Un paquet de gitans sans filtre

DSCN0185b.jpg

On ne se lasse pas, on ne peut pas se lasser d’un évènement aussi beau que celui-là. Cela fait la quatrième année que nous assistons au pèlerinage Rom des Saintes-Maries-de-la-mer. Et c’est toujours aussi magnifique d’être là ensemble, quelles que soient nos croyances et nos origines, loin des peurs irrationnelles qui font tant de mal à ceux qui en sont les victimes. La ferveur de la foule et un amour sans clivage s’expriment entre nous tous, les humains – un mot qui se dit « rom » en romani.

DSCN0154b.jpg

Ce matin, je vous propose une première sélection de photos, il y en aura d’autres dans les jours qui viennent. D’ailleurs, nous serons de nouveau là-bas samedi pour profiter un peu plus de ce lieu magique qu’est la petite ville des Saintes-Maries même en dehors du pèlerinage, mais aussi pour rencontrer ceux de nos amis que nous n’avons pas réussi à voir hier.

DSCN0117b.jpg
DSCN0110b.jpg
DSCN0210b.jpg
DSCN0208b.jpg
DSCN0204b.jpg
DSCN0171b.jpg
DSCN0150b.jpg

Avant de rentrer à Nîmes, nous avons prolongé le plaisir en suivant un chemin de terre qui borde le mas de Cacharel, au plus près des étangs et des flamands roses. Nous vous en parlerons un peu plus tard. Sans oublier une promenade nonchalante le long des plages un peu avant le début de la procession.

Très belle journée à vous

3 Replies to “Un paquet de gitans sans filtre”

  1. Terrevive Post author

    Ca fait plaisir de voir toutes ces photos.
    Oui, toujours la même ferveur, le même partage, la même joie.

    Sara viva ! Sara viva ! Sara viva !

  2. anti Post author

    Oui, à l’image de ces photos, ce fut une très belle journée jonchée de retrouvailles dans la joie et la bonne humeur avec le soleil en prime.

    Vivement le week-end ! Ah ? C’est demain ? Chic !

  3. fan Post author

    … ah, le mas du Cacharel… nous avions séjourné la première fois en 1975 dans ce mas, tellement authentique à l’époque.
    Aujourd’hui c’est privé, sauf quelques petits bâtiments pour les voyageurs. Vive la Camargue et Sara…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.