Maillot moule-frite

Quand j’étais petit, il y a environ un demi-siècle (ça file…), les seuls maillots que portaient les individus de sexe masculin étaient des vrais maillots genre slip. J’ai vu arriver avec scepticisme les bermudas dans les années 70. Je trouvais ça franchement moche et carrément ridicule à chaque fois qu’on sautait dans l’eau et que ça se gonflait comme une baudruche. Pourtant, ce sont eux qui se sont imposés largement. Sauf dans les piscines. Là, ils sont carrément interdits.

DSC05042p

Hier, nous avions prévu d’aller à la plage. Il y avait avec nous Houssam, Gwlad, Enzo et Flavien. Avant de partir, Anti a demandé à Houssam s’il avait prévu un maillot. Il a répondu : « Oui, pas de souci, j’ai un maillot moule-frite sur moi. » Euh… hein ? Comment ça, un mayo-moules-frites ?

Devant notre regard interrogateur, il a ajouté : « Vous savez, ceux qu’on peut mettre dans les piscines. » Aaaaaaaaah ! Je dirais même plus : muhahahahahahaaa (ici, en cadeau-bonus, un smiley dessiné sur le sable par Enzo 🙂

DSC05055p

Cette évolution de la traditionnelle expression « moule-bite » pour désigner les vrais maillots, devenue donc « moule-frite », m’a mis vraiment en joie. J’imaginais certes facilement ce qui, sous le maillot, pouvait bien tenir lieu de frite – bien qu’une frite soit en général d’un format largement plus riquiqui qu’une bonne grosse bite (d’amarrage) – mais pour les moules, là, ça devenait franchement hilarant.

DSC05044p

Bon, on a passé quelques heures vraiment sympa sur l’une des plages des Saintes-Maries. L’eau était super bonne et on a pris des couleurs. Je ne vous montre pas de photo du modèle que portait Houssam, ce serait déplacé. Mais du coup, j’ai regardé autour de moi sur la plage et, en fait, pas mal de mecs en portaient, des moules-frites. On bronze quand même beaucoup mieux comme ça.

Très belle journée à vous

DSC05052p

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.