Réagissons à l’immobilisme sidérant du député Alauzet sur la corrida

EELV (Europe Écologie Les Verts) est officiellement pour l’abolition des corridas ? Certains de ses députés en déduisent qu’il est inutile d’agir pour y parvenir !

Réagissons à l’immobilisme sidérant du député Alauzet sur la corrida

Réagissons à l’immobilisme sidérant du député Alauzet sur la corrida

Certains députés d’EELV ont une très curieuse conception de l’intérêt de leurs opinions : si leur parti affiche une position claire sur un sujet, alors inutile de faire voter une loi qui la confirme. Pas la peine puisque tout le monde est d’accord. C’est comme si on disait qu’on était tous d’accord pour limiter la vitesse sur les routes afin d’éviter des accidents et que, par conséquent, aucune limitation de vitesse ne sera mise en place.

Récemment, une militante anti-corrida, Nathalie L., a écrit à M. Eric Alauzet, député EELV du Doubs, pour lui demander un rendez-vous. Le but était de lui parler de la proposition de loi visant à faire abolir la corrida en France par la suppression de l’alinéa 7 de l’article 521.1 du Code pénal. Le député a refusé. Comme elle insistait, il lui a fait la réponse suivante :

Madame,

Je ne refuse pas un entretien mais je dois réaliser des priorités et donc je privilégie les rencontres avec les habitants de la circonscription qui m’ont élu. Vous pouvez m’écrire et je vous répondrai.

Je me concentre c’est vrai sur la gravité de la crise économique, du chômage, de la dette, des crises sociales, écologiques…l’enjeu de la Transition Energétique qui nous imposent rigueur, disponibilité et engagement permanent.

Une proposition de loi a été déposée par ma collègue députée écologiste pour interdire la corrida, Laurence Abeille en est le cheffe de file et vous pouvez vous adresser à elle pour toute information complémentaire.
Pour ma part, tout en comprenant votre sensibilité et votre opinion sur le sujet, je ne pense pas qu’interdire aujourd’hui la corrida est la meilleure pédagogie pour faire changer les mentalités et c’est la raison pour laquelle je n’ai pas signé ce dépôt de proposition de loi qui non seulement n’a aucune chance d’être adoptée mais ne sera même pas mise en débat. Les positions de mon mouvement sont connues sur le sujet

Bien cordialement,

Eric ALAUZET


Si on suit bien le raisonnement d’Eric Alauzet :

  • son parti a fait savoir qu’il était officiellement contre la corrida
  • une députée de son parti a, de ce fait, déposé une proposition de loi demandant son abolition
  • cela ne sert à rien
  • la proposition de loi ne sera d’ailleurs même pas mise en débat
  • tout va bien puisque EELV est contre la corrida.

Face à cette position sidérante, on comprend pourquoi rien ne change depuis tant d’années du côté des parlementaires. Ils savent qu’ils ont une large majorité des électeurs opposée à la corrida et les principaux partis ont tous déposés des propositions de loi demandant l’abolition mais surtout, que personne ne bouge le petit doigt pour qu’un vote vienne exprimer la démocratie. Puisqu’on est d’accord entre nous, décidons surtout de ne rien décider.

Cette situation est inacceptable !

Nous demandons à toutes les personnes qui vont recevoir cette information et plus largement à tous les électeurs d’Eric Alauzet ou d’EELV d’écrire à ce député pour lui demander à leur tour un rendez-vous de toute urgence afin de parler avec lui de son soutien effectif à la proposition de loi de Laurence Abeille.

Son mail : depute@alauzet.net

Pour rappel, Eric Alauzet s’était déjà distingué l’année dernière lorsque Barbara Pompili, députée EELV, avait déposé une PPL (proposition de projet de loi) pour l’abolition de la chasse à courre : il avait estimé cette dernière comme une tradition respectable et avait refusé d’apporter sa signature.

À vos claviers !

6 Replies to “Réagissons à l’immobilisme sidérant du député Alauzet sur la corrida”

  1. Victoria végan

    Il ne faut pas oublier qu’il existe toute une palette de nuances de verts .
    Nous avons ici un triste exemple de vert très pâle .
    Et pour rester dans le thème de EELV , je choisirai un insignifiant vert d’eau !

  2. Anne Caron

    Monsieur le député,

    Vous avez dernièrement déclaré que vous aviez d’autres priorités que de signer la proposition de loi contre la corrida.

    Je me permets de vous rappeler que nous, citoyens, contribuables, faisons une priorité de la façon dont nos impôts sont utilisés. Pour votre information, la corrida ne peut pas subsister sans l’aide des subventions publiques, c’est à dire nos impôts.

    La corrida n’est qu’un exemple révélateur de ce qui se passe en France : est-ce une attitude responsable de la part des politiques que de vouloir ignorer les aspirations d’une majorité de français ?

    Est-ce une attitude responsable de la part des politiques que d’encourager une barbarie avec l’argent public, alors que les finances du pays sont totalement exsangues, qu’il y a des priorités tellement urgentes, et que plus de 70% des français demandent l’interdiction de la corrida ?

    Le rôle des politiques devrait être de veiller à ce que tous les impôts des français servent à l’intérêt général et non pas aux lobbies. Leur rôle devrait être de dénoncer toute utilisation scandaleuse des impôts.

    Le lobby taurin minoritaire, aux pratiques mafieuses bien connues, empoisonne la vie des français dans une partie du Sud de la France et vit avec l’argent public, grâce à la complicité des politiques français. Cette situation est inadmissible et ne peut que compromettre, une fois de plus, le monde politique.

    J’espère que vous serez convaincu de l’importance de lutter contre la corrida et que cette lutte deviendra l’une de vos priorités.

    Je vous prie d’agréer, Monsieur le député, l’expression de mes salutations distinguées.

    Anne Caron.

  3. Anna Galore Post author

    Concernant la dénégation du député Alauzet sur le sujet de la chasse à courre, voici nos sources qui maintiennent le contraire :

    « Ces députés du groupe écologiste ne condamnent pas la chasse à courre

    Le 15 mai 2013, douze députés du groupe écologiste à l’Assemblée nationale a déposé une proposition de loi visant à interdire la pratique de la chasse à courre, à cor et à cri.

    Cinq députés appartenant au groupe écologiste n’ont pas signé la proposition :

    – Eric Alauzet, député du Doubs
    – Michèle Bonneton, députée de l’Isère
    – Christophe Cavard, député du Gard
    – Paul Molac, député du Morbihan
    – Jean-Louis Roumégas, député de l’Hérault

    La député Véronique Massoneau, initialement signataire, a retiré son soutien à la proposition de loi suite aux réactions des chasseurs de son département de la Vienne. »

    http://www.politique-animaux.fr/chasse/ces-deputes-du-groupe-ecologiste-ne-condamnent-pas-chasse-courre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.