La Traviata à la Fenice

Dès le premier jour de notre arrivée à Venise, le 24 janvier en milieu de journée, nous nous sommes rendus au théâtre de la Fenice. En effet, le soir même avait lieu une représentation de la Traviata. Peut-on imaginer plus mythique que de voir cet opéra-là dans cet endroit-là ? Pour moi, non (bon, en fait, si, la Tétralogie de Wagner à Bayreuth est au moins aussi mythique, mais là on était à Venise). Déjà, parce que le lieu en lui-même est mythique. Ce théâtre porte bien son nom puisqu’il a brûlé deux fois et est rené deux fois de ses cendres (fenice veut dire phénix en français). Quant à la Traviata,  c’est un opéra mythique aussi, d’après « La dame aux camélias » d’Alexandre Dumas. Pour couronner le tout, c’est à la Fenice que Verdi a interprété pour la toute première fois la Traviata. Il avait essuyé un rejet quasi unanime des spectateurs et de la critique, ce qui n’a pas empêché son génie d’être reconnu avec le temps.

De plus, Anti avait repéré une info cruciale : il est possible d’avoir des places à prix extrêmement réduit le jour même s’il en reste de disponibles. Or, en arrivant là hors saison, nous avions toutes nos chances et c’est effectivement ce qui s’est produit : deux superbes places en parterre au septième rang pour 50 euros au lieu de cinq fois plus. Le rêve devenait accessible et nous l’avons vécu avec enchantement du début à la fin.

La superbe salle a été restaurée à l’identique après son second incendie à la fin des années 90 grâce à des films célèbres qui ont été tournés dans ces lieux, dont Sissi. Même les rushes de ces films non gardés au montage ont pu être utilisés pour avoir les détails de tel ou tel motif peint ou en bas-relief. Le résultat est fantastique.

Pendant l’un des deux entractes, nous avons dégusté un verre du fameux spritz, apéro typiquement vénitien.

Quant à l’opéra proprement dit, c’était une parfaite réussite, avec une mise en scène remarquable et des chanteurs talentueux. Pas d’image de cela, cependant, les photos étant interdites pendant la représentation. J’ai juste pris quelques photos des musiciens dans la fosse avant le début.

En sortant, il était encore bien trop tôt pour aller nous coucher. En marchant au hasard des rues, nous sommes tombés sur le Hard Rock Café de Venise et cela nous a semblé un excellent after après une soirée à l’opéra. Musique différente, mais musique toujours.

Très belle journée à vous

5 Replies to “La Traviata à la Fenice”

  1. Anti

    Grands bonheurs que cette soirée là : retourner à l’opéra, voire La Traviata en vrai et assister à une représentation à La Fenice avec son chéri pour qui c’était une grande première !

  2. Anna Galore

    Que des bonheurs, en effet ! Cela va rester un de mes grands et beaux souvenirs de ce séjour qui n’en manque pas 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *