Le théorème de Cupidon

lethormedecupidonsite.jpgLe 7 mars dernier, je vous parlais de « Soirée sushi« , sympathique roman d’Agnès Abécassis que je venais de dévorer (le livre hein ? Pas Agnès). Aujourd’hui, c’est au tour du « Théorème de Cupidon » d’être à l’honneur sur le blog, toujours signé de la main de la belle.

Alors ? Quoi de neuf dans ce nouveau roman ? Eh bien rien. ET C’EST TANT MIEUX ! Délicieux, bien écrit, bourré de scènes vécues – il ne peut pas en être autrement.

Toujours aussi drôle, je suis vraiment passée pour une folle quand je pleurais de rire en le lisant dans le train au retour du salon du livre de Paris où justement… j’ai enfin rencontré Agnès pour de vrai ! Si ! Si ! Pour de vrai !

Et ce fut un grand moment de bonheur. D’abord, elle ressemble à s’y méprendre à l’une de mes nombreuses cousines, forcément, ça créer des liens. En plus, à force de la lire à travers ses livres, son site ou sa page Facebook, j’ai vraiment l’impression de la connaître depuis toujours. Ensuite, il s’est produit quelque chose d’assez extra-ordinaire pendant la dédicace.

Elle : Votre prénom ?

Moi : Stéphanie. Dites-moi, ça ne vous dérange pas si on prend une photo pour mettre sur notre blog.

Elle : Stéphanie ? Blog ? Aaaaaaaaaaah ! Mais vous êtes Stéphanie Brizard !!!

Anna : Mais… Comment vous connaissez son nom, de jeune fille qui plus est ?!…

Elle : Ah, mais Stéphanie est une de mes premières lectrices, ça ne s’oublie pas !

Là… BLONK ! Je suis restée bouche bée…

Et là, grand flash back. Effectivement, je suis une inconditionnelle des livres d’Agnès Abécassis depuis que j’ai découvert « Les tribulations d’une jeune divorcée« , dont shame on me, je ne vous ai pas encore parlé sur le blog… (à découvrir de toute urgence ici, si vous ne connaissez pas déjà). Drôlissime et poignant à la fois, comme tous ses livres en fait, parce que derrière l’humour se cache chez Agnès une véritable humanité qui transpire dans chaque scène de ses romans. Et puis, nous avons quasiment le même âge, comme ses héroïnes, et quasiment les mêmes enfants qui grandissent dans chaque nouvel opus, depuis la trop meugnonne petite fille dans « Les tribulations d’une jeune divorcée » : les-trib_221.gif

– Héloïse : Eh bien moi je t’aime… jusqu’au dernier chiffre qui existe au monde !

– Moi (voulant absolument avoir le dernier mot) : Eh bien moi je t’aime… jusqu’au dernier chiffre qui existe dans l’univers.

– Héloïse (après quelques secondes de réflexion) : Eh bien moi j’invente des planètes et je t’aime encore plus !

le-theoreme-de-cupidon.jpgà l’ado pour laquelle nous sommes toutes des has been dans « Le Théorème de Cupidon« :

– Tu veux que je t’aide à choisir ta robe pour ce soir, c’est ça ?

– Exactement ma poupée. Dis-moi sincèrement laquelle tu préfères.

Elle les observe quelques secondes, avant de rendre son verdict en pointant chacune du doigt :

– Moche… Moche… Très moche… A la mode de ton époque donc moche… Ah, ah, super belle si tu comptes te déguiser en fermière, mais sinon, mochissime… C’est tout, ou tu en as d’autres ?

et vraiment, il n’y a pas à dire, je m’y retrouve totalement ! (je pense que Valentine doit aimer aussi ;-))

Alors oui, depuis des années je suis les publications d’Agnès, j’avais même gagné un exemplaire dédicacé de « Au secours ! Il veut m’épouser » au concours lancé sur son site en 2007. La preuve en image :

65362010.jpg

Pour Stéphanie, une de mes admiratrices de la première heure. Stéphanie tu es merveilleuse, tu es si belle et si extraordinaire… (penser à ne plus demander à mes lectrices de suggérer leurs propres dédicaces !!!)

Non en fait Stéphanie, tu es mieux que ça : tu es une Stéphanie et ça, c’est formidable (penser à trouver des dédicaces originales avant d’écrire… ou bien prendre celles suggérées par mes lectrices…)

J’arrête mon délire,

Agnès Abécassis

Mdrrrr ! Merci Agnès d’avoir joué le jeu de mon délire mégalo maniaque 😉 Et puis, en 2008, j’ai reçu un beau cadeau un jour de la part d’une amie de passage qui savait que j’aimais beaucoup Agnès, une seconde dédicace (là, nous ne nous sommes toujours pas rencontrées en vrai… Dingue !) :

ddicacetoubib.jpg

Et enfin… TA DAM !!! The dédicace au salon du livre !

ddicacecupidon.jpg

Alors moi c’que j’en dis, c’est qu’une rencontre née sous le signe de Cupidon, ça vaut bien un gros bisou !

anti, fan, fan, fan

7 Replies to “Le théorème de Cupidon”

  1. Anna Galore

    C’était GENIAL tout comme elle dit !

    J’en étais comme deux ronds de flanc quand elle a dit « Stéphanie ? Blog ? Aaaaaaaaaaah ! Mais vous êtes Stéphanie Brizard !!! », genre elle ne connait qu’une seule Stéphanie sur la planète qui ait un lien avec un blog. Cela dit, moi, pareil, je n’en connais qu’une et c’est Anti 🙂 🙂 🙂 🙂

    Trop trop bien !

  2. valentine

    Génialissime et trop bien la photo! Et comment que ça va me plaire. D’ailleurs je viens de commander 3 ouvrages (pour commencer) dont Sous le signe de Cupidon, les Sushis et Chouette une ride. Je sens que Mélanie et moi allons bien nous marrer 😉

    « Ah et autre chose : cette note est la 5 555e du blog !

    Ça s’arrose » On va s’gêner tiens!

  3. anti

    « D’ailleurs je viens de commander 3 ouvrages (pour commencer) »

    Parfois, je me demande si je n’aurais pas dû ouvrir une librairie plutôt que de me lancer dans l’édition 😉

    « dont Sous le signe de Cupidon, les Sushis et Chouette une ride. »

    Chouette une ride est le seul que je n’ai pas encore dans ma bibliothèque. Il va falloir y remédier de toute urgence.

    « Je sens que Mélanie et moi allons bien nous marrer 😉 »

    Oui ! Je pensais très fort à vous en rédigeant cette note, certaine partager un bon moment avec vous.

  4. Agnès A.

    Merci Stéphanie, de votre extrême gentillesse et de votre enthousiasme !
    Aaaah, c’était une chouette rencontre, vraiment ! 🙂

  5. anti

    Mais qui peut bien être cette mystérieuse Agnès A. ??? Aaaaaaaaaaaah ! Décidément, c’est un plaisir de vous lire, tout le temps !

    A quand une petite virée dans le sud de la France ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.