Parce que ça n’est pas tous les jours facile…

3053e736947435286da8b2a0331d1829.jpg

Je viens de retrouver ce texte en cherchant tout à fait autre chose. Je vous le livre ici :

Une pensée spéciale pour une personne unique : TOI !

Deux pèlerins sur la route de Saint Jacques de Compostelle s’arrêtèrent pour demander asile pour la nuit dans la maison d’une famille de la bourgeoisie locale.

La famille refusa de leur prêter l’une des chambres d’amis. Ils laissèrent pourtant les visiteurs dormir au sous-sol.

Pendant qu’ils préparaient une sorte de lit de fortune sur le sol en béton, le plus âgé des deux visiteurs vit un trou dans le mur. Voyant du mortier, un point d’eau et les outils nécessaires pour maçonner, il le répara.

Le plus jeune demanda : – « Pourquoi aides-tu ces gens qui font si peu de cas de nous ? »

– « Les choses ne sont pas toujours ce qu’elles paraissent. » fut la réponse

La nuit suivante, nos deux marcheurs choisirent, pour se reposer, une ferme où les paysans, bien que de condition modeste, jouissaient d’une réputation de bon accueil et hospitalité. Après avoir partagé leur repas, le couple laissa les personnes dormir dans leur lit.

Le soleil se leva. Nos deux voyageurs trouvèrent alors le fermier et sa femme en larmes.

Leur unique vache était morte pendant la nuit.

Le plus jeune des pèlerins demanda à son compagnon de route :

– « La vie est bien injuste. Comment peut-on laisser faire de telles choses ? La première famille avait tout et tu l’as aidée ! La deuxième famille avait peu de biens, qu’elle partageait sans hésiter et leur vache est morte. »

– « Les choses ne sont pas toujours ce qu’elles paraissent », répliqua le plus âgé, et je ne t’ai pas tout dit. Dans le sous-sol de la première maison, je me suis aperçu qu’il y avait de l’or caché derrière le trou. Son propriétaire était si malveillant qu’il avait oublié cette fortune. Comme elle ne lui servirait pas, j’ai bouché le trou. Quelqu’un d’autre, qui aura quelque chose de spécial à faire de sa vie, aura besoin de cet or un jour. Alors, il le retrouvera !

Cette nuit, alors que nous étions endormis dans la chambre du fermier, l’ange de la mort, qu’on figure chez nous par l’ankhou, est venu chercher la femme du fermier. Comme il voulait prendre une vie, j’ai marchandé avec lui en lui offrant la vache. Il accepta car ceci respectait le principe éternel d’ une vie pour une vie. Seul le sang peut répondre à la vie qui se donne ou se prend.

Tu sais, « Les choses ne sont pas toujours ce qu’elles paraissent. »

Moralité

Quand les choses ne tournent pas rond, quand elles ne prennent pas l’orientation que vous en attendez, dites-vous toujours que ce qui vous arrive n’est rien à côté de ce qui vous était et vous sera réservé si vous réagissez en profane, en homme ou femme des ténèbres continuant à privilégier ses avantages ou ses intérêts matériels. Considérez que ceci est un avertissement modéré qui vous signale que vous ne faites pas ce que vous devez faire ni ce à quoi vous vous êtes engagé dans l’Ordre des initiés. Il vous faut au plus vite changer ce qui ne va pas et vous perturbe. Si quelque chose pose problème – que cela vienne de vous ou des autres n’a aucune espèce d’importance en la circonstance – c’est que vous n’êtes pas à votre place là où vous vous trouvez. Ces perturbations surviennent pour provoquer cette indispensable prise de conscience qui doit vous faire décider d’aller voir ailleurs en laissant derrière vous ce qui vous perturbe et vous contrarie. Ailleurs, un autre contexte, d’autres personnes vous attendent qui vous permettront de trouver ce que vous attendez ou qui vous aideront à entreprendre ce que vous devez faire de votre vie ou à percevoir le sens de la mission personnelle qui vous est assignée ici-bas. N’oubliez jamais que les incidents, les mauvaises nouvelles et les échecs ponctuels sont indispensables à toute vie réussie car les épreuves et la souffrance révèlent dans l’inconscient – parfois par le vecteur du rêve – ce que vous devez savoir en vous fortifiant l’âme.
N’oubliez jamais que chaque mauvaise chose, qui survient dans votre vie, vous offre l’opportunité de la transformer à votre avantage, si vous savez comprendre pourquoi elle survient et si vous savez reconnaître les erreurs que vous accumulez sans cesse.

Ceux qui se comportent comme des animaux privilégiant leurs passions refusent toujours de reconnaître leurs carences ou leurs défaillances – ce n’est jamais leur faute mais toujours celle des autres – mais le Cherchant ou l’homme et la femme de bonne volonté finissent toujours par s’analyser. La réponse est toujours donnée à celui qui agit avec justice, honnêteté, sincérité.

Une personne entre dans ta vie puis elle te trompe et te jette sans se soucier du mal et du chagrin qu’elle te fait. Ainsi va la vie. Il fallait que tu connaisses cette souffrance pour avancer sur ton chemin.

Une autre personne survient un jour, elle t’espérait et t’attendait sans que tu le saches. Chaque homme a ici-bas une dame qui l’attend : chaque femme a un prince qui la cherche. Chaque âme a son pendant et finira par le rencontrer à la condition d’oublier les critères de statut social, de physique ou de standing qui ne peuvent pas exister dans le monde de l’Etre.

Hier a passé. Le sablier du temps s’écoule inexorablement, tu ne peux rien y changer !

Demain produira le plus grand moment de ta vie si tu aspires au plus Beau, au plus Fort, au plus Sage.

Aujourd’hui est le présent. Il sera positif si tu te veux du bien et négatif si tu ne t’aimes pas ou si tu n’aimes pas les hommes Le vrai cadeau que te font le Ciel et la vie, c’est ici et maintenant.

Vivre, c’est venir ici-bas en être sage et conscient de la Réalité et des dangers liés à l’Illusion, en agissant et en transformant tous les instant en un éternel présent. Celui qui traverse son existence sans savoir d’où il vient, où il va ni ce qu’il doit faire, celui est mort à jamais.

Si tu as reçu ce message, c’est qu’un Vivant lumineux pense à toi.

anti

36 Replies to “Parce que ça n’est pas tous les jours facile…”

  1. Anti

    gnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn JE LE DETESTE ! JE LE DETESTE ! JE LE DETESTE ! JE LE DETESTE ! JE LE DETESTE ! JE LE DETESTE ! JE LE DETESTE ! JE LE DETESTE ! JE LE DETESTE ! JE LE DETESTE ! JE LE DETESTE ! JE LE DETESTE !JE LE DETESTE ! JE LE DETESTE ! JE LE DETESTE ! JE LE DETESTE ! JE LE DETESTE ! JE LE DETESTE ! JE LE DETESTE ! JE LE DETESTE ! JE LE DETESTE ! JE LE DETESTE ! JE LE DETESTE !

    Aaaaaaaaaaaaaarrrrrrrrrchhhhhhh ! Ca fait du bien ! Plus que 40 jours et après moi le déluge ! et 71 jusqu’à juillet…
    Oui, je sais, patience gnin gnin gnin ! mais quand même !!!

  2. Anna Galore

    Tiens? « IL » est revenu, on dirait.

    Serre les dents, ma beauté, c’est bientôt fini, tout ça…

  3. Slayeras

    écoute yetigrillé mdr ! je venais juste de découvrir le magnifique texte plus haut, et là… la rage ! bon ok ! t’as raison, il est con ! Je veux bien lui envoyer des « spam is Slay » à ton patron ??? Ca le soulagerait peut-être, de rire de tps en tps.

    Et , je voulais juste dire, l’histoire de t’apaiser un peu :

    Patience. 😀

  4. sampang

    que ça a du te faire du bien d écrire tout ça !!! mdr

    « Oui, je sais, patience gnin gnin gnin ! mais quand même !!! »

    Ecrit par : Anti | 11 avril 2008

    alors moins difficile : pense à lui en des termes plus positifs, mets la gomme là ! A donf la fille ! regarde le avec d autres yeux Ô_Ô et ça ira un peu mieux ( surtout pour le si peu qu il te reste ;))
    gros bisous à toi !!! ^^

  5. Anna Galore

    « pense à lui en des termes plus positifs »

    C’est pas gagné, là, loooool

    Mais c’est possible quand même: comme tu me le disais il y a quelques temps, c’est lui qui est le plus à plaindre parce que toi c’est bientôt fini alors que lui, il va devoir se supporter jusqu’à la fin de sa vie!!!

  6. sampang

    voilà Anna c est à cela que je repensais quand j ai lu Anti ! 😉

    et donc, si elle met autant de rigueur et de vigueur à le faire qu à dire son mantra je te promets que c est gagné d avance mdr

  7. Zaza

    Anti j’ai eu à souffrir d’un chef (de cuisine)un peu comme le tien, je me suis défoulée un 1er avril en lui envoyant anonymement cette poèsie que j’avais faite à son sujet.

    A toi le mécréant

    Chez toi c’etait la débandade,
    Tu prenais tout à la rigolade,
    Alors attention à la glissade,
    Tu allais te retrouver dans la panade!

    Ton personnel etait sens dessus dessous,
    Toujours par rapport aux sous,
    Pendant que celui-ci trimait,
    Avec des coups de dépriment,
    Toi tu jouais de la frime,
    Et tu encaissais toutes les primes.

    Attention au retour de manivelle,
    A ton tour tu allais récurer les gamelles,
    Ton personnel allait te faire trimer,
    Jusqu’à satiété, pauvre cuisinier!
    Ton salaire à été revu, à la baisse,
    Et il a fallut que tu bouges tes fesses.

    J’ai été ravie de te quitter,
    Toi le sale mécréant et vil cuisinier,
    Mais avant de partir, je t’ai regardé à loisir,
    Faire toutes les corvées de tes employés,
    Récurer les chiottes de tes crottes,
    Laver, essuyer, gratter, éplucher,
    Tu avais oublié ce que c’était de suer!!!

    Il y avait de la colère dans tes yeux,
    Mais nous on était heureux
    Ce moment nous l’avions rêvé!
    Il était enfin arrivé,
    Merci mon Dieu d’avoir exaucé nos voeux!
    Et de t’avoir rétrogradé,
    Toi le cuisinier comme simple employé!
    ZAZA (avril 92)

  8. sampang

    ben elle va se délecter la tiote Anti avec tes mots Zaza ! c est plutot juteux ! mdr
    pas trop délicat c est vrai mais fameux 😉

  9. Zaza

    Sampang avec celui-la j’en ai bavé, je rentrais tous les jours en pleurs chez moi, un jour que j’ai osé lui dire non et bien j’ai vu traversé un rôti de la cuisine dans la salle de restaurant, un malade je te dis pas, alors fallait pas lui faire de cadeau ah non alors, ce que je n’ai pas osé dire tout haut et bien je l’ai écrit et ça m’a fait du bien crois moi et si c’était à refaire je referais la même chose.
    Bises Anti par chez moi en Lorraine on dit que des individus de la sorte finiront par se mordre la queue,( je vois Sampang dire mais comment il va faire) mdr ce n’est qu’une image a vous de l’interpreter lol

  10. Anti

    Sampang ? En parlant Ficus, c’est quoi comme terreau qu’il faut pour rempoter…

    Zaza, pleurer pour ce mec ? Plutôt creuver ! Ca jamais !

  11. Zaza

    Tu as raison Anti ils en valent pas la peine, avec du recul je m’en rend compte.

    Pour le ficus:

    un tier de terre de jardin, (taupinières si tu peux ) du drainage (sable grossier, lave etc..) et un tiers terreau ou tourbe.
    Pas trop arroser .

  12. sampang

    Non, la queue c’est derrière…

    Ecrit par : voiedorée | 11 avril 2008

    hum… bah mince alors t es drôlement fichu toi !

  13. Catherine

    J’avais pas vu cette note ! Ou j’ai zappé ???

    Trop bien ! Merci anti !!! hé ! hé ! Le coup du prince qui attend… J’adore ! J’l’ai trouvé… Fallais juste que je regarde autrement !!!

    Et plus généralement… Faudrait que je le garde sous le coude ! nan !!! ici il est bien ! Je sais comment le retrouver, maintenant ! Il réapparaitra le jour où j’en aurais besoin !

    Merci !

  14. anti

    Bonne idée de relire ce texte ! Cool Catherine ! Tu ne l’avais pas vu peut-être parce qu’il date du mois de mars dernier ? ou on n’en n’avait pas besoin ? Va savoir !

    Belle journée !

    anti

  15. voiedoree

    Je l’ai relu

    qu’est ce que j’ai pu écrire comme conneries
    s’il n’y avait pas la signature je dirais que ce n’est pas moi

    pouet pouet tralala

    voiegivrée

    Dans une heure dédicaces de « coeur de l’Etre » à,St Denis : deux heures d’embouteillage

    pouet pouet tralala

    les choses ne sont jamais ce qu’elle paraissent

    tout est dans l’ordre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.