Yoga du câlin

Nous continuons à nous battre pour que Mimi n’ait plus de lésions dans la bouche à cause du virus qui l’a infecté, autrement dit pour qu’il retrouve une vie normale : manger à sa faim, boire à sa soif, ne plus avoir mal. Notre dernière visite chez la véto  – la troisième en huit jours – a montré une évolution encourageante, grâce à un anti-douleur par voie sous-cutanée et un antibio, lui aussi en sous-cutané, ce qui est totalement indolore et extrêmement efficace.

Pour nous faciliter la vie – « nous » incluant bien sûr Mimi au premier chef – la véto m’a appris à faire les injections, ce qui va éviter de le trimbaler de chez nous à son cabinet tous les deux ou trois jours. Désormais, ce sera soins à domicile, sans stress additionnel pour lui, même s’il est le plus détendu des chats et qu’il ne se plaint jamais quand on le prend en voiture ou qu’il a ses consultations.

A cela s’ajoute peut-être l’essentiel : notre amour pour lui et sa compréhension quasi surnaturelle que tout ce qu’on lui fait est pour son bien, même quand ça lui fait mal. S’il y a un traitement pour lequel il n’y a pas de dose limite, c’est bien celui des câlins à volonté. Rien de mieux pour alimenter son bonheur de vivre.

Très belle journée à vous

One Reply to “Yoga du câlin”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *