La belle histoire de Diesel

Dscf1657b

Après la semaine riche que nous avons passée, j’ai passé une bonne partie de mon samedi à me détendre en jardinant. Et là, devinez quoi ? J’y ai croisé un chat ! Vous me direz, jusque-là, rien de bien nouveau sous le soleil. Sauf que c’était un chat que je n’avais jamais vu dans le quartier. Adulte, roux, pas très épais mais apparemment bien portant, il ressemblait à s’y méprendre à mon tout premier chat, Hestia. Mais il ne s’est pas attardé et a continué tranquillement son chemin vers les immeubles voisins.

Hier, dimanche, il pleuvait. En sortant la poubelle, devinez qui je croise ? Mon rouquin ! Il semblait avoir faim, aussi lui ai-je déposé vite fait une assiette de croquettes à l’abri sous la terrasse avant de rentrer me mettre au chaud. Alors que je m’activais de-ci, de-là, Anna m’interpelle : « C’est quoi ce miaulement ? Je ne le reconnais pas. » De fait, moi non plus, je ne le reconnaissais pas et pour cause, je ne le connaissais pas. C’était le p’tit rouquin ! Visiblement, vu les décibels et son insistance, il avait un message à nous communiquer et il comptait bien nous le faire passer ! Direction, le jardin. Quand je suis arrivée, Gwladys était déjà sur le coup.

Dscf1663b

Quelques mots doux, une boîte de sardines et hop ! Minou était dans la chambre des ados, visiblement trèèèèèèèèèès content ! À peine inquiet, juste timide, il a mangé quelques bouchées et s’est installé sur le lit. Il avait très envie de câlins et semblait en manque. Comme il était heureux ! Très sympathique, il nous a laissés lire le tatouage qu’il avait dans l’oreille.

Dscf1664

Un coup de fil à Laure, la Présidente de l‘association Les Chats Libres de Nïmes Agglo, pour lui transmettre l’info et à peine quelques minutes plus tard, je recevais un appel d’une dame absolument ravie de savoir que son Diesel était chez nous. Elle nous a raconté qu’ils avaient aménagé fin 2013 dans un quartier voisin et que Diesel avait disparu depuis 3 mois ! Elle avait mis des affiches partout autour de chez elle, mais rien… Rien de rien… Il faut dire que lorsque Diesel a disparu en août, il pesait près de 8 kg et que là, il doit être plus proche des 4 que des 8, du coup, les photos ne devaient plus être très ressemblantes. Même si au fond de son cœur elle l’attendait toujours, elle commençait à perdre espoir et ne croyait plus le revoir jusqu’au coup de fil de Laure…

Inutile de vous dire que les retrouvailles ont été chaleureuses.

Dsc08125b

Dsc08126b

Grâce à son tatouage, grâce à l’attention que nous lui avons porté, Diesel dort maintenant au chaud, dans sa famille retrouvée, câliné et choyé.

Très belle journée à toutes et à tous,

Anti

6 Replies to “La belle histoire de Diesel”

  1. Anna Galore

    Alors là, je peux vous dire, c’était le bonheur dans la maison quand on a su que Diesel venait de retrouver sa famille et qu’on a assisté à la joie de leurs retrouvailles !

    Très jolie dernière photo… la tombe de Rescue ornée de feuilles de vigne vierge… Nous pensons à lui et à nos autres disparus tous les jours.

  2. anti Post author

    Le bonheur, c’est simple comme un coup de fil comme on dit.

    Et oui, nous pensons tous les jours à nos chers minous de l’autre monde qui sont toujours là, dans notre jardin et surtout dans nos cœurs.

  3. sophiedesnoisettes

    Trop contente pour Diesel , sa famille et ses sauveurs!
    Pour avoir pu retrouver des maîtres de chiens ou chats grâce au tatouage, je comprends la grande joie partagée par tous.
    Le tatouage lisible par tous reste à mon avis une identification au top.
    Le puçage a des qualités indéniables mais j’ ai eu récemment le témoignage d’ un chien pucé qu’ un véto a déclaré non pucé . Aïe! L’ histoire s’ est bien terminée quand même.

  4. anti Post author

    Oui, le tatouage est le top. Perso, je fais tout de même pucer et tatouer le mot « Puce » dans l’oreille. Au moins, il n’y a pas de doute possible. Certes, il faut ensuite avoir un lecteur ou emmener le pépère chez un véto pour la lire…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.