Corrida – Campagne « Respectons »

J-7 ! Tous à Alès les 11 et 12 mai 2013 pour faire reculer la barbarie tauromachique ! A cette occasion, une série d’affiches ont été réalisées par Yves Prince et Anne-Sophie Gotteland, de l’association Respectons.

CORRIDA1

CORRIDA5

CORRIDA2

CORRIDA6

CORRIDA7

CORRIDA3

P-Bien Vivre

CMJN de base

Affiches conçues par Yves Prince et Anne-Sophie Gotteland.
D’autres visuels sont ou seront également en ligne sur le site du CRAC Europe.
http://anticorrida.com
http://ales2013.com

6 Replies to “Corrida – Campagne « Respectons »”

  1. anti

    Lettre ouverte au prestataire de sévices graves et d’actes de cruauté pour la ville d’Alès

    A : Association Tracorarte
    Philippe Cuillé
    1 Grand Rue
    30510 GENERAC

    Monsieur Cuillé,

    Vous n’êtes pas le bienvenu à Alès. 55% des citoyens de notre ville sont pour l’abolition des pratiques barbares que vous organisez. Nous attendons des milliers de manifestants pour vous accueillir dignement, pour dénoncer votre propre indignité. Vous organisez des spectacles qui constituent des « sévices graves et des actes de cruauté » aux yeux de la loi (article 521.1 du code pénal). Le saviez-vous au moins ?

    Dès le samedi 11 mai, vous entendrez le son de l’exaspération des citoyens qui refusent que vous salissiez la capitale des Cévennes avec le sang des innocents. Partout la corrida régresse, partout elle est en perte de vitesse, la désaffection du public est vertigineuse, en France comme en Espagne. Lors d’un conseil municipal mémorable, le lundi 28 janvier 2013, madame Jacqueline Vilamir, conseillère municipale d’opposition (PC) et aficionada se lamentait : « mais comment le prestataire va-t-il s’en sortir sans subventions municipales, les arènes d’Alès sont toujours à moitié vide ! »

    En effet, M. Cuillé, par quel miracle comptez-vous vous en sortir financièrement ? La mairie vous a-t-elle promis l’achat de centaines de places de corrida pour compenser, ce qui serait malhonnête après les annonces du maire de la ville ? Comptez-vous sur un soutien financier du conseil général, du conseil régional ? Quel nouveau montage baroque a donc été négocié ?

    En tout cas, vous pouvez compter sur nous pour faire comprendre au maire de la ville que la barbarie doit cesser. Vous annuleriez de vous-même toutes ces séances de torture, vous recevriez tous nos remerciements et félicitations pour votre clairvoyance. Dans le cas inverse, il faudra peut-être constater que votre activité est génératrice de troubles à l’ordre public et qu’il convient de l’interdire. Il serait temps. Quoiqu’il arrive, pour la première fois, nous serons plus nombreux dehors, citoyens abolitionnistes, que les sadiques et tortionnaires à l’intérieur.

    Recevez, monsieur, nos sentiments les plus déterminés.

    Pour l’équipe du CRAC, A Alès le 30 avril 2013

    Jean-Pierre Garrigues, président

  2. Anna Galore Post author

    En complément, un excellent article dans le Huffington Post :

    http://www.huffingtonpost.fr/2013/05/02/30-millions-dennemis-pourquoi-la-france-bloque-sur-le-droit-des-animaux_n_3202355.html

    Une certaine Anna Galore est même citée en lien 😉

    Et je recopie ici un passage sur une question-diversion qui est souvent posée aux anticorridas ou aux sympathisants de la condition animale en général :

    « Avant de penser à donner des droits aux animaux, ne faut-il pas d’abord s’occuper de ceux des hommes? »

    Réponse de JBJ Vilmer : « C’est un raisonnement fallacieux, connu sous le nom de « sophisme du pire ». Il consiste à dire que X n’est pas un problème puisqu’il y a pire que X, et que l’on devrait donc concentrer toute son énergie sur ce pire que X. Non seulement ceux qui professent ce genre de conseil seraient bien en mal de l’appliquer eux-mêmes – consacrent-ils tout leur temps à la résolution de ce qu’il y a de pire sur terre ? – mais ils présupposent une contradiction qui dans les faits n’existe pas. S’occuper du bien-être des taureaux de corrida empêche-t-il de prendre soin des hommes ? En réalité, ce sont souvent ceux qui citent les enfants du tiers-monde comme un prétexte pour ne pas se soucier des animaux qui ne font strictement rien ni pour les uns ni pour les autres, alors qu’une grande partie de ceux qui se soucient du bien-être des animaux militent également contre la misère humaine, parce que l’humanitarisme intelligent passe la frontière des espèces. »

  3. sophie des noisettes

    BRAVO aux créateurs
    Je vous met copie d’ un couriel adressé au réseau anticorrida:
    Amis des taureaux et de tous les animaux,

    * Programme détaillé de la féria d’ Ales: http://www.ot-ales.fr/fr/il4-item_p37-feria-de-l-ascension-2013-ales.aspx?Cle=ILIVE-CEV-EVT-4888

    2 constats s’ imposent:
    – On ne se croit pas en Cévennes mais en Espagne
    – Les animaux ne seront pas à la fête ( corrida malheureusement mais aussi abrivado, encierro, ferrade, « animation vachettes »,… ).
    Les programmateurs se sont déchaînés cette année…

    * Pour réagir si le cœur vous en dit: tourisme@ville-ales.fr et un formulaire http://www.ot-ales.fr/fr/il4-page_p23-nous-contacter.aspx

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.