Le monde n’a plus de temps à perdre. Vers une déclaration universelle d’interdépendance ?

image3ka.jpg

Voilà un livre dont j’attends la sortie avec impatience, après avoir lu cet article sur Livre Hebdo.fr :

« Le monde n’a plus de temps à perdre » selon Hessel et Morin

Ils signent avec le Collegium international un « Appel pour une gouvernance mondiale solidaire et responsable » qui sera en librairie le 18 avril.

Invités pour une conférence à l’Université américaine de Paris le jeudi 5 avril, Stéphane Hessel et Edgar Morin en ont profité pour présenter Le monde n’a plus de temps à perdre, un texte qui paraîtra le 18 avril aux éditions Les Liens qui Libèrent.

L’ex-diplomate et le philosophe ont participé à cet « Appel pour une gouvernance mondiale solidaire et responsable » initié par le Collegium international, association fondée en 2002, par Michel Kucan, Stephane Hessel, Michel Rocard et Sacha Goldman.

Outre Stéphane Hessel et Edgar Morin, l’ex-premier ministre Michel Rocard, l’économiste René Passet, le diplomate Bernard Miyet, le philosophe allemand Peter Sloterdijk, le conseiller politique auprès de l’ONU Michael Doyle et la juriste Mireille Delmas-Marty ont participé à cet ouvrage, tiré à 17 000 exemplaires, dans lequel ils signent chacun un texte.

Constatant la déconstruction du système actuel, le livre propose un changement radical dans la manière d’appréhender et de gérer les principaux problèmes du monde.

« Nous appelons les gens qui ont des responsabilités à réfléchir, à tenir compte des graves dangers devant lesquels ils se trouvent pour orienter leur action » a précisé Stéphane Hessel. « Nous sommes, selon la formule d’Edgar Morin, face à une « polycrise » qui a toutes les raisons de déboucher sur une « polycatastrophe ». Il n’y a pas de temps à perdre » a-t-il ajouté.

L’Appel s’adresse plus précisément à l’Onu – le texte sera d’ailleurs remis courant avril par les auteurs et cinquante personnalités à l’organisation – pour exhorter à l’adoption d’une « Déclaration universelle d’interdépendance ».

anti

2 Replies to “Le monde n’a plus de temps à perdre. Vers une déclaration universelle d’interdépendance ?”

  1. Anna Galore

    « Déclaration universelle d’interdépendance »

    Ah oui, voilà qui donne envie ! Probablement irréaliste ou au minimum idéaliste, mais un bien bel objectif porté par de vrais humanistes pour le bien de tous.

    Bravo à eux pour cette initiative magnifique.

  2. sylvana

    OUI !!! ils sont porteurs d’un nouveau message d’espoir ! C’est cela la « fin d’un monde » et non pas » la fin du monde ». C’est tant mieux, car je n’aime pas du tout celui dans lequel on vit. Mais il faudra beaucoup d’opiniâtreté, face au lobby mercantile qui le domine , la tâche ne sera pas aisée !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.