L’oiseau et la flaque

Lors de notre promenade dans les rues de Nice, nous nous sommes rendus à la cathédrale orthodoxe russe Saint-Nicolas. Il était malheureusement impossible de la visiter, en raison de gros travaux de rénovation qui vont durer plus d’un an. Nous avions juste accès à un jardin mitoyen où une minuscule chapelle en toile avait été installée. Deux dames veillaient à son entretien. Nous avons échangé quelques mots avec l’une d’entre elles, d’origine bulgare, sur la restauration en cours et la communauté orthodoxe de Nice. J’ai même eu l’occasion d’utiliser en partant quelques mots de russe parmi les rares que je n’ai pas oubliés – elles étaient ravies.

En ressortant, j’ai vu une tourterelle qui buvait l’eau d’une petite flaque.

DSC09827r

La scène était très paisible, j’ai voulu la photographier. J’ai procédé comme à mon habitude, devant ce type de situation éphémère, en prenant une première photo en plan large sans aucune tentative de cadrage, quitte à faire mieux ensuite. De fait, je n’ai pas eu l’occasion d’en prendre une seule autre en plan plus rapproché, elle s’est envolée aussitôt. Sur mon écran de contrôle, la photo était franchement sans intérêt, mais je ne l’ai pas effacée.

Bien m’en a pris : lorsque j’ai pu la voir sur mon PC en zoomant sur la tourterelle, miracle, on distinguait parfaitement son reflet dans la flaque. Le feuillage qui surplombe la chaussée ajoute des touches de vert, le sol usé ne semble plus urbain et devient presque naturel. De l’ensemble émane une sensation paisible, sereine, détachée du temps, tout à fait ce que j’ai ressenti au moment où j’ai déclenché.

DSC09827p

Très belle journée à vous

2 Replies to “L’oiseau et la flaque”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.