Du coeur pour les Restos

restos du coeur.jpgVous connaissez peut-être déjà cette histoire mais je vais quand même y revenir. La semaine dernière, un entrepôt des Restos du Coeur près de Nantes s’est fait cambrioler. Drôle de butin pour de bien sordides voleurs : 300 jouets destinés à des enfants dont les parents n’ont rien.

On peut se demander qui a pu commettre un acte aussi détestable. Voler 300 jouets destinés à être distribués gratuitement, cela ne peut avoir pour seul but que de les revendre. Et faire ainsi un bien méprisable profit personnel sur le dos des plus démunis.

Mardi, les Restos lancent un appel, sans trop y croire, afin d’obtenir des nouveaux dons pour remplacer ceux qu’on leur a dérobés. Les radios et les télés nationales le relaient largement.

Hier matin, la solidarité a joué au delà de l’imaginable, selon les propres dires des bénévoles, qui ont été submergés de coups de téléphone et de promesses de dons. Plus de 3000 jouets leur ont été offerts, non seulement par des particuliers mais aussi par des entreprises.

« On en reçoit plein depuis ce matin », se réjouit Maurice Dessertine, un bénévole. « Jamais on n’aurait pensé que l’appel aux dons allait être entendu à ce point. À 7 h 45, le téléphone a commencé à sonner. Depuis, on a un coup de fil par minute. »

Ouest France raconte que, parmi bien d’autres, une petite fille est arrivée avec sa maman, pour déposer ses cadeaux dans un chariot, le troisième à être rempli depuis le matin. Puis, c’est Roger et Marie-Paule, deux retraités, qui ont appris l’information le matin même dans leur quotidien et qui ont fait la route depuis leur bourg de campagne pour donner « une poupée et une voiture téléguidée » qu’ils viennent d’acheter. « Bien sûr qu’on est scandalisé par ce vol. Ça nous touche beaucoup : les enfants qui n’ont pas de Noël, ça ne devrait pas exister. Ça semble tellement logique cet élan de solidarité. »

Coluche resto du coeur.jpgLa mobilisation a dépassé toutes les prévisions. Toujours dans Ouest-France :

« Les médias se bousculent, relayant l’appel au don. RTL consacre une heure d’émission pour faire le lien avec les donateurs. Jouéclub promet 1 000 jouets. Le patron de Mattel donne la consigne à ses magasins nantais de faire un geste. Majorette veut affréter un camion. Un fournisseur a apporté 1 400 peluches. Hachette offre des livres. Playmobil a contacté les Restos. Le FC Nantes offre cent maillots et des places pour un match. La liste est loin d’être exhaustive. »

Le surplus de jouets récoltés sera mis de côté pour l’an prochain. Pendant la crise, la générosité continue. Mieux, elle s’amplifie.

C’est Coluche qui doit être heureux et fier s’il voit ça.

Très belle journée à vous

5 Replies to “Du coeur pour les Restos”

  1. Netsah Galore Post author

    aaah la ptite larme d’émotion du matin 🙂 Comme disent les américains « you just did my day ».

  2. catherine Post author

    Eh bien ! Que d’émotions ce matin ! Un frisson en lisant cela !!! Un mal pour un bien qui va bien au delà du tord causé ! Le bien triomphe !!!

  3. anti Post author

    Snifff ! C’est… beau.

    Quelqu’un pourrait me passer un bout de sa manche (les Kleenex, c’est pas écologique).

    anti, heureuse de tant d’élans de générosité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.