Corrida radiée du PCI, nous serons au Conseil d’Etat

Conseil d’État saisi par l’Observatoire National des Cultures Taurines ?
Le CRAC Europe et Droits des Animaux l’y attendent de pied ferme !

Nous apprenons par un communiqué de l’Observatoire National des Cultures Taurines (ONCT) en date du 5 juin 2015, que cette association se pourvoit en cassation pour contester la décision d’abrogation de l’inscription de la corrida au Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) de la France prononcée par la cour d’appel administrative (CAA) de Paris le 1er juin 2015 et notifiée le 4 juin.

Le CRAC Europe, Droits des Animaux et leurs avocats sont tout à fait prêts pour ce nouveau combat qui leur donnera l’occasion de soumettre au Conseil d’État la question de fond de la légalité intrinsèque du classement de la corrida au regard des critères établis par l’Unesco.

D’ici là, le pourvoi n’étant pas suspensif, la corrida demeure à ce jour en dehors du PCI. La France ne compte plus, dans son patrimoine, la corrida, pratique extrêmement cruelle envers les animaux et réprouvée à ce titre par la majeure partie des français.

Pour le CRAC Europe
Jean-Pierre Garrigues
Tél. 06 75 90 11 93

Pour DDA
David Chauvet
Tél. 06 21 66 29 24

crac header

2 Replies to “Corrida radiée du PCI, nous serons au Conseil d’Etat”

  1. Mario

    Bravo au CRAC et à Droits des Animaux pour cette énorme avancée. La BAC Marseille se réjouit de cette bonne nouvelle. Il semble que cela ne soit pas le cas pour tous. Une association anti de Nîmes n’en dit pas un mot.
    Bizarre quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.