« Mimesis – Intersubjectivité Et Relation Sociale »

JPG couv arbres

« La Nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles ;
L’homme y passe à travers des forêts de symboles
Qui l’observent avec des regards familiers. »

Correspondances – Charles Baudelaire

En attendant de revenir plus en détail sur une belle collaboration, j’ai le plaisir de vous annoncer la publication de « Mimesis – Intersubjectivité Et Relation Sociale », de Sylvain Fuchs.

Dans ce court Couv arbre biaisessai de 96 pages, Sylvain Fuchs nous invite à la réflexion sur notre relation à l’autre. Écrit de manière pédagogique, illustré de photos, cet ouvrage s’adresse à tout public en apportant une vision d’ensemble pertinente sur le sujet.

Quatrième de couverture

La mimésis, c’est cette aptitude à intérioriser et à faire sien le monde extérieur, au moins par la représentation. Bien sûr, les phénomènes de reconnaissance et d’empathie mutuelles, de vécu par procuration en autrui – cet autre    « je », sont particulièrement identifiables dans les sociétés humaines, mais s’appliquent également entre individus de toute autre espèce du règne animal.

La mimésis permet aussi d’établir un véritable sentiment de sympathie et de familiarité entre individus d’espèces différentes, comme en témoigne l’affection possible entre l’homme et l’animal. Elle transparaît dans la fascination pour le spectacle de la nature que l’on peut deviner dans un regard d’enfant. Elle est ce don intrinsèque nous permettant d’entrer en résonance avec notre environnement par l’infinie variété des informations qu’il nous délivre, nous enrichissant de cette rencontre pour peu que nous soyons réceptifs et à l’écoute.

De formation scientifique initiale, Sylvain Fuchs poursuit sa réflexion en quête de l’humanitas, qu’il reçoit toujours, au gré de ses lectures, rencontres et découvertes, comme un cadeau providentiel. Dans son essai, il a le souci d’intégrer un maximum de références afin d’inviter le lecteur à approfondir chacun des aspects évoqués, tout en apportant sa lecture et son interprétation personnelle sur le sujet traité : la mimésis. Il s’agit d’un sujet de réflexion ancien, que l’on peut faire remonter à l’Antiquité, dont la réactualisation permet de revisiter les grandes tendances sociales contemporaines (voir la présentation complète de l’auteur sur le site de l’éditeur).

Extraits illustrations

Illustrations extraites de « Mimesis – Intersubjectivité Et Relation Sociale »,
de Sylvain Fuchs.

Extrait : « La façon de concevoir son rapport à l’autre est déterminante dans la forme sociale qui émerge au sein d’une communauté humaine. Dans la société traditionnelle africaine, Thomas Mur nous expose cette relation en termes de liens moraux, contractés les uns envers les autres au fil des services rendus et des dettes mutuelles tacites qui en découlent. Ainsi, le statut social de la personne dépend en grande partie de sa capacité à assister autrui, notamment sur le plan matériel puisque la question des ressources se pose avec beaucoup plus d’acuité en Afrique qu’en Europe. L’homme de statut social élevé n’accumule donc pas de richesses comme sous nos latitudes, puisqu’il consacre ce qu’il gagne à pourvoir aux besoins de ceux qui n’ont pas ses aptitudes et son talent. Son habileté, son intelligence et sa magnanimité font de lui un chef, un guide et un arbitre reconnu au sein de la communauté.

L’interdépendance des individus est vécue comme un état de fait dans la société béninoise, lorsqu’en Occident elle est perçue comme un fardeau potentiel dont il faut s’alléger ou se débarrasser.»

Mimesis – Intersubjectivité et relation sociale, essai de Sylvain Fuchs. 96 pages. ISBN : 978-2-919139-78-1. 12,90 €.

Pour consulter le sommaire, cliquer ici.

Disponible auprès de votre libraire habituel, auprès de l’auteur via son site internet ou auprès des Éditions du Puits de Roulle (voir notre catalogue ici).

Excellente journée à toutes et à tous,

Anti

2 Replies to “« Mimesis – Intersubjectivité Et Relation Sociale »”

  1. Anna Galore

    Une très belle réflexion, parfois ardue mais toujours passionnante. Je me suis régalé à lire cet essai particulièrement original.

  2. Anti Post author

    Oui, un beau livre, intéressant et une belle rencontre que je vous ferai découvrir sous peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *