Un visiteur venu de loin

Hier, Lama est passé nous voir avec un ami, guéshé comme lui. Ils étaient accompagnés de Tenzig, une ravissante gamine, également tibétaine, âgée d’une dizaine d’années et scolarisée en France. Avant d’arriver chez nous, l’ami de Lama est parti du même monastère que lui, Menri en Inde, puis est allé enseigner au Mexique, une expérience difficile, avant de migrer à nouveau, cette fois à Paris.

Quant à Tenzig, sa maman habite à Montpellier et elle avait un jour de quasi vacances, ayant été malade donc dispensée d’école pour quelques jours. Après avoir fait fièrement visiter sa chambre dans les combles (Tenzig a adoré son « lit de princesse »), nous sommes tous partis manger en ville, dans un self qui propose des buffets à volonté, lieu idéal quand on veut manger végétarien sans difficulté.

De retour à la maison, Anti a trouvé un maillot de bain pour Tenzig et tout ce petit monde est parti à la plage (sauf moi, il fallait que j’aille chercher Enzo à 17 h). Avant cela, j’ai fait écouter à Lama quelques-unes de mes dernières compositions musicales. Il a beaucoup aimé et il a proposé de réorienter notre projet autour d’un thème très riche, celui des Cinq Eléments, socle important de l’enseignement yungdrun bön. Cela m’a aussitôt donné plein de nouvelles idées.

Très belle journée à vous

One Reply to “Un visiteur venu de loin”

  1. Anti

    Ce fut une super journée imprévue, bref, une surprise ! J’ai adoré ! Je me suis éclatée avec une copine de mon âge : toboggan, sauts dans les vagues, éclaboussures, constructions en sable et coquillages… Tenzin adore les animaux et on s’est aussi découvert des amis communs dont Aimé de Culture Tibétaine. Le pied !

    L’ami de Lamala est gentil comme tout, je suis ravie d’avoir fait sa connaissance. Il était ravi de cette escapade au bord de la mer. Les portables en ont pris des photos et des vidéos, sauf le mien, puisque – par un mystère que je ne m’explique pas vraiment -, son écran est explosé… autant vous dire que le tactile n’aime pas, mais alors pas du tout. Bah, c’est l’impermanence. Bon week-end !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *