Afghanistan : viol entre époux légalisé

L’Afghanistan est l’un des pays du monde les plus rétrogrades en termes de droits de la femme. Ce n’est pas près de s’arranger. Le président Karzaï vient, en effet, de légaliser le viol entre époux. Ou, pour être plus précis, celui des épouses par leur mari. Voici un article de Zineb Dryef publié par Rue89

Toute la presse britannique en parlait mardi : le président afghan Hamid Karzaï, à quelques mois d’élections compliquées, a fait voter une loi relative au statut des femmes qui ne va pas forcément dans le sens de la « détalibanisation » du régime souhaitée par l’occident. Selon The Guardian, cette nouvelle législation interdit aux femmes chiites hazaras de refuser d’avoir une relation sexuelle avec leurs époux et de sortir sans leur permission.

En dépit des nombreuses condamnations de cette loi par des militants des droits de l’homme, le président afghan a donné son feu vert à ce qui n’est ni plus ni moins qu’une « légalisation du viol », d’après l’Unifem, l’agence de l’ONU pour les droits de la femme.

La loi n’est pas encore en vigueur et aucun texte n’a encore été rendu public mais l’Unifem et plusieurs parlementaires semblent ne pas douter de son contenu.

La particularité en Afghanistan tient à ce qu’un droit familial, spécifique aux chiites de la minorité hazara, et fondé sur la religion, existe. C’est à eux que se destine cette loi. Mohammad Akbari, chef de file d’un parti hazara, a ainsi pu déclarer qu’elle protégeait les droits de ces femmes :

– Les femmes pourront refuser d’avoir une relation sexuelle avec leur mari si elles ont une raison valable (santé).
– En cas de force majeur, elles pourront sortir de la demeure familiale sans demander la permission.

Selon un diplomate cité par le Guardian, Hamid Karzaï, en soutenant cette loi, serait dans une démarche purement électoraliste, dans la perspective du scrutin du mois d’août.

Alors qu’il devient de plus en plus impopulaire et que son mandat s’achève le 21 mai prochain, il s’est vu maintenu au pouvoir par la Cour suprême dans le but de préserver la stabilité du pays. Les Etats-Unis ont salué cette décision.

Reste que cette nouvelle tombe au plus mal au moment où Barack Obama vient en Europe demander à ses alliés des renforts de troupes pour le front afghan et où les Etats-Unis se préparent eux-mêmes à y envoyer, selon Politico, 4000 formateurs militaires supplémentaires afin d’empêcher le retour à la barbarie des talibans.

Photo : Ahmad Masood, Reuters

10 Replies to “Afghanistan : viol entre époux légalisé”

  1. anti Post author

    Merci pour le lien Miss !

    Magnifique photo de l’horreur…

    Je me souviens d’un choc, une vision de Kaboul dans les années 70. Jamais je n’aurai pu craindre un retour en arrière aussi terrible que celui qu’elles subissent aujourd’hui.

    Petit texte trouvé sur : http://laiusolibrius.free.fr/index.php?2007/11/02/272-vie-de-femme-5

    « Qui se souvient du Kaboul des années 70, étape des hippies en route vers Katmandou, de ses boites de nuits et des filles en minijupes évoluant librement dans ses rues ?

    C’est une époque bien révolue en ces jours où aucune silhouette aux courbes féminines ni aucun visage lumineux de femme ne se laisse entrevoir dans les rues de la capitale Afghane. A Kaboul, une femme sur deux porte la burqa, les autres sont voilées.
    Et hors de la capitale, toutes revêtent le fameux vêtement bleu, soit sous la pression du mari ou soit par choix, car ce symbole de soumission semble incarner pour la plupart des Afghanes, la seule manière de se sentir en sécurité en leur épargnant les insultes publiques et agressions de la part des fondamentalistes.

    C’est seulement à l’arrivée des talibans au milieu des années 90 que le voile grillagé a été imposé, de même que l’interdiction totale du travail des femmes hors de chez elles, ainsi que l’interdiction de toute activité des femmes à l’exterieur sans être accompagnées par un parent masculin (même faire des courses, balayer (la tête baissée uniquement) ou pour étendre le linge), l’interdiction pour les femmes de se faire soigner par un médecin homme, l’interdiction d’aller à l’école, à l’université ou dans quelque autre organisme éducatif.

    Une vie étouffée sous cette toile allant de la tête aux pieds, incommode où l’air raréfié tourne la tête et étouffe, dissimulée derrière cette petite grille qui réduit le champ de vision et brouille le regard. »

    A lire aussi : le fil sur « le cahier », bouleversant.

    http://www.annagaloreleblog.com/archive/2008/02/20/bouddha-s-effondre-de-honte.html

    anti

  2. Kleman Post author

    Je ressens juste du dégoût 🙁
    et un grand sentiment d’injustice
    Ces femmes soit disant libérées du joug des Talibans ne le sont en fait qu’en apparence. Les traditions sont pugnaces, on peut le comprendre, mais légaliser ce genre de chose est tout simplement horrible, et ça n’encourage pas un changement des mentalités…
    Je croyais que Karzaï était un homme qui allait faire avancer les droits commun de son peuple, mais visiblement il cède aux pressions électoralistes, en oubliant les énormes dégâts qu’il est en train de causer.

    Merci pour cette information Anna

  3. ramses Post author

    Ecoeurant…
    Hamid Karzaï est une marionnette qui échappe au contrôle de ceux qui l’ont mis en place… Il va falloir songer à la remplacer… Les talibans ont tout leur temps, ils savent qu’un jour les occidentaux se lasseront de dépenser de l’argent en pure perte pour les « démocratiser ». L’occidentalisation de l’Orient est un leurre, de même niveau que celui de certains fondamentalistes, qui rêvent d' »islamiser » la planète…

  4. anti Post author

    En écho, dans la salle d’attente du médecin ce soir, j’ai lu un article formidable dont je vous parlerai demain.

    Très interressant témoignage Miss. La réalité doit être tellement plus poignante… et pleine de détresse aussi.

    anti

  5. Anna Galore Post author

    Pour rappel, Hamid Karzaï a été mis au pouvoir par l’administration Bush avec l’aide de la CIA (voir l’excellent documentaire de Karlin, « CIA l’histoire secrète » à ce sujet).

  6. anti Post author

    Une info encore…

    ISLAMABAD, Pakistan, 27 mars (UPI) — Dans le nord du Pakistan, les talibans empêchent 300 000 enfants de se faire vacciner contre la polio, a déclaré l’Organisation Mondiale de la Santé. Les religieux extrémistes disent aux parents que les vaccinations contre la polio sont cause d’infertilité et font partie d’un complot anti-musulman mené par les USA, selon un article du Daily Telegraph de Londres vendredi.

    Selon le Dr Nima Abid, directeur de l’équipe polio du Pakistan, il est urgent que les enfants soient vaccinés immédiatement.

    « La vaccination contre la polio est efficace les trois premiers mois de l’année lorsque la transmission du virus est la plus faible, car ainsi il n’y pas d’interférence avec le virus du vaccin » explique Abid.

    Quatre cas de polio ont été enregistrés dans la vallée de Swat l’an dernier.

    Les représentants du gouvernement pakistanais ont organisé une réunion jeudi entre les talibans et l’OMS afin de sortir de l’impasse sur la vaccination, selon le Daily Telegraph.

    Source : UPI
    Traduction Bivouac-ID

    http://www.bivouac-id.com/2009/03/29/pakistan-les-talibans-sopposent-a-la-vaccination-contre-la-polio/

    anti, écoeurée.

  7. ramses Post author

    Ce soir, « Envoyé Spécial » a consacré un de ses sujets au mariage forcé des fillettes au Yémen… Un imam a eu cette réflexion à l’égard de la journaliste : « Avant de vous occuper de nos enfants, vous feriez mieux de surveiller les-vôtres, qui sombrent dans la débauche… » (je retranscris de mémoire…) Pour finir, le Juge a donné raison à la mère (parce qu’il y avait des caméras ?) et a prononcé le divorce. Le père est « deshonoré »… Je ne serais pas étonné qu’il tue sa propre fille, à la suite de cet « affront ». Ceci illustre le fossé immense qui sépare les conceptions occidentales et orientales et la « démocratie » en général, sur fond de religion. Le Maghreb seul a su évoluer dans ce domaine, ainsi que la Turquie. Ceci, ne l’oublions pas, grâce à la colonisation, que beaucoup se complaisent à vilipender et dont ils réclament une « repentance » éternelle… Sans elle, la barbarie se trouverait à nos frontières, au lieu d’être à 3.000 kms !

  8. thanina06 Post author

    Non, Monsieur Ramses! La colonisation ne nous a rien rapporté! Elle n’a rapporté que désolation, misère et ignorance! Quant à la barbarie, elle se trouvait à vos frontières mais vos gouvernants n’ont rien fait pour aider l’Algérie à s’en sortir! Elle a été même encouragée par ces derniers! Il a fallu attendre l’attentat du 11 septembre pour que le monde s’aperçoive que l’intégrisme religieux est un problème de sécurité mondiale!

    Par ailleurs, il y a lieu de signaler que l’intégrisme religieux n’est pas spécifique à l’islam! Il existe dans toutes les religions! Il existe des communautés religieuses en Hollande et aux USA qui interdisent la vaccination de leurs enfants!

  9. Anna Galore Post author

    Merci Thanina. Je suis entièrement de ton avis.

    J’ai déjà eu l’occasion de faire remarquer sur ce blog à plusieurs reprises que chaque religion (ou presque) a ses intégristes et que lorsque ces derniers étaient à l’apogée de leur influence chez les chrétiens (je fais allusion aux croisades et à l’Inquisition), cela a donné bien plus de massacres et de souffrance qu’avec n’importe quelle autre religion à ce jour.

    Ramses, je sais que tu es pointilleux, comme d’autres (et c’est légitime), sur le respect que l’on doit à la religion. Je suis d’accord à condition que cela s’applique à toutes les religions. Je vous demande à tous de bien vouloir respecter la sensibilité de chacun à ce sujet.

    De façon plus générale, je trouve sain et normal de dénoncer TOUS les intégrismes. Le fait qu’il s’agisse ici de certains musulmans extremistes n’est pas une agression implicite vis à vis de ceux qui sont modérés.

    Parmi les gens que je côtoie, il y a des musulmans, des juifs, des catholiques, des protestants, des bouddhistes et des athées. Tous ont, en commun, le respect de l’autre.

    Afin que ceci ne soit pas le point de départ d’un nouveau débat qui a déjà été très largement traité il y a quelques semaines, je demande à tous de ne pas l’alimenter plus avant.

    Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.