Présence du chamanisme, nouveau courrier du 15 mai 2012

masquesmayas.jpg
Exposition Les masques de jade mayas à la Pinacothèque de Paris, du 26 janvier 2012 au 10 juin 2012

Voici le dernier courrier de Jean-Gabriel Foucaud en date du 15 mai 2012

Deux dates avant l’ouverture très proche, en fin de semaine, des inscriptions pour les Loges des 16 et 17 juin, à côté de Paris, et la Quête de Vision des 14 au 21 juillet dans les Vosges. Ces deux dates sont les vendredi 25 mai et 22 juin au « temps du corps » de 19 h 30 à 23 h (conférence, pendant une heure + cercle de tambours et cercle de paroles pour partager les informations venues pendant le temps de tambour). J’y parlerai des « âges de la vie » : vendredi 25 mai « de la naissance à 28 ans » et vendredi 22 juin « de 28 à 63 ans ».

La très belle exposition à la Pinacothèque sur les masques maya mérite un long détour et promet des heures de bonheur.

Si on aime les films d’amour, on peut aller voir « Margin calls ». Ce film retrace l’univers des « traders » qui précipitent avec une rare indifférence les sociétés où nous vivons dans un chaos dont certains d’entre eux savent aussi profiter. Ce film rappelle un adage d’un ami économiste : « les crises sont un moment pendant lequel des riches conscients plument des riches inconscients. Les pauvres conscients parfois arrivent à se protéger et les pauvres inconscients paient pour tous ».
Quand je parle de film d’amour, c’est bien sûr d’un amour immodéré pour la possession, plutôt l’accaparement de l’argent. En réalité, pour ceux qui n’y voient pas l’objet d’une telle passion, c’est plutôt un film d’horreur !!!

dscf1063h.jpg
La Maguelone le 1er janvier 2012

La treizaine Chien du 15 au 27 mai 2012

La treizaine est le mode d’adaptation humaine à l’intérieur des saisons. En ce moment, début de l’été, le temps fleur, première période de l’été s’achève. (Pour en saisir la dynamique, voir le courrier précédent sur le blog Parole des Mondes Anciens).

Le 18 mai commencera le 2e temps de l’été. Ce sera la période « herbe sèche » : 18 mai-6 juin

Le Chien, dans le calendrier aztèque du Mexique ancien, représente l’ouest de l’hiver (donc le temps automnal à l’intérieur de l’hiver). Ce symbole sert à décrire les évolutions ayant lieu lors de la période allant du 25 décembre au 11 janvier. Il apporte donc une couleur automnale (ouest) à cette treizaine avec l’envie, et le besoin, d’un retour sur soi (en automne, c’est le corps émotionnel qui prime), des doutes sur le « à venir ». On n’y voit pas très clair, à nous de trouver les moyens d’écarter ces brumes.

Le Chien, forme terrienne de Quetzalcoatl, nous entraîne dans les formes souterraines occultes. N’est-ce pas lui qui part chercher les os, traversant les 9 enfers, afin de reconstruire l’être humain nouveau ? C’est lui aussi, sous les traits de Cerbère, qui garde les enfers et guide celui qui y arrive.

Donc pendant cette treizaine, on se retire et on tente de retrouver un peu de souveraineté sur sa vie, voire une maîtrise, avec toutes les illusions que cela peut comporter.

Le Chien nous fait voyager à l’horizontale, avec un désir correcteur grandissant de verticalité (chercher encore et toujours son axe pour avancer). Pour pouvoir reconstruire, il aime aller flairer, sa pensée est tournée vers les autres. Bien souvent, il ne refuse pas le câlin quand son flair lui parle de positif. Notre question sera « que va-t-on arriver à reconstruire ? ». Puis… « que fais-je ? Où vais-je ? Avec qui ? »

Le parcours est rude, d’autant plus si on ne sait quelle direction prendre…, mais la fidélité du Chien aide à suivre un fil directeur. À nous de le considérer comme un dieu protecteur qui déploie ses bienfaits. Il va partout, il sait chercher le plus petit indice propice à la reconstruction. Qui parmi ses amis, alliés peut jouer ce rôle ? Quoi lire ? Quoi écouter en soi ?

Voici la figure du chien dont on a besoin en ce moment, pendant cette treizaine : Il sera celui qui décrira un fil directeur. Ce chien nous guidera… Pour cela, il se devra d’être dans la créativité, de pousser à réaliser.

Si nous sommes chien pour un autre, faisons confiance à celui pour qui nous sommes guide. Peut-être a-t-il ou a-t-elle plus de force qu’on ne l’imagine ? Faisons aussi confiance à qui occuperait cette fonction pour nous. Du moins s’il aide avec une attitude créatrice de la capacité à voyager dans l’obscur. On découvrira que son aide sera d’autant plus précieuse qu’elle s’étendra bien au-delà de ce que l’on peut imaginer, quand soi-même on a l’esprit bien obscurci.

C’est un guide qui, si on le suit dans l’obscur, l’invisible et les profondeurs, décrit les étapes, montre le chemin, pousse à prendre les bonnes décisions tout en évitant les bla-bla. Si tout semble s’effilocher, ou s’effiloche pour de vrai, le Chien est là pour aider à réunir les morceaux qui composent un être humain et à l’aider à se réunir avec les autres. Ouf !!! Il dessine des chemins permettant à l’énergie de circuler librement… enfin, car le Chien tourne autour du groupe pour rassembler et ne dévie ni de son chemin, ni de ses actes.

Pour qui occupons-nous cette fonction ? Qui l’occupe pour nous ? Qui le devrait ? Pour qui le devrait-on ? Autant de questions qui doivent occuper chacun. Et pour de vrai !

Avec ténacité il maintient ce fil qui relie la vie tangible avec l’invisible (il parcourt l’infra monde à la recherche d’indices). Il propulse aux quatre directions d’un carrefour, à nous de l’écouter et le suivre. En allant dans les coins, il montre ce qui est à nettoyer et à trier. Il sait faire la différence entre le mort et le vivant. Il éclaire ce qui est accompli et fait parfois naître l’extase en apportant de la douceur à cette lumière pour en adoucir les contours.

Témoin de toutes les blessures, puisqu’il parcourt inlassablement les 9 strates de l’inframonde, il se pose en guérisseur de l’âme dont il connaît les secrets. Avec dignité, il sait montrer que le but est atteint. Alors, il s’en va pour respecter ceux qui revivent. C’est un sauveur, avec tous les dangers que cela comporte. À chacun de trouver le juste équilibre pour ne pas laisser la prédominance au maître ou à l’esclave. Il peut aider à adoucir le terrain, construire, tisser une toile. Est-il nécessaire de lui demander en plus de piloter le parcours sur la Toile ?

La renaissance est peut être là toute proche… car tout à coup, c’est l’eurêka. Emportés par sa ténacité, une roue nous entraîne… on a enfin trouvé ce trou noir et on sait qu’il vit ! On peut approcher les dieux, se sentant dotés d’une grande puissance et d’une grande confiance.

Avec prudence, courage et perfectionnisme, il joue de son flair. Attention, car il est parfois peureux, aussi. Cette capacité à sentir le moindre indice aide à passer à l’action, à discerner ce qui prend forme et en favoriser l’éclosion.

Pendant cette treizaine Chien, il convient de déployer son potentiel créatif, de s’ouvrir en grand vers les autres, du moins avec ceux avec qui le chemin se clarifie, d’utiliser son aptitude à voir ce qui se concrétise et de commencer à s’engager.

Malgré l’aspect idyllique parfois évoqué dans ce texte, le chemin est rude car le passage obligé par les enfers, les trous noirs de sa vie, risque bien de perturber cet instant, du moins pour ceux qui voudraient que chaque seconde soit extatique, que chaque pas soit facile.

Ne perdons pas de vue que le Chien est un guide. S’il y a besoin de guide en ce début d’été, c’est qu’il convient de faire des efforts. Savoir que l’on n’a rien sans rien sera gage de la réussite.

Le chien est là pour rassembler les os, reconstruire le foyer, montrer le chemin pour y vivre.

Francine Rousseau et J.G.Foucaud

anti

2 Replies to “Présence du chamanisme, nouveau courrier du 15 mai 2012”

  1. Anna Galore

    « Notre question sera « que va-t-on arriver à reconstruire ? ». Puis… « que fais-je ? Où vais-je ? Avec qui ? » »

    « il convient de déployer son potentiel créatif, de s’ouvrir en grand vers les autres, du moins avec ceux avec qui le chemin se clarifie, d’utiliser son aptitude à voir ce qui se concrétise et de commencer à s’engager.  »

    Exactement ce que je suis en train de vivre avec la relance de ma boîte ! Et là, maintenant que je sais répondre aux questions que je viens de citer au début de ce commentaire, le chemin en effet se clarifie et le processus entamé se déroule.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.