Maoré rescapé

Les chats ne parlent pas. Et il est très rare qu’ils se plaignent quand ils ont mal. La seule façon dont ils s’expriment, c’est par leur comportement. Et là, la règle est simple : si quoi que ce soit semble bizarre, c’est qu’il y a un problème. Hier, en me levant vers 8h, j’ai vu que Maoré somnolait sous le lit d’Enzo, protégé de la lumière trop vive par un tissu coloré. J’en ai parlé à Anti quand elle s’est réveillée, parce qu’il n’est pas souvent dedans. Nous y sommes allés : il était toujours là, allongé. C’était très mignon à voir.

DSC02130p

Vers midi, j’ai jeté à nouveau un coup d’oeil. Il n’avait pas changé de place et ça, c’était carrément bizarre. Je l’ai un peu caressé tout le long du corps et il a miaulé, juste une fois. J’ai prévenu Anti qui est venue voir. Elle aussi a trouvé ça immédiatement anormal. Maoré s’est levé, péniblement, et a marché vers un bol de nourriture qui se trouvait à deux mètres. Démarche raide, même s’il posait correctement ses pattes, et poil hérissé en vrac, un signe qui ne trompe jamais que quelque chose ne va pas. Il a grignoté deux croquettes, a dédaigné une assiette de thon et il est retourné se coucher. Alerte rouge.

Anti a aussitôt appelé l’une de nos vétos, lui a décrit la situation. Notre hypothèse à ce moment-là était qu’il avait dû prendre un coup violent sur le bas du dos au niveau des hanches, au vu de sa démarche, soit à cause d’une voiture, soit en tombant mal d’un arbre. Fracture ? Luxation ? La véto nous a conseillés d’aller chez un de ses confrères équipé d’une radio, celui chez qui travaille Elsa. Il n’ouvrait qu’à 14h.

Anti a mis Mao dans une cage de transport et, pour ne pas risquer de déplacer quoi que ce soit, elle l’a en fait posé avec sa couette dans la boîte, qui du coup ne fermait pas. En arrivant chez le véto, Elsa nous a accueillis, on a transvasé avec mille précautions Mao dans une autre cage sans la couette. Le véto l’a pris très vite, a commencé à l’ausculter, a touché les points douloureux – là, Mao miaulait fort à chaque pression. Le véto aussi envisageait une possible fracture ou luxation, il y avait un énorme hématome sur le dos. Pour autant, il pensait que ce serait simple à soigner. Il a promis de nous appeler dès que la radio serait faite – sous anesthésie.

DSC02131p

En milieu d’après-midi, coup de fil. Aucun problème osseux ou articulaire. En revanche, il s’agissait d’une morsure vieille de plusieurs jours, devenue invisible de l’extérieur et qui s’était gravement infectée. Tout a été nettoyé, traité, refermé. Quelques heures de plus et Mao mourait d’une septicémie, sans qu’on y comprenne quoi que ce soit. Ce qui l’a sauvé, c’est qu’il ait eu le réflexe de venir se réfugier dans la maison sans trop se cacher et, bien sûr, le fait qu’on ait très vite vu qu’il  avait un comportement anormal.

Il est totalement sorti d’affaire. Il va rester jusqu’à vendredi à la clinique vétérinaire pour récupérer tranquillement en toute sécurité. Ouf…

Très belle journée à vous

8 Replies to “Maoré rescapé”

  1. sylvana FERRETTI

    Bon courage Maore ! Mon petit préféré … Avec les autres, tous les autres !

  2. anti

    Nouvelles du jour : nous allons chercher Mao-Mao en fin d’après-midi. D’après Elsa, il se porte comme un charme et réclame moult câlins !

  3. Anna Galore Post author

    Notre Mao a passé une nuit de câlins avec nous. Bon, on n’a pas beaucoup dormi (il était insatiable) mais qu’est-ce que c’était bien de sentir son bonheur d’être là !

  4. anti

    OUIIIII ! Encore merci à Elsa d’avoir bien veillé sur notre bébé (de 3 ans certes, mais bébé quand même !).

  5. Elsa

    Merci à vous deux…c’est avec plaisir! N’hésitez pas, vos chats sont les miens… 😉
    Maman,(Sylvana) laisse tomber, nous l’avons tatoué à leur nom…
    Tu as perdu la garde alternée…désolée.
    🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.