De tu querida presencia

P8060085.JPG

Quelques images de l’homme le plus populaire et le plus mythique de Cuba, Ernesto Che Guevara. Il ne s’agit pas d’angélisme ou de dévotion. Je n’ignore pas que Cuba est loin d’être une démocratie et le Che a commis bien des actes tragiques. Mais, plus de quarante ans après son exécution par la CIA, il marque toujours autant le quotidien du pays qui en fait son idole la plus charismatique. Une photo célébrissime prise par Alberto Korda en a fait une icône planétaire.

P8070217.JPGEn clin d’œil à Emma, je reproduis ici l’extrait de sa note publiée le jour de notre retour, intitulée justement Mes icônes.

« Hasta siempre » est une chanson écrite en 1965 par Carlos Puebla. Elle anticipe la fin tragique d’Ernesto Guevarra à la Higuera, en Bolivie et relate l’histoire presque légendaire de la révolution cubaine. Hasta siempre comandante veut dire en français Pour toujours commandant et est une allusion au slogan Hasta la victoria siempre.

P8060076b.JPGHasta Siempre                 Pour Toujours

Aprendimos a quererte…………………………..Nous avons appris à t’aimer
Desde la historica altura……………………Depuis les hauteurs de l’histoire
Donde el sol de tu bravura……………………….Où le soleil de ta bravoure
Le puso cerca la muerte…………………………………….A couronné la mort

Aqui se queda la clara………………………………………Ici il reste la clarté
La entrañable transparencia………………………La profonde transparence
De tu querida presencia…………………………………De ta chère présence
Comandante Che Guevara………………………Commandant Che Guevara

P8030250.JPGVienes quemando la brisa……………….Tu arrives en embrassant la brise
Con soles de primavera………………………Avec des soleils de printemps
Para plantar la bandera………………………………Pour planter le drapeau
Con la luz de tu sonrisa……………………..Avec la lumière de ton sourire

Tu amor revolucionario………………………….Ton amour révolutionnaire
Te conduce a nueva empresa………………Te mène à un nouveau projet
Donde esperan la firmeza………………………Où ils attendent la fermeté
De tu brazo libertario…………………………………..De ton bras libertaire

P8090417.JPGSeguiremos adelante…………………………………..Nous irons vers l’avant
Como junto a ti seguimos…………….Comme joints à toi nous continuons
Y con Fidel te decimos……………………………Et avec Fidel nous te disons
Hasta Siempre Comandante…………………..Pour toujours, Commandant

Aqui se queda la clara………………………………………Ici il reste la clarté
La entrañable transparencia………………………La profonde transparence
De tu querida presencia…………………………………De ta chère présence
Comandante Che Guevara………………………Commandant Che Guevara

P8050426.JPG

Très belle journée à vous

Photos 2 et 3 par Anti, les autres par moi

7 Replies to “De tu querida presencia”

  1. monilet Post author

    Il n’est pas possible de lire ces paroles sans entendre la mélodie, dès lors qu’on l’a entendue une seule fois, et à Cuba ce n’est pas une fois, spa ! ….

  2. Anna Galore Post author

    Oui, c’est vrai ! Je n’ai pas mis le morceau en ligne, il en existe de multiples versions, la plus belle reste, selon moi, la première de Carlos Puebla.

  3. anti Post author

    Mdrrrr ! Je n’écoute que ça dans la voiture depuis notre retour ! Trop bien !

    Ambiance Cuba Si ! Spa Moni ?!!!

    anti

  4. anti Post author

    « La photo qui le dit le mieux et aussi la plus émouvante est celle du panneau écrit à la main. »

    Des panneaux de ce genre, il y en avait à foison devant beaucoup de maisons. Les cubains sont fiers d’être cubains, fiers de leur histoire même si ils en paient le prix fort en vivant dans une misère certaine pour beaucoup. Il fallait voir leur joie quand on leur disait que nous avions choisi de venir chez eux pour notre grand voyage en amoureuses ! Heu-reux ! Fiers ! Et de nous embrasser !

    Le peuple de Cuba exactement à l’image de la phrase de cette autre grande figure cubaine, Marti, que je citais ailleurs hier :

    « La liberté coûte très cher et il faut, ou se résigner à vivre sans elle, ou se décider à la payer son prix. »

    « – Attaché ? dit le Loup : vous ne courez donc pas
    Où vous voulez ? – Pas toujours ; mais qu’importe ?
    – Il importe si bien, que de tous vos repas
    Je ne veux en aucune sorte,
    Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor.  »
    Cela dit, maître Loup s’enfuit, et court encor. »

    anti

  5. eMmA Post author

    Merci pour le clin d’oeil en écho à mon clin d’oeil…
    Ouh là là, on ne s’arrête plus de papillonner.
    Je crois que je vois double !
    Moi, j’aime la photo avec les 2 coco taxis jaunes, sous le portrait géant du Che.

  6. ramses Post author

    « Et avec Fidel nous te disons
    Pour toujours, Commandant »

    L’un meurt, l’autre pas… (clin d’oeil à Agnès Varda).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.