Edwin au café

Edwin m’a écrit un mail il y a deux jours pour me dire qu’il était en vacances dans les environs de Nîmes avec sa femme Inge et leurs deux enfants, Sofie et Stijn. Je lui ai bien sûr proposé d’en profiter pour nous rencontrer en vrai. Et c’est ce que nous avons fait hier en fin d’après-midi.

Edwin, Inge, Sofie, Stijn, Enzo, Anti

Nous nous sommes retrouvés vers 17 h sur la place d’Assas puis sommes allés prendre tous ensemble un pot au café le plus proche, au pied de la Maison Carrée.

DSC03017b

C’est toujours un moment particulier de faire la connaissance, face à face, de quelqu’un qu’on ne connaissait jusque-là que par des échanges sur Internet. Edwin, rappelez-vous, c’est ce monsieur qui m’a envoyé le 2 janvier dernier un mail intitulé « Où sont les cafés ?« 

DSC03019b

En ces temps déjà anciens (sept mois sur le net, c’est une éternité), nos hébergeurs venaient de lancer la migration de l’ancienne plateforme de blog à l’actuelle, provoquant une pagaille sans nom dont nous n’avons toujours pas réparé tous les dommages (liens internes erronés, tags envolés, format d’affichage chamboulé… et je ne cite que l’essentiel). Du coup, lorsqu’Edwin tentait de venir sur le blog dont il était un habitué silencieux, il n’obtenait pour seul résultat que le message « Service unavailable » pendant des jours et des jours.

DSC03023b

Les cafés sont enfin revenus et Edwin a retrouvé le sourire, passant tous les jours lire nos nouvelles notes. Sa femme aussi, car elle adore nos sujets sur les chats – elle nous a dit hier que si un jour elle se réincarnait en chat, c’est chez nous qu’elle voudra vivre (on lui réserve une place, promis). Edwin et Inge sont tous les deux vraiment adorables, extrêmement sympathiques, pleins d’humour. Leurs enfants sont très cools aussi.

DSC03024b

Nous nous sommes pris en photo devant la Maison Carrée puis avons fait une promenade dans les petites rues du centre, faisant découvrir à Edwin et sa famille quelques coins et recoins pittoresques dont aucun guide ne parle. Inge adore plonger un de ses pieds dans une fontaine à chaque fois qu’elle en croise une et Edwin adore prendre son pied en photo quand elle le fait. On a bien rigolé avec ça et, bien sûr, nous avons multiplié les fontaines sur notre trajet.

DSC03028b

Nous avons aussi assisté à la sonnerie du carillon face à la mairie. Quelle marrade ! En fait de carillon, l’automate donne des coups de son marteau sur une cloche qui a été totalement neutralisée pour ne pas gêner le voisinage. Résultat, au lieu d’un majestueux dooong doooong dooong, on a un ridicule kh-kh-kh à peine audible.

Avant de se séparer (ils rentrent aujourd’hui à Louvain, après un crochet par le mont Ventoux), nous leur avons promis que nous irions les voir chez eux dès que nous en aurons l’occasion.

Très belle journée à vous

3 Replies to “Edwin au café”

  1. anti

    Ce fut une réelle surprise que de passer la fin d’après-midi avec Edwin et sa sympathique femme, Inge, sans oublier leurs enfants. Ce blog nous permet vraiment de belles rencontres ! Ce fut bien agréable de déambuler dans les rues de Nîmes tous ensemble en papotant. A refaire ici ou plus au nord !

  2. Inge

    Anna
    Se réunir à Nîmes c’était une excellente idée!
    C’était un après-midi merveilleux et très agréable.
    Certainement bon de le répéter!
    Je suis heureuse de vous rencontrer en réalité.
    Beaucoup de salutations et bonne chance !
    Inge

  3. Anna Galore Post author

    Le plaisir était partagé, chère Inge ! Tu peux dire à Edwin que je vais répondre très vite à son mail !

    Au plaisir de vous revoir bientôt, dès que nous le pourrons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.