Seychelles que j'aime

seychelles1.jpg

Il y a des nouveaux pays d’où proviennent mes lecteurs qui font plus rêver que d’autres. Hier, j’ai eu le plaisir de voir que le 143ème était les Seychelles, archipel aux plages paradisiaques où j’ai eu le bonheur de me rendre il y a une dizaine d’années.

seychelles2.jpgJ’en garde des images inoubliables, quelques morceaux de coraux et trois coquilles d’escargots absolument énormes (on dirait des coquillages, en fait).

C’est aussi là-bas que j’ai vu les plus grosses araignées vivantes de ma vie. Elles aiment à tisser leurs toiles entre les fils électriques le long des routes et elles atteignent couramment une dizaine de centimètres de diamètre. Beaucoup plus petites qu’une mygale, certes, mais totalement immobiles, ce qui fait que très vite on n’y prête plus attention.

Parmi les rencontres animales plus sympathiques, je me souviens d’un long moment passé avec trois tortues terrestres géantes, dans le petit bois qui précède l’accès à la plage de l’anse Source d’Argent sur l’île de la Digue, lieu mythique à la beauté inimaginable. Je leur ai donné un petit rôle dans Là où tu es, où elles apparaissent au détour d’un rêve.

seychelles3.jpgEt, vision surréaliste, ce vol de dizaines de chauve-souris diurnes, superbes créatures de plus d’un mètre d’envergure, aux abords d’une autre petite île dont je ne me rappelle plus le nom…

Un peu plus loin, alors que je nageais avec un simple masque dans une passe à l’entrée d’un lagon, j’ai vu passer une tortue marine à deux mètres sous moi, planant comme un oiseau entre deux eaux.

Grande envie d’y retourner un jour.

Très belle journée à vous

Les photos montrent l’anse Source d’Argent, elles proviennent de divers sites web

7 Replies to “Seychelles que j'aime”

  1. anti Post author

    Bravo pour ce nouveau pays… de rêve :

    Sécurité

    En raison d’une augmentation sensible des vols à la tire, cambriolages et agressions, il est recommandé de faire preuve de prudence quant aux documents de voyage, argent liquide et cartes de crédit (utiliser les coffres mis à disposition dans les hôtels, par exemple), en particulier sur les plages. Certains hôtels ont recours à des vigiles.

    En cas d’agression, il est particulièrement recommandé de ne pas opposer de résistance.

    Ne pas se déplacer seul la nuit.

    En cas de sortie en mer non accompagnée, il est recommandé de déposer valeurs, titres d’identité et de voyage à la réception des hôtels et de signaler tout projet de déplacement, ainsi que l’itinéraire et l’horaire de retour prévus. Cette précaution permet d’alerter plus rapidement les autorités maritimes ou de police en cas d’accident ou de disparition.

    Quelques cas de noyades accidentelles ont été enregistrés. De façon générale, une grande prudence est recommandée lors des baignades. Les risques sont inhérents à tout milieu marin : courants, récifs, faune dangereuse (le requin des Seychelles est a priori pacifique). Les plages des grands hôtels sont, en règle générale, surveillées par des maîtres nageurs.

    En cas d’excursion sur des plages ou des criques isolées, ou de randonnées de montagne dans le « Morne » seychellois, éviter d’emporter documents d’identité et de voyage, valeurs, chéquiers, cartes de crédit. Signaler les projets de déplacement de cette nature. N’emporter que le liquide strictement nécessaire. Préférer les excursions en groupes. Se munir de téléphones mobiles pour signaler sa position en cas de difficultés. Quelques événements récents (accidents de la route ou en mer) incitent à conseiller une prudence accrue.

    Piraterie maritime:

    La navigation dans le golfe d’Aden au large de la corne de l’Afrique est fortement déconseillée aux navires dont la vitesse est inférieure à 15 noeuds et dont le franc-bord est bas sur l’eau (hauteur inférieure à 2 mètres). Ils représentent des proies de choix pour les pirates.

    © Ministère des Affaires étrangères et européennes

    anti

  2. Leadenf Post author

    Bonjour,
    Les Seychelles comptent quelques-unes des îles les plus superbes de l’océan Indien, voire de la planète : elles sont encore bien plus belles que dans vos rêves les plus fous… la preuve en image avec tes photos qui sont superbes … cela me laisse rêveuse!!!
    Merci pour le partage
    Très bonne journée,
    Léa

  3. anti Post author

    « cela me laisse rêveuse »

    Pour quelqu’un qui travaille et fait de la pub pour « Nouvelles Frontières », vous n’y êtes jamais allée ?

    anti

  4. anneb Post author

    OH !Les Seychelles resteront également un de mes voyages préférés !
    Nous y étions il y a 2 ans mais loin des grosses armadas touristiques !! De l’autre côté de la carte postale! Les seychellois sont loin d’être aussi gâtés que certains touristes !!! Pénurie d’eau potable – de papier toilette et j’en passe ! Nous avons vécu dans un quartier populaire sur l’île de Mahé;nous étions entourés par les habitants charmants d’un quartier de la capitale Victoria. Au cours de notre périple nous n’avons jamais été confrontés à la moindre agressivité ! Mais bon tous les seychellois rencontrés nous ont gentillement informé qu’il fallait verouiller la maison et ne pas emporter trop de liquidité… enfin… quoi… comme chez nous (En FRance) !!!

  5. anti Post author

    Ce n’est pas la première fois que je passe sur votre blog Anne, mais je suis épatée à chaque fois ! Bravo encore pour vos carnets de voyage !

    anti, bleue-fée

  6. ramses Post author

    J’y suis allé en 1979, peu de temps après l’indépendance… Dépaysement total, flore et lagons fabuleux. Quelques jours à Mahé (loué une Mini-Moke, conduite à gauche), puis une semaine à Praslin (la piste, à l’époque, était en terre battue !)au « Village du Pêcheur », petits bungalows sur une plage de rêve. Ramené beaucoup de coquillages et un « coco fesse ». Escapade à la Digue en voilier (le char à boeuf est l’unique moyen de transport sur l’île). Grand contraste entre la vie touristique dans les Hôtels et celle des habitants… En 30 ans, les choses ont sûrement changé, mais je m’étais senti totalement en sécurité pendant mon séjour (il y avait peu de touristes à cette époque). Un poisson, dénommé « poisson pierre », peut être mortel si l’on marche dessus (dards empoisonnés). Tortues géantes apprivoisées, qui font la joie des enfants. C’est l’un de mes plus beaux voyages, un souvenir paradisiaque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.