Les héroïnes

Hier, j’ai vu à la maison des héroïnes, des vraies. Monique, retraitée âgée de 77 ans (elle ne les fait pas), venait nous rendre visite. Elle a trois chats chez elle, dans un appartement. Depuis de très nombreuses années, elle consacre une large partie de sa vie, de son énergie, de son temps et de son argent à nourrir et à prendre soin de tous ceux qui ont élu domicile aux Jardins de la Fontaine.

Elle fait cela parce qu’elle le veut et parce qu’elle le peut. Elle ne profite d’aucune aide financière de qui que ce soit. Elle le fait, c’est tout. Elle dit même qu’elle considère cela comme un devoir. Et tous les matins, dès l’ouverture, elle est là, dans un secteur où elle sait que les chats l’attendent. Les habitués matinaux – promeneurs, joggeurs, jardiniers, gardiens – la connaissent tous.

Anti lui a donné un coup de main il y a quelques jours pour attraper un énorme chat que Monique n’arrivait pas à avoir. Son problème : il avait les poils tout emmêlés et n’arrivait plus à se gratter quand ça le démangeait. Par dessus cela, un monsieur se faisait insistant parce qu’il pensait qu’il s’agissait de sa chatte perdue, alors que Monique était certaine que ce matou était un mâle et pour cause, elle le voit tous les jours depuis des années. D’ailleurs, c’est Anti qui l’avait déjà trappé il y a cinq ans pour le faire stériliser, en même temps qu’une dizaine d’autres. Mais le monsieur voulait être certain.

Anti a réussi à piéger Voyou (c’est son nom) et nous sommes allés chez une véto avec le monsieur, qui a dû se rendre à l’évidence : il s’agissait bien d’un mâle. On a profité qu’il était endormi pour lui offrir une bonne coupe bien propre et un traitement adapté – il était infesté de puces. Nous avons gardé la masse de poils coupés pour la prendre en photo :

Peu de temps après, Monique a envoyé des fleurs à Anti, c’était très touchant. Parce qu’en plus du reste, Monique sait vivre et aime ces gestes de remerciement que beaucoup pourraient considérer comme désuets. Et hier, donc, elle est venue à la maison passer un petit moment.

Ces personnes sont admirables, totalement dévouées aux animaux dont elles prennent soin, juste parce que c’est ce qu’il y a à faire, sans aucune contrepartie. Monique, Anti et beaucoup d’autres font partie de ces personnes altruistes, qui agissent autant qu’elles le peuvent pour rendre ce monde un peu meilleur. Des héroïnes, des vraies.

Très belle journée à vous

2 Replies to “Les héroïnes”

  1. Valentiine

    Des histoires comme on les aime. A toutes les héroïnes: on vous love❤
    Ce gros chat ressemble, physiquement précisons bien, au célèbre Patachon! Mdr…

  2. Zaza

    Merci à Monique , elle me fait penser à Tante Gisèle que l’on surnommait la dame aux chats , tout comme Monique elle partait au jardin de la citadelle(Nancy) pour les nourrirent et les faire stériliser quand il le fallait tout ça sans aucune aide exterieure et il y en n’a eu car je suis entrain de trier ses papiers , sa passion et toute sa vie durant à été consacrée aux félins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *