La Vallée des Merveilles

La vallée des Merveilles… Un nom magique qui désigne une vallée du massif du Mercantour, dans les Alpes. J’apprends qu’on y a découvert plus de 40 000 gravures protohistoriques, datant pour la plupart de l’Âge du Bronze et Anna ne m’en a jamais parlé !!! Argh !!!

Je ne connaissais pas du tout, je n’y suis pas encore allée, mais ce que je découvre grâce à internet me met l’eau à la bouche ! Wikipédia Serge 😉

Les gravures rupestres.

Découvertes à la fin du XIXe siècle, les gravures se trouvent sur des affleurements rocheux (roches moutonnées) ou bien sur des blocs erratiques (pélite et grès essentiellement).

Elles sont de deux sortes :

* des sillons en V correspondant à des inscriptions ou des tracés schématiques attribués aux périodes récentes;
* des dépressions ou cupules larges à fond plat, réalisées par percussion sont attribuées à l’Âge du Bronze.

Les éléments de ce groupe comportent des figures à cornes (bovins), des armes (poignards, hallebardes, haches, etc.), des anthropomorphes et des figures géométriques (spirales, réticulés, etc.). L’interprétation est délicate mais fait généralement référence à des préoccupations religieuses.

Les recherches récentes dirigées par Henry de Lumley offrent un premier résultat concernant la compréhension et la mécanique de l’organisation sociale et cultuelle des peuples anciens de l’Âge du Bronze méditerranéen.

Étudié depuis plus de trente ans par l’équipe de Henry de Lumley, le site accueille encore de nos jours des étudiants en histoire de l’art, archéologie, géologie du Quaternaire et géomorphologie du monde entier sous la responsabilité d’archéologues spécialisés.

fontspip.jpg Distribution géographique

Plus de 30 000 gravures (dont 20 000 figuratives) ont été enregistrées depuis le relevé systématique entrepris à partir de 1967 par un collectif issu d’une collaboration entre universités, musées et instituts scientifiques, financée par le ministère de la culture et le conseil général des Alpes maritimes.

La plupart de ces gravures sont disposées autour du Mont Bégo, ce qui a laissé supposer à certains scientifiques que ce mont était sacré. La répartition est d’environ 50 % dans la vallée des Merveilles, et 50 % dans la vallée de Fontanalbe (ou Fontanalba), vallées situées respectivement à l’ouest et au nord du Mont Bégo.

Cependant, certains secteurs, situées plus au nord du Mont Bégo, contiennent également des séries de gravures, même si celles-ci sont très résiduelles (au mieux quelques dizaines de gravures par secteur). On peut donc établir la répartition suivante, par ordre décroissant d’importance, avec en tête les deux principaux secteurs :

* vallée des Merveilles
* vallée de Fontanalbe

Et les secteurs résiduels :

* secteur de Valaurette
* secteur du col du Sabion (à cheval entre la France et l’Italie)
* secteur du lac de Sainte Marie
* secteur de Valmasque
* secteur du lac du Vei Del Bouc (en Italie)

L’ensemble étant inégalement réparti dans un rectangle de 40 km2.

christ vdm.jpg

Contexte géologique Le secteur des Merveilles est situé au cœur du massif cristallin externe alpin de l’Argentera-Mercantour.

Sur un socle constitué de gneiss, migmatites et granites d’anatexie, repose une série fluvio-lacustre détritique d’âge permien.

Trois formations sont distinguées au sein de cette série permienne.

* À la base, la « formation de l’Inferno », transgressive sur le socle cristallophyllien, est essentiellement gréso-conglomératique avec quelques niveaux de décrue silteux.

* Succédant à la formation de l’Inferno, la « formation des Merveilles » comprend pour l’essentiel des siltites verdâtres sur lesquelles a été gravée la plupart des représentations protohistoriques de la vallée des Merveilles datées de l’Âge du Bronze. Cette sédimentation homogène en domaine lacustre connaît ensuite des épisodes d’émersion marqués par le développement de structures stromatiformes et des bioturbations.

* Au-dessus des ces niveaux, une sédimentation fluvio-lacustre se poursuit avec le dépôt d’un ensemble gréso-conglomératique entrecoupé de niveaux plus fins silto-gréseux. Cet ensemble est dénommé « formation du Bego » et constitue le dernier terme de cette série sédimentaire permienne.

Les séries mésozoïques carbonatées ont été complètement érodées dans la zone et il faut redescendre vers la vallée de la Roya pour les retrouver.

Un modelé glaciaire mis en place il y a environ 10 000 ans confère sa morphologie particulière à la zone avec une série de polis glaciaires, moraines et blocs erratiques.

christ_vallee_des_merveilles.jpgLe « Christ »

Visites et randonnées

Un sentier de grande randonnée (GR52) traverse cette vallée. Certaines gravures sont visibles à partir de ce sentier qu’il est interdit de quitter sans être accompagné d’un guide agréé. Selon un archéologue travaillant sur place, l’idéal serait de commencer par visiter le musée des Merveilles (à Tende), puis de participer à une visite guidée.

Attention: ces gravures sont éloignées des routes, donc prévoir soit :

* Un guide qui vous approchera en 4×4 (1 h 30 env.).

* 3 à 4 heures de marche pour accéder à l’entrée de la Vallée en partant du lac des Mèches (barrage EDF) situé à Saint-Dalmas de Tende (en direction de Casterino).

* Une nuit en refuge du CAF (Club alpin français) ou bien en bivouac en zones autorisées (montage des tentes 19 h, démontage 9 h).

Pour poursuivre sur la route de ce rêve :

Site de l’office du tourisme de Tende – Vallée des Merveilles
Stèle pour stèle dans la Vallée des Merveilles Film en ligne de Robert Field, 1989, 12 minutes. Production SFRS.
Randonnée dans le parc national du Mercantour : Les gravures de Fontanalbe (Vallée Roya-Bévéra)
A visiter aussi,le site de Patrick Desgraupes, photographe officiel des parcs nationaux de France qui publie « Les Parcs nationaux en France » paraîtra chez Aubanel le 8 Octobre 2009.
Des photos encore ici. Encore plus dans le détail : Mont Bégo.
Guides, la vallée des merveilles.
L’art rupestre
Grottes et cavernes
Sauver Lascaux
30000 ans d’art
Lespugue, Robert Ganzo
A visiter aussi,le site de Patrick Desgraupes, photographe officiel des parcs nationaux de France qui publie « Les Parcs nationaux en France » paraîtra chez Aubanel le 8 Octobre 2009.

Vallee-des-Merveilles_imagelarge.jpg
Exposition Patrick Desgraupes – Vallée des Merveilles
Vallon-du-Salso-Moreno_imagelarge.jpg
Exposition Patrick Desgraupes – Vallon du «Salso Moreno»
Haute-Tinee_imagelarge.jpg
Exposition Patrick Desgraupes – Haute Tinée

anti

3 Replies to “La Vallée des Merveilles”

  1. Anna Galore

    Ah ben bien sûr que je ne connaissais pas : il faut 4 heures de marche pour accéder à l’entrée du site 🙂

    …et donc autant pour en revenir, ce qui veut dire un minimum d’organisation quand même.

    Ca a l’air absolument somptueux ! Et puis, bon, on pourra toujours demander au monsieur en 4×4 de nous rapprocher.

  2. ramses

    Il y a une trentaine d’années, j’avais le projet d’explorer ce site avec des amis randonneurs. Ca ne s’est pas fait, car des restrictions d’accès ont été imposées, suite à des dégradations opérées par des inconscients, qui ont ajouté des graffitis ou, pire, « découpé » à même la roche plusieurs fragments de ces vestiges préhistoriques… La bêtise humaine est incommensurable ! Je vois que l’accès est maintenant contrôlé, heureusement. L’approche en 4×4 à partir de St-Dalmas de Tende évite la nuit au refuge et la visite peut se faire en une journée. Il faut quand même être bon marcheur, mais c’est sûrement une expérience unique.

  3. jean michel

    plusieurs de ces gravures ont l’air d’être astronomiques, et sont les mêmes que celles retrouvées en Irlande, ou ailleurs en Europe.
    http://www.mythicalireland.com/astronomy/
    On ne comprends pas le sens des gravures car on les sous estime: la spirale correspond dans plusieurs régions à 6 mois…

    Impressionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.