deux présidents s’expriment sur leur sujet favori – à savoir, nous – on assiste à un gala comico-taurin de haute volée.

pinoviard

Les propos qui suivent remontent à quelques semaines, mais il serait dommage de ne pas les tirer de l’oubli où ils ont déjà sombré. Disons qu’il s’agit d’archéo-aficiologie. Commençons par le maître incontesté de la Cracophobie : le président Dédé, dont les éditauriaux (merci Jean-Paul) sont tellement attendus dans nos rangs que nous sommes un certain nombre à ne jamais louper ce que l’un d’entre nous diffuse régulièrement par mail à ses abonnés sous le titre « Le Viard du jour ». Pour varier un peu les plaisirs, je vais revenir ici non sur l’un de ses libelles dont la qualité, il faut le reconnaître, périclite de façon inquiétante (à force de s’auto-plagier, Dédé ne sait plus trop quoi dire et ses textes sombrent dans un gâtisme qui ne nous fait même plus rire), mais sur l’une de ses prises de parole sur une radio dont le nom m’échappe.

C’était le 11 août 2014. Extrait :

Viard : […] »Et ce problème est celui que pose le CRAC, dont Mr Richier  a fait partie pendant de longues années, il a dû partir ou on l’en a peut-être éjecté, je ne sais pas, mais… »

Journaliste : « Peu importe, c’est pas le débat on va dire. »

Viard : « Non, non, nous assistons à des actions commando, avec des gens qui sont des mercenaires, qui sont payés par divers organismes. »

En voilà un scoop qui nous a fait mourir de rire : on utilise des mercenaires pour nos actions ! On est tellement blindés de fric que désormais, les manifestants, on les paye pour venir ! Mais si, c’est forcément vrai puisque c’est Viard qui le dit. Remarquez, il raconte ça depuis déjà au moins un an, à la suite de l’action dans les arènes de Rion-des-Landes le 24 août 2013. Il me semble même qu’il avait mentionné une fois quel était le tarif par tête, c’est dire s’il est bien informé.

gaido

Et là, comme dans un sketch mille fois répété, la réplique vient de l’autre comique de service, le président Gaido. Les mots qui suivent sont extraits d’une interview donnée au Midi Libre le 7 octobre dernier :

« Nous devons défendre notre culture face à des anticorrida qui disposent d’un budget de trois millions d’euros grâce aux financements des associations de protection des animaux« .

Waow ! Trois millions d’euros ! Avec une telle fortune en caisse, c’est sûr qu’on peut s’en payer un gros paquet, de mercenaires. On se demande même pourquoi on n’achèterait pas des pages de pub dans la presse tous les jours. Probablement parce qu’on utilise l’essentiel de cet argent pour faire nos réunions dans une luxueuse propriété nichée au centre d’un paradis fiscal, c’est ça ?

Sérieusement, d’où Gaido sort-il un chiffre aussi ahurissant ? Les budgets cumulés de la totalité des associations anti-corrida françaises ne doivent pas dépasser le dixième de cette somme. Pourrait-il nous donner plus d’informations sur ce que sont ces « financements des associations de protection des animaux » ? Peut-être fait-il allusion aux aides versées aux associations de tous poils par les municipalités, les conseils généraux, les députés locaux ? Si tel est le cas, il faudrait lui rappeler un petit détail qui lui a probablement échappé : toutes les structures anti-corrida sont situées dans les départements taurins. Les élus de ces départements versent régulièrement de l’argent à toutes sortes d’organisations taurines, mais ils ne donnent pas un centime aux groupes anti-corrida. Étonnant, non ?

euros

Quelques exemples en vrac :

– En 2013, le député Pierre Aylagas a attribué 1500 euros à l’association Aficio Catalana (Pyrénées Orientales), son collègue Elie Aboud a doté la Fédération des Clubs Taurins de l’Hérault de 1000 euros, ainsi que le Club Aficion du même département et la Féria d’Oc, toujours dans l’Hérault, de 1000 euros chacun également. Quant à Jean-Claude Bouchet, député du Vaucluse et maire de Cavaillon, il a soutenu l’association taurine les Piboulins à hauteur de 1000 euros. Cette liste est forcément non exhaustive puisqu’il y a plusieurs dizaines d’autres députés pro-corrida.

– Plus culturel ? Le Prix Hemingway, qui récompense les pires textes taurins chaque année, est soutenu par la DRAC Languedoc-Roussillon, la Région Languedoc-Roussillon, le Conseil Général du Gard, la Mairie de Nîmes, Simon Casas Production et les éditions Au Diable Vauvert à hauteur de dizaines de milliers d’euros. En 2009, comme en 2010, rien que pour le Conseil régional, l’aide à l’organisation de ce prix était de  40 000 €.

– Plus sérieux, la Chambre Régionale des Comptes de PACA a épinglé le Conseil Général des Bouches-du-Rhône pour avoir acheté de 2006 à 2010 pour 320 544 € de places lors des ferias d’Arles sans critères d’attribution de ces places, ce qui est illégal mais on ne va pas chipoter.

– Et, dans la même veine, la ville de Bayonne offre, suivant les années, entre 3000 et 8000 places de corrida gratuites chaque année depuis au moins 2006. Si on prend un prix moyen de 60 euros par place, le cadeau représente entre 180 000 et 480 000 euros d’aide directe à la tauromachie tous les ans. Et ils s’étonnent d’être en déficit chronique

C’est sûr qu’ensuite, ces pauvres élus n’ont plus un rond à verser aux associations anti-corrida, comme c’est dommage. Et je vous fais grâce des subventions européennes qui sont de plusieurs centaines de millions d’euros par an pour les élevages de taureaux de corrida entre le Portugal, l’Espagne et le sud de la France. Par contre, curieusement, il n’y a rien dans le budget de l’Europe pour les opposants à la tauromachie.

Du coup, président Gaino, les 3 millions d’euros, on n’en a jamais vu la couleur et croyez bien qu’on le déplore. Et du coup, président Viard, les mercenaires, comme on ne peut pas se les payer, hé ben on n’en a pas. Maintenant, si vous avez des infos étayées par des sources irréfutables (nous, c’est la Cour des Comptes) qui prouvent qu’on dispose « d’un budget de trois millions d’euros grâce aux financements des associations de protection des animaux », ne vous gênez surtout pas pour les rendre publiques, ça nous intéresse, on postulera. En attendant, ça nous fait juste mourir de rire que vous puissiez sortir des absurdités aussi ridicules dans la presse.

Une petite dernière pour la fin ? Dédé Viard l’affirme et le répète : « il faut savoir que ces manifestations si elles sont nombreuses, sont toujours sur la base des mêmes manifestants. Il y a 50 personnes en France qui manifestent contre la corrida. » Ben voyons… nous étions donc 50 personnes à manifester à Alès en 2013 et 50 en 2014, 50 à Rodilhan en 2011, 2013 et 2014, 50 à Rion-des-Landes en 2013, 50 à Bayonne en 2014, 50 à Carcassonne en 2014, etc.

DSC03303p

C’est à se demander pourquoi on se retrouve à chaque fois devant 100 à 250 CRS si on est aussi peu nombreux. Remarquez, même quand aucun de nous n’y va, en face les aficionados paniqués mobilisent 100 CRS quand même, comme à Rion l’été dernier. On ne sait jamais, n’est-ce pas, si des mercenaires venaient à surgir en masse pour une action commando…

Qu’est-ce qu’ils sont drôles, on n’en peut plus de rire.

4 Replies to “Gala comico-taurin avec l’UVTF et l’ONCT”

  1. Pascale Grandjean

    Haha mdr , bon, ça me fait penser que je dois encore envoyer ma petite note de frais pour les 12 manif anti corrida de cette année 2014 … et svp si vous voulez bien régler sur mon compte Suisse 😉

  2. Anna Galore Post author

    Oui, bien sûr, aucun problème, sur le compte suisse, comme d’habitude 🙂
    Et attention, notre promo Temporada 2014 : pour 12 manifs payées, 15% de primes en sus, nettes d’impôt bien sûr.

  3. guigui anticorrida

    Bonne nouvelle!
    J’attends donc le rappel de paiement de 4 ans de manifestations de Fréjus à Bouillargues, avec détours sur Rion les Landes, Paris, Istres, Tarascon, Ales, Rodilhan, Béziers…
    Je pourrai enfin changer ma vieille twingo contre le dernier modèle de Porsche, pour me déplacer plus rapidement!
    Quel dommage que le ridicule ne tue pas…nous n’aurions plus besoin de manifestants anti corrida!

  4. soleil vert

    Les manifestantes anti-corrida sont souvent jeunes, et ça c’est une grande richesse, par rapport aux vieux afiocs !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.