Climat 2015 – Le mois d’octobre

Suite de l’état du climat en 2015 : après le mois de septembre, voici les principaux faits marquants d’octobre, qui a débuté de façon tragique avec des inondations meurtrières en plusieurs régions de la planète, dont le sud-est de notre pays.

Octobre

Tornade près de Marseille et très graves intempéries dans le Var et les Alpes de Haute-Provence, provoquant des inondations sans précédent qui dévastent certaines communes et détruisent le Marineland d’Antibes eu tuant plusieurs animaux marins qui y étaient captifs.

Une catastrophe analogue d’encore plus grande ampleur se produit au Venezuela, où tout un pan de montagne s’effondre à cause d’averses diluviennes.

Bilan de la canicule en France en été 2015 : 3300 morts.

Gigantesques feux de forêt à Sumatra et Bornéo.

Ouragan sur le Mexique avec des vents soufflant jusqu’à 305 km/h.

Une nouvelle étude prévoit que les pics de chaleur dans le golfe Persique rendront cette région incompatible avec la vie humaine d’ici la fin du siècle.

L’équivalent de 7 ans de pluies est tombé en 12 h sur le désert d’Atacama, lieu le plus aride de la Terre, faisait jaillir un immense tapis de 200 variétés de plantes fleuries.

atacama 09 15

Désert d’Atacama en fleurs, octobre 2015 (photo Mario Ruiz)

 

3 Replies to “Climat 2015 – Le mois d’octobre”

  1. Anna Galore Post author

    Lu hier dans le Huffington Post, au sujet du livre de Philippe Verdier, ex présentateur météo viré de France Télévisions pur avoir écrit un livre climatosceptique truffé de mensonges :

    MÉDIAS – Laurent Romejko et Jamy Gourmaud n’apportent pas leur soutien à Philippe Verdier. L’ancien chef du service météo de France 2 a été récemment licencié à la suite de la parution de son livre controversé, Climat Investigation.

    Invités sur le plateau de « C à vous » sur France 5, le présentateur météo Laurent Romejko et l’animateur de télévision Jamy Gourmaud se sont montrés beaucoup plus sceptiques que Philippe Verdier sur l’avenir de notre planète. Concernant le livre, Laurent Romejko a estimé qu’il contenait « beaucoup d’erreurs, beaucoup de confusions » […].

    Les deux hommes ont par ailleurs regretté que le livre soit trop centré sur la France. « Parlez des avantages du réchauffement climatique aux populations qui habitent les rives du Golfe du Bengale… Vous serez bien accueilli ! », a lancé le présentateur météo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.