Alès dans un mois, le CRAC Europe sur tous les fronts

La nouvelle newsletter du CRAC Europe vient d’être envoyée à tous ses sympathisants. Nous en relayons ci-dessous l’éditorial de Michèle Breut et la une de Jean-Pierre Garrigues. En plus des liens indiqués ci-dessous, vous pouvez retrouver tous les autres sujets d’actualité traités dans cette newsletter sur le site du CRAC Europe ou sur notre blog section Corrida.

crac header

Le CRAC Europe sur tous les fronts

Commençons cette newsletter du mois d’avril par Alès. Nous y sommes ! L’affichage pour la manifestation des 11 et 12 mai prochains à Alès a commencé. Le CRAC Europe et ses partenaires affichent à Alès pendant 3 semaines sur 20 panneaux de 4 mètres sur 3 en mars et avril 2013. Tous les détails pratiques sur cette manifestation qui fera date sont sur le site www.ales2013.com Rappelons que, si vous souhaitez venir en bus, vous pouvez vous inscrire sur ce site. L’annonce de la manifestation est bien relayée dans la presse du Sud.

Le numéro 15 (février 2013) de notre magazine est sorti, vous pouvez le télécharger au format PDF directement sur notre site Internet.

En politique européenne, les subventions allouées à la tauromachie par la PAC sont de plus en plus dénoncées, voir pour l’Espagne et pour les Pays-Bas.

Dans le cadre de sa vocation de protection de l’enfance contre la barbarie des arènes, le CRAC Europe vient d’éditer un nouveau tract à commander pour distribution.

Les militants qui habitent dans les villes de sang continuent à tracter en milieu hostile, mais de nombreux habitants sont soulagés de les voir venir dire haut et clair ce qu’ils pensent eux-mêmes de la torture tauromachique. Deux exemples : Nathalie Valentin, notre déléguée du Gard, accompagnée par des militants et par l’écrivaine Anna Galore, ont parcouru la ville d’Arles pendant que des individus à l’indicible cruauté avaient l’impudence d’enseigner à des ados la torture des bovins.

Et il en faut du courage pour y être : « Nous quittons donc ce lieu nauséabond, où l’on vient de forcer un tout jeune bovin à sortir du camion à coups de pique d’abord, puis à coups de décharges électriques, pour enfin pouvoir jouer de lui »

Même présence à Nîmes où les sadiques tentent de racoler des enfants dans des quartiers sensibles. Anna Galore nous offre un récit succulent de la lâcheté des ‘aficionados practicos‘.

Notre déléguée en Italie, Claudia Sgarzi, informe les collégiens de l’horreur de la corrida.

Notre présidente, Hélène Vaquier, dénonce auprès de la ministre de la Justice l’exposition et la rencontre-débat sur la corrida (pour !) du vendredi 5 avril 2013 par des avocats du barreau de Marseille. Et il en faut de l’optimisme pour dénoncer en plus haut lieu « cette mafia tauromachique qui s’insinue parmi les postes de pouvoir jusque dans les ministères, puisque nous devons à un haut fonctionnaire de la Culture, sous le ministère de Frédéric Mitterrand, Philippe Bélaval, aficionado notoire, le classement, en janvier 2011, en catimini de la corrida sur la liste des biens culturels immatériels français ».

Luce Lapin écrit un courrier de relance à France Inter pour protester contre une dérive tauromachique .

Et il en faut de la patience, si tant est que l’on attend toujours la réponse à la première lettre.

On le dit, on le dit et on le répète : les aficionados essayent de dissimuler leur sadisme derrière des mots. Et il faut le talent de notre ami, le juge Gérard Charollois, président de la CVN, pour les dénoncer ainsi : « Que les mots masquent mal les faits et qu’ils sont dérisoires, ces littérateurs de pacotille, philosophes dévoyés, mondains arrogants qui s’extasient devant l’art des arènes… ».

Le 17 mars a eu lieu notre assemblée générale. La motivation des personnes présentes est un encouragement renouvelé et nous allons rassembler nos troupes pour contacter les députés. Nous avons eu le plaisir d’élire à l’unanimité des suffrages au conseil d’administration, en remplacement de Gérard Lippmann, démissionnaire, Marie-Claire Bassot, psychologue du travail et spécialiste de l’enfance dans les quartiers difficiles. Marie-Claire continue à être notre déléguée du Puy-de-Dôme et la responsable de notre page Facebook.

Manifestation dans l’avenir proche : Guéret, samedi 13 avril, le CRAC Europe sera représenté.

Au plaisir de vous voir au joli mois de mai dans la capitale des Cévennes, et nous y serons nombreux ! .

Bien cordialement,

Michèle Breut
Vice-présidente

alès banner

À la une : Tout le monde peut participer

Participez à la réussite de l’opération ! Nous avons besoin de vous !

Pour contribuer financièrement à la campagne, nous avons ouvert cette page pour récolter les dons.

Vos dons au CRAC Europe sont déductibles de vos impôts. Un don de 100 euros ne vous coûte que 33 euros !

Tous les détails pratiques sur cette manifestation qui fera date sont sur le site www.ales2013.com, Inscrivez-vous si vous souhaitez venir en bus. Des départs depuis les principales villes de France.

Toutes les associations et tous les militants sont les bienvenus, afin que l’unité ne soit pas un vain mot. Faites passer le message à vos connaissances !

Pour annoncer la manifestation et dénoncer la dictature tauromachique le CRAC Europe et ses partenaires affichent à Alès pendant 3 semaines sur 20 panneaux de 4 mètres sur 3 en mars et avril 2013. Coût total de l’affichage : 7000 euros.

Merci de contribuer à cet affichage choc dont l’objectif est aussi de faire prendre conscience au plus grand nombre de la réalité de la corrida, séance de torture codifiée.

Jean-Pierre Garrigues,
Vice-président du CRAC Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.