Bianco perdu… et retrouvé !

Hier, dans la matinée, Bianco était introuvable. Ce qui est totalement anormal pour lui, il ne nous quitte jamais plus de quelques minutes dans la journée et même dans la nuit. Très vite, on s’est dit que quelqu’un avait dû le voler. En effet, il a pris l’habitude depuis quelques jours de faire la sieste près de notre boîte aux lettres, donc hyper facile à voir depuis la rue et aussi à attraper sans difficulté.

Dans l’après-midi, Anti a imprimé des affichettes pour en mettre dans notre chemin. On était d’une tristesse… On l’a appelé à plusieurs moments, dans le jardin, en marchant dans la rue. On a prévenu les voisins qu’on connait. Anti a envoyé l’info un peu partout, en particulier auprès des bénévoles qui nourrissent les chats dans le quartier.

Le soir est arrivé. Toujours pas de Bianco. On a mangé sur la terrasse, parlé de lui, le moral dans les chaussettes (façon de parler, on ne met pas de chaussette avec cette chaleur). On s’est dit sans trop y croire que peut-être, si quelqu’un l’avait effectivement pris, il serait touché par l’affiche et nous le ramènerait discrètement. Ou, qu’au moins, il serait gentil avec Bianco, comme s’il l’avait adopté. Ça ne suffisait pas à nous remonter, bien sûr. Le plus dur, c’est de ne pas savoir…

Vers 22 h, Anti a dit : « On va ouvrir la porte, peut-être qu’il va revenir ». Genre, un miracle, quoi. Ce qui n’avait pas beaucoup de sens, puisqu’il sait aussi passer par la chatière ou par la chambre d’Anghbor, ouverte en grand à cette heure-là.

Elle a ouvert la porte. Il était là.

Waaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhh !!!!!!!!!!!!!

On ne saura jamais où il a disparu tout ce temps. Mais ça nous est égal, il est revenu. Il est revenu !

Très belle journée à vous

3 Replies to “Bianco perdu… et retrouvé !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *