Chasse à courre, une autre ignominie légale en France

Les corridas ne sont malheureusement pas les seuls actes barbares à l’encontre des animaux qui soient autorisés par la loi en France. La chasse à courre représente une autre survivance ignoble d’un passé obscurantiste et révoltant.

Lors d’une chasse à courre, des dizaines de chiens et encore plus de piqueurs se liguent afin de poursuivre et de tuer un animal isolé. La mise à mort se fait à la dague ou à l’épieu, armes que la plupart des piqueurs manient n’importe comment. Leur incompétence fait que la mort de l’animal est toujours précédée d’une agonie sordide.

L’hallali (moment où la meute rattrape l’animal chassé) et la curée (où l’on joue avec la peau de l’animal recouvrant les viscères pour dominer la meute des chiens) sont des scènes dont je vous épargne les photos, elles sont épouvantables. Je me contenterai de vous montrer le tableau qui suit, en vous laissant imaginer que cette multitude d’hommes et de chiens, ce déploiement de force démesuré, poursuit une seule proie affolée.

crac,dda

Ce n’est pas tout. Les conditions de vie des chiens de chasse à courre sont déplorables, ils sont enfermés dans des chenils minuscules et forcés à une trop grande promiscuité. La chasse à courre provoque, de plus, des traumatismes considérables là où elle est pratiquée, comme par exemple lorsque des hallalis se produisent dans des cours d’école ou dans des jardins privés au nom du « droit de suite ».

La chasse à courre est un évènement mondain, élitiste, lâche, destructeur et coûteux. Il recrée une hiérarchie sociale d’un autre âge (rabatteurs, piqueurs, courreurs, cavaliers, invités, maréchaussée, maître d’équipage et spectateurs).

Le berceau de la chasse à courre qu’est l’Angleterre l’a interdite en 2005. Plus de trois-quarts des Anglais étaient favorables à l’interdiction, ruraux et métropolitains confondus. Cette distraction morbide est également illégale en Belgique et en Allemagne depuis plus de quinze ans. En revanche, elle est toujours autorisée en France où elle est pratiquée dans près de 70 départements.

_________________________

Parfois, l’animal en réchappe… Il y a quelques années, sur ce blog, notre amie Lazuli nous a raconté comment elle a contribué à sauver un cerf d’une mort atroce, alors qu’il était poursuivi de près par des chasseurs à courre. Son histoire émouvante se trouve ici :

O Mitakuyé Oyasin


Cette expression en langue Sioux Oglala signifie : « à tous les êtres auxquels je suis relié ». Au plus profond d’elle, en un échange de regards, Lazuli a senti qu’elle ne faisait plus qu’un avec « cet Être sauvage de la Vraie forêt » comme elle le dit si bien et ensemble, ils ont fait reculer les tueurs. Mais toutes les proies de ces barbares n’ont pas eu la même chance…

_________________________

crac,ddaNous avons eu l’occasion de parler à plusieurs reprises ces dernières semaines de l’association Droits des Animaux (DDA), qui avait agi conjointement avec le CRAC Europe pour porter jusqu’au Conseil constitutionnel la question prioritaire de constitutionnalité de la tenue de corridas dans notre pays.

C’est justement le CRAC qui vient de nous alerter sur la mise en examen de trois membres de DDA qui, avec un courage admirable, ont voulu s’interposer lors d’une chasse à courre. Ils sont carrément accusés, excusez du peu, de violence en réunion et entrave à la liberté d’association, et placés sous contrôle judiciaire. Ils seront aussitôt placés en détention s’ils se présentent à nouveau sur le lieu d’une chasse à courre.

Nous reproduisons ci-dessous le communiqué de DDA pour contribuer à sa diffusion.

crac,ddaLes membres de Droits des Animaux mis en examen pour violence et voie de fait et placés sous contrôle judiciaire

Le 9 octobre, Madame la juge Delphine De Boishebert, vice-présidente du tribunal de grande instance de Versailles, a jugé utile de mettre en examen trois membres de l’association Droits des Animaux, pour violence en réunion et entrave à la liberté d’association, de travail, etc., et de les placer sous contrôle judiciaire. Il est expressément intimé aux militants de ne plus se rendre sur les lieux de chasse à courre sous peine de subir une mesure de détention provisoire. S’ils ont l’impudence de manifester leur désapprobation de la chasse à courre sur le terrain, ces militants seront désormais bons pour un séjour en prison.

Peut-on parler d’un délit d’opinion ? Madame la juge Delphine De Boishebert, qui devrait normalement instruire à charge et à décharge, s’est livrée à un véritable réquisitoire contre les opinions anti-chasse à courre des prévenus, à qui elle a déclaré « connaître la chasse à courre aussi bien qu’à tir », pour ensuite leur conseiller la lecture du fameux livre de Paul Vialar, La Grande meute, « que tout chasseur se doit d’avoir dans sa bibliothèque », comme l’explique le site Internet chassons.com.

Madame la juge Delphine De Boishebert n’a pas davantage hésité à se référer à la prétendue mort d’un chien provoquée par les militants anti-chasse, oubliant sans doute que cette accusation ne repose que sur la parole très objective de nos adversaires les chasseurs à courre. Nous les avons à de nombreuses reprises avertis que nous les poursuivrions en diffamation s’ils persévéraient à colporter cette rumeur sordide.

Les militants accusés font immédiatement appel de cette mise en examen visiblement motivée par des opinions politiques. Déterminés à faire valoir leur droit à un procès équitable, ils n’hésiteront pas à saisir la Cour européenne des droits de l’homme après épuisement des voies de recours interne.

crac,ddaDans la mesure où les frais de justice vont continuer à s’alourdir, les militants et sympathisants de la cause animale sont appelés à soutenir l’association Droits des Animaux qui finance les frais de justice, et la soutenir par solidarité aussi bien que par nécessité, car demain chacun pourrait à son tour subir un tel sort, tant sont gênants, de plus en plus, les défenseurs des animaux.

Vous pouvez aider l’association Droits des Animaux en lui adressant un don à cette adresse : Droits des Animaux, 28 ter avenue de Versailles, 93220 Gagny (chèques à l’ordre de Droits des Animaux) ; ou bien, en commandant un ou plusieurs t-shirts de soutien sur la boutique en ligne de l’association (les t-shirts sont également disponibles dans la nouvelle boutique Un Monde Vegan, 64 rue Notre Dame de Nazareth, 75003 Paris). Par avance, merci !

Merci aussi de signer la pétition de soutien aux militants pacifiques de Droit des Animaux

En complément, vous pouvez lire deux articles du Parisien sur le sujet :
« Trois défenseurs des animaux mis en examen »
« La fermière qui défie les chasseurs à courre »

Droits des Animaux ne laissera pas cette manipulation aboutir sans réagir. L’association prend en charge la majeure partie des frais d’avocat, qui s’élèvent à plus de 8.000 euros. Mais comme la procédure promet d’être longue et coûteuse, puisqu’elle devrait selon toute vraisemblance se poursuivre jusqu’à la Cour européenne des droits de l’homme que nous n’hésiterons pas à saisir, vous êtes invités à soutenir cet effort par un don ou en commandant les t-shirts édités par Droits des Animaux spécialement à cette occasion. Par avance, merci pour votre soutien.

N’hésitez pas à reproduire et à diffuser ce message le plus largement possible.

crac,dda

► ADRESSER UN DON (non déductible) :

– par chèque à l’ordre de Droits des Animaux,
– à envoyer à cette adresse : Droits des Animaux, 28 ter avenue de Versailles, 93220 Gagny.

► COMMANDER DES T-SHIRTS dès maintenant sur la boutique en ligne de l’association :

http://www.droitsdesanimaux-shop.net/-c-26.html?osCsid=i90lqk8j68uvf5hd4a1oksdih1

► Les teeshirts sont également disponibles dans la nouvelle boutique de Un Monde Vegan, 64 rue Notre Dame de Nazareth, 75003 Paris.

Ne laissons pas le mouvement se faire museler par les intimidations des tortionnaires d’animaux !

Les informations sur la chasse à courre sont tirées de Wikipedia. Le tableau montrant une chasse à courre est de Paolo Uccello.
La photo de David Chauvet (DDA) et Jean-Pierre Garrigues (CRAC) est fournie par le CRAC Europe.
Pour les habitués du blog, Lazuli était l’ancien pseudonyme de Sapotille.

7 Replies to “Chasse à courre, une autre ignominie légale en France”

  1. sylvana Post author

    Une IGNOMINIE de plus dans notre beau pays ! Des « activités légales anti-animaux  » existent dans tous les pays, mais nous détenons » le pompon » avec l’Espagne et le Portugale. Décidément est-ce que la proximité de ces pays freine notre évolution ? Il suffirait qu’une soit interdite, les autres suivraient ! Mais c’est précisémment là la difficulté, et ils le savent !!!

  2. sylvana Post author

    Ecoeurée : Nous avions la gauche « caviar » et maintenant la gauche « barbare ». J’étais absente une dizaine de jours, peut-être avez-vous consacré une note sur ce sujet ? Justement nous en parlions dimanche !

    http://animalonestmal.over-blog.com/article-la-deputee-socialiste-vergnaud-prostitue-la-corrida-a-l-union-europeenne-111827529.html

    A l’heure ou elle diminue les subventions des associations caritatives, l’Europe décide de continuer à subventionner les éleveurs de taureaux de corrida ! L’Europe marche sur la tête !!!

  3. Anna Galore Post author

    Nous n’avons pas (encore) consacré d’article à ce nouveau scandale mais nous avions reproduit ici, à l’époque de la QPC, une lettre ouverte de la présidente du CRAC à François Hollande où elle soulignait déjà les quantités phénoménales de subventions qui étaient versées aux éleveurs de taureaux par l’Union Européenne.

    Vous retrouverez le passage en question vers la fin de cette note :

    http://www.annagaloreleblog.com/archive/2012/09/02/grand-nettoyage.html

  4. aurelien

    Vous soumettez des informations sans vérifier aucunes sources, je serais curieux que vous sortiez les cas d’hallalis données dans une cours d’école…… de la même sorte essayez de trouver des cas ayant eu lieu dans des jardins résidentiels….. tout est bon pour alimenter vos propos et faire paraitre tout ceci comme ignoble afin d’accrocher le maximum de personnes. La prochaine fois que vous mangez un foie gras ou un magret de canard regardez plutôt comment sont fait le tri des animaux a la sortie de l’oeuf…..vous participez de près ou de loin a bien plus ignoble que la chasse elle même. Mais évidemment c’est moins vendeur….. Ah, allez donc voir comment la hollande détruit des centaines de milliers d’oies et de canards siffleur chaque année…. ce sont vos modèles ??? Bravo l’écologie monétaire avide de fond public.

  5. Anna Galore Post author

    Hallali en zone pavillonnaire ? Aucun problème, ça s’est produit plusieurs fois, l’une d’entre elles ayant été reprise dans un reportage sur France 2 au journal de 20h :

    http://www.wat.tv/video/chasse-courre-en-zone-pavillonnaire-152lc_2exyb_.html

    Quant à vos arguments à deux balles sur le foie gras, le magret, les massacres divers d’animaux en France ou ailleurs, mauvaise pioche : nous sommes végétariens, nous trouvons ces pratiques abjectes et nous les combattons.

    Concernant la fin de votre message, aucune de ces horreurs ne fait partie de « nos modèles » et nous ne demandons de fonds publics à personne, donc nous ne comprenons même pas de quoi vous parlez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.