Prolonger les vacances

Les dernières vacances sont terminées et les prochaines, encore loin. Je ne vous apprends rien. Pourtant, hier après-midi, Anti s’est remise en mode vacance par la magie d’une activité qui, dans son esprit, est directement liée à un départ proche pour une destination de loisirs.

Elle a lavé les voitures.

DSCN0516b.jpg

En plein soleil, de surcroît, ce qui lui a permis d’opérer en petit short et haut de maillot. Je commençais à avoir sérieusement faim mais, la connaissant, je savais qu’il aurait été totalement inutile de lui signaler l’heure (midi trente… 13h… 14h…). Pour conjurer le sort, j’ai préparé une petite salade de crudités vers 14h30.

Et puis, bon, ça me faisait aussi plaisir de voir ma voiture perdre sa poussière accumulée, sans parler de la litière qui s’était cachée dans le coffre, des vieux mouchoirs en papier oubliés depuis longtemps et de la transparence de plus en plus incertaine des vitres.

DSCN0519b.jpg

Vers 15h, elle avait terminé, avec l’aide brève mais appréciée d’Anghbor. Miracle, elle avait un petit creux. Je lui ai proposé une idée de menu qu’elle a approuvé. Dix minutes plus tard, on mangeait sur la terrasse. Houssam s’est joint à nous, puis Anghbor qui pensait n’avoir pas faim mais a craqué devant les restes de barbecue revenus à la poêle et accompagnés de coquillettes.

On a ensuite pris un café. L’envie de vacances d’Anti a repris le dessus : elle voulait aller à la mer. Gwlad et Houssam avaient d’autres projets, Anghbor aucune intention de sortir et moi, dans l’incapacité de partir avec elle, le médecin m’ayant recommandé d’éviter les vibrations de la voiture jusqu’à ce que mon os pelvien soit ressoudé. Elle a fini par partir seule, avec son appareil photo.

DSCN0526b.jpg

Vers 18h, petit coup de fil : elle venait tout juste d’arriver à Palavas, à cause d’un énorme bouchon. Son projet était d’aller se promener sur la plage près de la Maguelone pour une petite pause. Cette fois, je n’avais aucun problème à l’attendre pour dîner, vu que notre déjeuner avait été largement décalé. Mais comme il y avait école le lendemain, je ne voulais pas que les enfants, eux, mangent trop tard.

DSCN7279b.jpg

Je l’ai appelée vers 19h30, elle venait de quitter la plage, enchantée par la vue du coucher de soleil. J’ai lancé la tambouille et Gwlad, qui est rentrée à ce moment-là, a très gentiment pris le relais. Anti est arrivée vers 20h30, reposée et ravie. Les vacances, je vous dis. Elle les mérite largement.

Très belle journée à vous

Dernière photo prise à la Maguelone le 1er janvier 2012

2 Replies to “Prolonger les vacances”

  1. anti Post author

     » la magie d’une activité qui, dans son esprit, » (…) « je savais qu’il aurait été totalement inutile de lui signaler l’heure (midi trente… 13h… 14h…). »

    Mdrrrr !

    En tout cas, cette petite escapade, doublée d’un grand bol d’air, m’a fait un bien fou ! D’ailleurs, ce matin, je me suis recouchée après avoir accompagné les trois enfants à l’école… Le grand air… 😉

    anti, reprise douuuuucement !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.