Facteur pour les Chats Libres

Dans n’importe quelle association, la limite de toute action est avant tout financière. Aux Chats Libres comme ailleurs, chaque euro compte et l’argent des adhérents, pour précieux qu’il soit, ne constitue qu’une petite partie du budget – au passage, il n’est jamais trop tard pour envoyer sa cotisation, elle sera toujours utilisée.

Le reste vient de stands de vide-grenier, de ventes d’objets divers dont le très apprécié calendrier, d’un grand loto annuel, de dons généreux mais par définition exceptionnels et de trop modestes subventions municipales* (5% du total). Bien entendu, tout le monde est bénévole.

DSC03221b

Environ 95% du budget annuel va aux chats (les 5% restant correspondent aux frais inévitables de fonctionnement : assurances, etc.), l’essentiel servant à payer les vétérinaires, principalement pour les stérilisations. La période de l’année la plus chargée est celle qui va d’avril à octobre, avec un gros pic de naissances et donc d’abandons et de maltraitances. D’où la nécessité de faire connaître nos actions au quotidien, plus que jamais.

C’est pourquoi, pour la première année, l’association a décidé d’envoyer une lettre semestrielle à tous ses adhérents. Afin d’économiser quelques dizaines de précieux euros de timbres, Anti et Pelote de Laine ont proposé de distribuer elles-mêmes une bonne partie du courrier destiné à la ville de Nîmes.

La première étape de la tournée a consisté à reporter sur une carte de Nîmes les adresses des adhérents, une opération à laquelle Abigaëlle avait participé activement.

DSC03238b

La seconde fut de trier toutes les lettres par ordre alphabétique de rues, ce que Pelote de Laine a fait avec brio.

Restait le plus gros : la tournée proprement dite. Justement, Anti a enfin pris quelques jours de vacances. Elle a donc pu s’y mettre à partir d’hier après-midi, sous un soleil de plomb, avec deux secteurs pour commencer : les environs de notre quartier et le centre-ville. Elle n’a terminé sa tournée qu’un peu après 20h, avec seulement quatre lettres non remises pour cause de portes d’immeuble closes. En parallèle, Pelote de Laine a aussi commencé la distribution dans un autre secteur. Ensuite, c’est ensemble qu’elles pensent terminer leur mission.

Tout le courrier ne sera pas distribué ainsi. Certaines adresses sont dispersées dans la campagne environnante et seront desservies par la bonne vieille Poste. Mais chaque euro économisé sera ça de plus pour les chats qui en ont cruellement besoin.

Il est à noter que sur les villages de Rodilhan, Margueritte, et bientôt Caissargues les courriers sont ou seront distribués par des bénévoles Céline, Nicole, Isabelle et Pascal, si vous désirez faire partir de nos gentils facteurs : contactez nous !!!

Très belle journée à vous

DSC03241b

_____________________________

* Note très importante : contrairement à ce que certains employés de mairie répondent aux personnes qui les appellent à l’aide pour des chats, l’association Les Chats Libres de Nîmes n’est pas « payée » pour ça. L’association bénéficie d’une modeste et indispensable subvention certes, mais en aucun cas elle n’est payée pour agir en lieu et place de la collectivité.

11 Replies to “Facteur pour les Chats Libres”

  1. anti

    Coucou les filles ! Merci ! Merci pour vos encouragements ! L’association a besoin de toutes les bonnes volontés pour faire face aux besoins de plus en plus nombreux auxquels les pauvres animaux des rues sont confrontés…

    http://www.annagaloreleblog.com/2013/08/16/besoin-daide/

    J’ai pu distribuer un carton entier de lettres, mais là je vais devoir tout de même confier le reste aux professionnels de la distribution afin que les adhérents puissent nous venir en aide rapidement. Les urgences ne peuvent plus être gérées faute de moyens financiers et c’est terrible de se sentir impuissants devant la souffrance des chats des rues…

  2. anti

    Voilà. Le restant des lettres vient de partir au courrier de ce jour.

    L’opération « Facteur pour les Chats Libres » aura permis d’économiser quand même 80 € de timbres et de distribuer des dizaines de flyers à des non-adhérents pour mieux nous faire connaître. En plus, j’ai repris le vélo avec grand plaisir, j’ai fait du sport et j’ai bronzé. Que demander de plus ? Ah si ! Des sous pour les minous !

  3. anti

    A noter :

    Il est à noter que sur les villages de Rodilhan, Margueritte, et bientôt Caissargues les courriers sont ou seront distribués par des bénévoles Céline, Nicole, Isabelle et Pascal, si vous désirez faire partir de nos gentils facteurs : contactez nous !!!

  4. sylvana

    Quelle pêche d’enfer ! C’est beau la jeunesse ! Bravo Anti et les autres bénévoles, quelle ténacité ! Tout le monde est solidaire face au mauvais « passage » que traverse l’association des Chats Libres.
    Nos malheureux BB des rues « le valent bien » !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.