Nirvana sur l’autoroute

Alors, vous avez imaginé quoi, avec ce titre ?

Non, ce n’est pas ce que vous croyez, bande d’obsédés textuels. Non, ce n’est pas ce que vous croyez, bande de fans de Nirvana le regretté groupe grunge. Non, ce n’est pas ce que vous croyez, bande de disciples à la recherche de l’Eveil cosmique.

C’est tout simplement une marque de fringues. Mais attention : pas n’importe quelles fringues. Elles ne peuvent pas être portées par n’importe qui. Et puis, déjà, utiliser des stations sur des autoroutes pour les vendre, c’est peu courant. Et ça ne plaisante pas : les vêtements en question étaient rangés dans le secteur « Mode ». A première vue, j’avoue, j’ai éclaté de rire. Ensuite, j’ai eu l’impression d’avoir comme des vertiges tellement les couleurs (le rose, surtout) étaient, euh, vertigineuses. Mais pas Anti qui a voulu aussitôt essayer.

Après le shooting, j’ai interviewé la top model avec mon talent habituel : « Alors ? » que j’lui ai dit. « Super confortable » qu’elle m’a répondu. A peine de retour dans le camion (on rentrait du déménagement de la Pastichounette à Pau), elle a exploré sur son smartphone le site de Nirvana en détails. Je ne sais pas si elle a finalement commandé un truc. Certes, tout lui va, mais ça fait un peu peur, quand même.

Très belle journée à vous

2 Replies to “Nirvana sur l’autoroute”

  1. Anti

    Même pô ! J’en ai essayé deux ! T’imagines le pied ?

    « Je ne sais pas si elle a finalement commandé un truc. »

    Pas encore, mais ça me tente bien quand même 🙂 Affaire à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *