Liber Novus et jazz manouche

L’excitation a commencé quand on a reçu l’avis de passage du facteur. Ce colis qu’il n’a pas pu déposer en notre absence, nous savions ce que c’était. Vers 11h, j’ai amené Enzo à l’école du crique et j’ai filé vers le dépôt de Coliposte. Le préposé derrière le comptoir est revenu avec un carton énorme siglé Amazon. Enorme et lourd.

Je l’ai posé dans la voiture et j’ai pris la route de la maison. Je voulais que ce soit Anti qui l’ouvre, puisque c’est pour elle que je l’ai commandé.

Et, devant nos regards croisés, le Liber Novus est apparu hors de sa gangue protectrice.

jung1.jpg

Pendant que je regardais à la fois l’objet magnifique et l’émerveillement dans les yeux d’Anti, elle a commencé à le feuilleter lentement, page après page, chacune une oeuvre d’art, aussi belle qu’un trésor.

jung2.jpg
jung3.jpg

Ce livre exceptionnel va marquer durablement, tant par sa beauté hors du commun que par son contenu riche de milliers de mondes et certainement aussi, son sens historique. Dans une deuxième partie, l’intégralité du texte calligraphié pendant seize ans par Jung a été traduite en anglais et imprimée de façon standard.

jung4.jpg

En fin d’après-midi, changement d’ambiance, changement de monde. Nous partons faire nos courses chez Satoriz et nous tombons sur Ketelos, un trio local de jazz manouche. Il est là pour un mini-concert gratuit. L’un des membres du groupe travaille sur place, d’où leur présence.

Idée vraiment très sympa que d’avoir organisé cette animation autour d’une dégustation de produits locaux (bio, bien sûr) dont un vin appelé fort à propos « Le temps des gitans ». Benjamin, le violoniste, annonce aux clients de passage que le groupe se produira aussi le soir même au Courbet, un nouveau bar à vin de Nîmes.

satoriz courbet.jpg

Après un dîner tortillas à la maison en famille, Anti et moi nous ressortons pour aller les voir, pendant que les enfants décident de se faire un DVD entre eux. Soirée cool, ambiance détente.

De tout pour faire un jour…

PB210290b.JPG

Très belle journée à vous

5 Replies to “Liber Novus et jazz manouche”

  1. anti Post author

    Une très grande émotion que celle de tenir enfin ce livre dans les mains. Mais peut-on encore parler de livre ? C’est une véritable oeuvre d’art. Dès que j’aurais un peu d’argent, je le ferai relier en cuir rouge, comme l’original pour parfaire le tout.

    Je ne me suis pas encore plongée dans le texte. Il mérite une sorte de préparation intérieure.

    Je sens qu’une re-découverte de C.G. Jung s’impose avant même d’aller plus loin…

    J’ai adoré l’auto-collant sur le carton : Do Not Open ! Ben merd’alors !

    En ce qui concerne Ketelos, un petit groupe qui assure carrément bien, dont Benjamin (à l’alto) est un ami proche d’une des personnes du festival Drom 😉 Le monde est vastement petit !

    Le café le Courbet est très sympa et le personnel adorable. Leurs soirées à thèmes sympatoches. Prochaine sortie, initiation à la Salsa ! Yes !

    anti, merci

  2. anti Post author

    Tu me connais bien peutiteuh (avé l’assent du sud). Je viens justement de ressortir « Ma Vie », « Mysterium Conjonctionis » et « L’énergie psychique » de Jung, histoire de me former un peu avant de plonger dans Le Livre Rouge 😉

    anti, avec Anna, c’est Noël tous les jours !

  3. ramses Post author

    Très beau livre, effectivement. (Pour info, il est en rupture de stock chez amazon.fr)

    La soirée jazz manouche avait l’air bien sympa aussi !

  4. anti Post author

    Merci pour l’info Ramses. Pour Ketelos, tu peux écouter des morceaux en cliquant sur le lien vers leur myspace dans le corps de la note. Très sympa en effet.

    anti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.