Amnesty demande l'arrestation de Bush

Amnesty demande aux autorités canadiennes de poursuivre en justice George W. Bush. L’organisation lui reproche des faits de « torture » et de « crimes », dans un mémorandum remis aux autorités le 21 septembre dernier, et rendu public mercredi.

bush finger.JPGAmnesty International fait ainsi référence au programme secret de la CIA mis en œuvre en 2002 et 2009, qui infligeait aux détenus, selon l’organisation, « la torture et d’autres traitements cruels, inhumains et dégradants, ainsi que des disparitions forcées ». Ces accusations reposent notamment sur des documents américains et un rapport de la Croix Rouge incriminant la « guerre contre le terrorisme » lancée par l’ancien président.

Georges W. Bush doit se rendre au Canada le 20 octobre prochain, à l’occasion d’une conférence économique régionale à Surrey, en Colombie Britannique. « Comme les autorités des États-Unis n’ont pas, jusqu’à présent, déféré en justice l’ancien président Bush, la communauté internationale doit intervenir. Si le Canada s’abstient d’agir pendant sa visite, cela constituera une violation de la Convention des Nations unies contre la torture et sera une manifestation de mépris vis à vis des droits humains fondamentaux », selon Susan Lee, directrice d’Amnesty pour les Amériques.

En février dernier, Georges W. Bush avait annulé un déplacement en Suisse après que des appels similaires à son arrestation avaient été lancés. Il prend moins de risque au Canada où le gouvernement a rejeté la demande d’Amnesty. L’ONG entend poursuivre son action dans tous les autres pays où se rendrait Bush à l’avenir.

L’essentiel de cette note vient du site de France 2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.