Au max

P2160405.JPGJe suis au max. Tous les signaux sont au vert, c’est super euphorisant. Et quand c’est comme ça, je ne suis vraiment pas du genre à me dire « oh mon dieu (je ne dis jamais oh mon dieu, c’est pour expliquer) si tout va trop bien, ça veut dire qu’ensuite ça ne pourra aller que moins bien, alors ça ne va pas du tout quand ça va ! »

Non, moi, quand ça va bien, je me dis juste que ça va bien. Rien ne vaut un bon « ici et maintenant » pour savourer l’instant présent et ça, c’est vraiment moi (ça se sent que c’est moi).

Ce qui va bien ? Des petits riens et des grands tout.

Les petits riens, c’est par exemple :

– mes téléchargements du mois qui vont frôler carrément le double de mon précédent record absolu. En locomotive débridée, il y a bien sûr J’ai treize envies qui devrait dépasser aujourd’hui ses 10 000 premiers lecteurs après seulement dix jours de mise en ligne. C’est l’hallu et ça n’a pas l’air de ralentir. En plus, ça arrive de partout dans le monde, j’en suis déjà à 68 pays différents ce mois-ci et pour la plupart, ils sont à leur affluence la plus haute depuis qu’ils ont croisé la route de mes livres.

lpdtm.jpg– je vais prendre le train ce matin, avec le premier chapitre du Soleil sous la terre à écrire. Avant-hier, je n’ai pu que l’entamer. Cette fois, mon trajet, c’est Nîmes-Paris, six heures aller-retour, tout le temps qu’il faut. Ce roman va être mon dixième en cinq ans d’écriture, mon treizième livre avec le recueil de nouvelles et les deux Anna Chroniques. Ca aussi, pour moi, c’est l’hallu, je ne m’en blase pas, je m’en régale.

– mon boulot va hyper bien. Ce n’est pas toujours le cas, il y a eu et il y aura des moments vraiment très tendus mais là, on est aussi en train de surfer sur une vague qui prend de l’ampleur et des signaux positifs qui s’allument un peu partout. Je les savoure, sans m’en griser au delà du raisonnable, l’excès de confiance serait une faute. Mais le plaisir d’avancer bien n’en est pas moins une vraie satisfaction.

– les chats se comportent à nouveau comme si rien ne s’était passé. Oui, je sais que leur opération est quelque chose de banal mais ça fait quand même super plaisir de les voir à nouveau sauter partout, jouer comme des fous ou se câliner en toute insouciance.

– les Editions du Puits de Roulle démarrent à fond la caisse. Anti avait prévu que février serait plutôt vide avec zéro commande. Elle a déjà trois devis en cours, un livre à compte d’éditeur en bonne voie de réalisation (celui de Kathy) et des idées qui foisonnent.

Et les grands tout ?

Nous sommes heureux. Nous le savons.

Très belle journée à vous

8 Replies to “Au max”

  1. valentine Post author

    « Nous sommes heureux. Nous le savons. » Que c’est bon de partager. Le bonheur est contagieux!

  2. Zaza Post author

    Les éditions Puits de Roulle ça roule ma poule lol et c’est tant mieux.  » J’ai treize envies » c’est bien parti tout le monde est heureux qui dit mieux !

  3. Anna Galore Post author

    16h55, de retour à la maison dans le Grand Sud avec son ciel bleu et ses bourgeons qui frémissent.

    Je me régale de vos mots, ça fait plaisir de voir le plaisir que ça vous fait 🙂

    Et le premier chapitre est écrit. Je le fignole dans la soirée, je le fais relire par mon éditrice préférée et je le mets en ligne demain matin.

  4. Adele Riner Post author

    Je savoure votre bonheur, je le partage, je le ressens. Un mois de février euphorisant pour moi aussi, plein de projets, de travail, de petites réussites, de douceur. Et pour saluer ce bien-être un grand rayon de soleil et le chant des oiseaux qui annoncent le printemps…

  5. anti Post author

    2010 promet d’être un bon cru 😉

    Félicitations à toi aussi Adele !

    « Il est liiiiiiiiiiiiiiiiiiiibre Max.. y’en a même qui l’on vu vooooooooooler 😉 »

    Mdrrrr ! Quelle patate !

    anti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.