Le dimanche au soleil

Un temps magnifique a accompagné ce dimanche tout en quiétude après une semaine agitée et un samedi éprouvant.

DSCN6719b.jpg

Nous avons commencé la journée plutôt tard, après une très appréciée grasse matinée, en nous rendant aux Halles, en plein centre de Nîmes. La veille, Anti y avait fait un saut pour prendre un truc à manger, son stand du marché de Noël étant à deux pas de là et elle y avait de très tentantes cailles farcies.

Des cailles, il n’en restait plus lorsque nous avons atteint l’étal du volailler. Nous lui en avons commandé pour le weekend prochain. Les Halles étaient toujours aussi belles et bondées, nous y avons donc musardé au fil des envies et des couleurs. Je me suis fait un petit plaisir en achetant une pochette d’ail confit, un délice. Nous avons aussi pris du pain à une excellente boulangerie bio qui a son échoppe principale à Saint-Quentin-la-Poterie.

DSCN6720b.jpg

Après un déjeuner tardif – comme tous les weekends chez nous – Anti a eu des envies de jardinage. Nous avons ratissé les feuilles mortes. Enzo nous aidait avec sa mini-brouette et les chatons sautaient partout autour de nous, très contents de jouer à soulever les feuilles eux aussi.

Karine, Stéphane et Quentin sont arrivés alors que nous terminions le ratissage. Karine avait fait un gâteau à la noix de coco et Anti, un au yaourt. Nous les avons dégustés avec du café et du thé et l’après-midi s’est étirée en douceur jusqu’à la nuit, entre visite de nos combles et anecdotes en tous genres.

DSCN6722b.jpg

Pour couronner le tout, nous avons reçu de nouvelles commandes pour Lucienne et J’ai treize envies.

Un vrai, bon dimanche.

Très belle journée à vous

2 Replies to “Le dimanche au soleil”

  1. valentine Post author

    A propos d’ail confit, Hervé a fait dernièrement une dégustation d’ail noir d’Aomori qui, pour les Japonnais serait l’équivalent de notre ail rose de Lautrec, soit le nec le plus ultra. Cet ail qui provient de la baie d’Honshu est plongé plusieurs semaines dans de l’eau de mer pure (j’espère pour eux!) dans laquelle il va peu à peu fermenter et prendre une teinte noire et une texture fondante. Il est alors confit au goût proche du pruneau. Cet ail qui vaut une fortune séduit de plus en plus les chefs de cuisine sans cesse en recherche de nouveautés et d’exotisme.

    Je fonds littéralement à la vue des fruits confits 🙂

  2. Anna Galore Post author

    Voilà qui excite la curiosité et fait saliver ! L’ail que l’on trouve aux Halles est beaucoup plus banal, il a un goût à la fois doux et vinaigré et curieusement ne sent pas l’ail (ce qui permet d’en manger plusieurs juste par gourmandise).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.