C’est que le début

Nous avons connu une fin de semaine historique, avec ce procès magnifiquement mené par un juge droit dans son Code pénal et un procureur tout aussi rigoureux pour nommer une violence, une violence et une lâcheté, une lâcheté. Des aficionados à ce point étrillés pour leur comportement haineux injustifiable devant une cour, au point de risquer jusqu’à des peines de prison ferme, ce n’était tout simplement jamais arrivé dans notre pays, jusqu’à ces 14 et 15 janvier 2016 qui viennent d’entrer dans l’Histoire.

DSC06172p

Voilà qui va, de plus, nous réconcilier avec une justice qui, jusque-là, nous avait bien trop souvent été défavorable dans les départements infectés par la gangrène tauromachique. Oui, il y a donc des magistrats intègres, y compris dans l’une des pires villes de sang de notre pays, celle où nous vivons de surcroît et où, de façon plus que jamais symbolique, le palais de justice jouxte les arènes. Ce procès exemplaire nous change d’une certaine ex-procureure de Dax qui décorait son bureau avec des banderilles.

DSC06170p

Alors, ce matin, avec Francis Cabrel, j’ai juste envie de fredonner : « C’est que le début, d’accord, d’accord ». Il viendra justement dans les arènes de Nîmes l’été prochain, mais lui, ce sera pour chanter. Des spectacles comme celui-là dans ce lieu si souvent sali par l’horreur, on en redemande.

Très belle journée à vous

rod date

3 Replies to “C’est que le début”

  1. sophie des noisettes

    Peu de comm’ ici mais je sais qu’ on est nombreux à être très contents du déroulement de ce procès et d’ en attendre beaucoup pour la suite.
    Savez-vous que Mauricette était venue vous soutenir en faisant le voyage depuis Rouen?
    Chapeau Mauricette ( qui vient autant qu’ elle peut, depuis sa Normandie, aux manifs du sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.