17 novembre 2009

Hop ! Pas le temps de faire une note aujourd’hui ! Retour sur celle de l’an dernier, même jour 😉

On t’aime PALOMA !

1582601564.JPG

17 novembre 2007 – 17 novembre 2008

Bonjour,

Nous nous sommes rencontrées en novembre dernier. Je venais de voir une annonce concernant l’Association de Protection des Chats errants
de Malakoff. Je suis venue vous voir avec Dorian et Gwladys, mes deux enfants.

Je me souviens avec beaucoup d’émotion de cette visite au refuge. Qu’ils étaient bien attachants tous ces chats ! et vous, bénévoles… tout pareil. Ce jour là, le 17 novembre, c’était le jour de Paloma, une orientale grise. Je suis certaine que vous vous souvenez d’elle !

152887413.jpg

Eh bien, Paloma va très bien. Après avoir passé quelques semaines, craintive, sous le lit chaque journée (mais sous la couette avec les enfants
chaque nuit) l’adorable petite chatte est de plus en plus à l’aise et câline.

1686660491.jpg

Elle se révèle être une grande chasseuse de papillons et apprécie les siestes au soleil dans le jardin, de préférence au pied d’un palmier.

1206380917.jpg

Elle a un compagnon un peu grincheux qui s’appelle Mirou.

1364399775.JPG

Vous trouverez en pièces jointes quelques photos de la reine.

Mes remerciements et mes plus sincères félicitations pour tout ce que vous faites ! Je souhaiterais beaucoup être tenue informée du devenir
de l’association par mail éventuellement si c’est possible. J’avais lu dans votre raport moral/rapport d’activité 2006 qu’il devait y avoir
la création d’un site internet mais je ne l’ai pas trouvé. Pourriez-vous m’indiquer l’adresse du site SVP ?
Au plaisir d’avoir de vos nouvelles,

1153680283.jpg

Voilà.

Vous l’aurez compris, il y a un an aujourd’hui, nous nous sommes rendus, les enfants et moi, un soir d’hiver dans un refuge pour chats errants, à l’association de protection des chats de Malakoff, logée dans une ancienne école, dans un endroit tenu secret dont je ne dévoilerai pas l’emplacement exact, vivent tout plein de chats en liberté.


3 bénévoles de l’association

Une équipe de 13 bénévoles fait fonctionner l’association 365 jours par an. Pas de vacances, pas de jours fériés pour s’occuper de ces félins en rade, et surtout en attente d’une famille d’accueil. Il faut plus de 130 heures pour pallier à l’entretien de la chatterie, s’occuper des visites vétérinaires hebdomadaires, trapper les chats errants, s’occuper du téléphone, faire le suivit administratif, et s’occuper des adoptions qui, il faut le savoir, ne sont pas faites à la légère et c’est tant mieux !

L’association compte (chiffres et doc de 2007 92 adhérents (de Malakoff jusqu’à Agen en passant par Paris) – (contre 80 fin 2004, 101 en 2005, 112 en 2006)

L’avenir vu par l’association :

Le même que l’année dernière, l’année passée, et les années futures ! Compte tenu du nombre de chats errants sur les territoires où nous n’avons pas eu le temps d’intervenir, des abandons prévisibles, permanents et prolifération des chats de particuliers qui ne stérilisent pas, l’année 2008 verra son triste lot d’abandonnés affluer vers tous les refuges. La solution pour régler la misère animale ne peut pas se gérer uniquement par du bénévolat. C’est un problème national, mondial. Pas assez de moyens, pas assez de personnes concernées. Je rappelle que c’est le particulier qui, dans chaque commune, jette son animal dans la rue quand il n’en veut plus ou qui jette la production de sa chatte (ou chienne) 3 fois par an, 18 chatons par chatte, tous les ans, à tout moment au lieu de l’emmener chez le vétérinaire et le stériliser. Sans nos interventions assidues, la situation serait intolérable. Savez-vous que les animaux errants sont ramassés, sur ordre des mairies, par la SACPA anciennement nommée la fourrière ? Ils sont, au choix, euthanasiés pour la plupart : trop vieux, trop sauvages, non tatoués, non réclamés ; vendus à des laboratoires où ils subiront des actes de cruauté jusqu’à la mort ; enfin, très peu seront remis à des associations de protection animale qui essaieront de les faire adopter.

495952326.jpg

Réglisse à adopter

Quand nous allons chercher tous ces malheureux dans la rue, nous leur évitons d’être la proie de la SACPA et d’avoir une fin horrible. L’animal, l’environnement font partie intégrante de la vie de l’homme. Vivre avec, les respecter, les faire respecter, c’est vivre avec une partie de nous-mêmes, gagner la bataille de l’égalité, de la solidarité, de la dignité. Mais force est de constater que les hommes ne se respectent déjà pas entre eux, alors les espèces qu’ils considèrent « inférieures » !

1883554311.jpg

Chouette

Ma conclusion reste sensiblement la même que celle formulée les deux années auparavant : l’APCM a besoin de salarier 2 personnes. Les 80/90 heures hebdomadaires de bénévolat réparties sur 2 personnes sont trop lourdes. Cela représente un temps de travail plus que complet pour quelqu’un qui, en plus, doit chercher son salaire ailleurs et pour celle qui aimerait profiter un peu de sa retraite méritée… Nous sommes vraiment fatiguées ! Nous aimerions pouvoir continuer à secourir ces animaux délicieux, il le faut, ils ont besoin de nous et de vous.

Comment adopter chez nous :
Vous signerez un contrat d’adoption type SPA dans lequel vous vous engagez à garantir à l’adopté assistance, bons soins, respect et stérilisation quand il s’agit d’un chaton. Fournir une copie de carte d’identité et un justificatif de domicile Un ou plusieurs suivis d’adoption seront exercés.
28 rue Victor Hugo (adresse postale uniquement) – 92240 Malakoff – Téléphone : 01 46 54 32 27

569121985.JPG

Merci à Paloma d’avoir choisi de vivre avec nous !

anti

7 Replies to “17 novembre 2009”

  1. ramses

    Paloma a des yeux en amande magnifiques et un comportement « aristochat » !

    Une pensée pour cette Association, qui s’est mise au service des abandonnés. Noble cause.

  2. Anna Galore

    Elle regarde toujours nos trois petits derniers (chats) d’un air hautain mais les relations se sont quand même considérablement améliorées depuis leur arrivée chez nous en septembre.

    En particulier, elle n’est pas insensible au charme de Kundun, le chartreux au pelage gris-bleu comme elle.

  3. valentine

    Trognon tous ces chats! Mon petit chien est le fils de Virgule, un Jack Russel provenant d’un traffic via les pays de l’Est et très mal en point, et de Nina, sorte de griffon a poil rèche, le cou scié à force d’être attachée à une corde. Un couple a recueilli le mâle, puis la femelle. Ils ont eu 5 petits dont mon Romeo. Un adorable rouquin, chasseur et farceur, à pattes blanches tire-bouchonnées qui sourit de toutes ses dents de travers et qui fait le bonheur de la famille. Formidable tous ces gens dévoués à la cause animale.

  4. anti

    Ma bichette ! A vous lire (sauf Netsah, œuf Corse), je me dis que c’était une bonne idée que de remettre cette note au goût du jour 😉

    Très belle histoire aussi Valentine. Et oui, il y a des personnes formidables un peu partout ! Merci à elles.

    anti

  5. ramses

    Et Valentine ne vous a pas dit que Roméo est le seul chien que je connaisse, capable de courir avec une branche d’arbre entre les dents d’une longueur d’au moins 2 mètres ! Il lui faut de la place… en largeur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.