Manifs anticorrida interdites près des arènes ?

La nouvelle est tombée hier dans le quotidien Sud-Ouest : « Les préfets devraient bientôt recevoir des directives pour que, là où sont pris des arrêtés municipaux, l’interdiction de manifester dans le périmètre proche des arènes soit respectée. »

C’est Guillaume François, avocat de l’Union des villes taurines de France (UVTF) et président de la commission taurine de Mont-de-Marsan qui a fait cette annonce. Elle suit l’entrevue qu’ont eue des représentants de l’UVTF et de l’Observatoire des cultures taurines le 10 décembre avec le conseiller police de Manuel Valls. Ils voulaient obtenir des garanties quant au bon respect des arrêtés municipaux interdisant les manifestations à proximité des arènes. Garanties qu’ils ont donc obtenues.

Quelles sont les pratiques et règles actuelles ?

« En France, les manifestations sur la voie publique sont soumises à l’obligation d’une déclaration préalable indiquant le but de la manifestation, le lieu, la date et l’heure du rassemblement et l’itinéraire projeté. Les autorités peuvent demander aux organisateurs des modifications de parcours ou d’horaire. Elles peuvent interdire une manifestation si elles la jugent de nature à troubler l’ordre public ou si ses mots d’ordre sont contraires à la loi, mais ces interdictions sont rares. » (Wikipedia)

Ce qui se prépare est de nature différente. Si les préfets suivent les directives obtenues par l’UVTF, cela créera une grand première en France : une restriction a priori sur la liberté de manifester en tous lieux.

Sur les comptes Facebook des associations anticorrida, les réactions n’ont pas manqué. Une petite sélection de celles des sympathisants du CRAC Europe :

  • Hé bien si on nous donne pas le droit, on prendra le gauche à commencer par Alès, non mais!
  • Ils ont peur de voir plus de monde dans les manifs que dans les arènes
  • OK et la nuit ?
  • Ben voyons ! Il ne faudrait surtout pas les déranger pendant leurs séances de torture ! Vive la France on protège les bourreaux et on se fout des victimes !
  • Alors, allons manifester sous les fenêtres du ministère de l’intérieur…
  • La France pays démocratique?
  • Et bien le premier flic de France encourage l’action illégale. Tant mieux ; c’est bon pour les quotas.
  • Honteux ! Encore du lobbying…
  • De pire en pire
  • Ça ne nous empêchera pas de continuer les combats, d’aller devant les arènes bien au contraire, nous serons de plus en plus nombreux !!!!
  • On lâchera pas!!!! ça n’empêchera pas de montrer que les aficionados seront quand même violents envers les anti-taurins !
  • RDV DEVANT LES ARÈNES LE 11 ET 12 MAI 2013
  • Un jour ce sera interdit d’entrée pour les manifestants dans la ville !
  • Qu’ils nous interdisent de manifester devant… nous irons dedans !

Un ton offensif et un esprit qui font grand plaisir !

Seule fausse note, une certaine autre association (toujours la même) semble donner raison à cette initiative liberticide. Sa présidente explique « nous n’avons de cesse de réfuter les injures et les débordements… Mais certains n’ont pas voulu écouter. Et voilà le résultat… ». Ben voyons, avec tous ces manifestants trop bruyants et malpolis qui essaient d’empêcher ces pauvres aficionados harcelés de se réunir en paix, c’est normal si les manifs deviennent interdites, on vous l’avait bien dit. Il faut les comprendre, ces pauvres afiocs, ils n’en peuvent plus. Ah bon.

Fort heureusement, tous ses sympathisants ne sont pas du tout sur ce mode et aucun ne suit sa présidente sur sa fine allusion « certains n’ont pas voulu écouter » (comprenez le CRAC Europe). J’en cite quelques-uns qui sauvent l’honneur :

  • De quel droit empêche t-on le droit à manifester de citoyens d’une démocratie ?
  • On voit bien de quel côté est le gouvernement… Que je sache, ce ne sont pas les anti-taurins qui tabassent les pro-taurins…
  • Notre « ami » Manuel Valls l’avait bien dit… il a tous les moyens pour entraver l’action des anticorridas… Et voilà, il l’a dit, il le fait !!!
  • Il ne faut pas accuser les manifestants mais le pouvoir qui continuent de permettre ces spectacles tristes et malsains et tous ceux qui s’y complaisent y compris quelques intellectuels qui veulent se distinguer ou faire parler d’eux ou qui sont carrément stupides parce qu’il y en a aussi des intello très stupides.

5 Replies to “Manifs anticorrida interdites près des arènes ?”

  1. anti

    Ma préférée : « Qu’ils nous interdisent de manifester devant… nous irons dedans ! » 😉

    Pas de problème 😉

    Quant à celles et ceux qui n’ont pas compris qu’on ne cherche à supprimer que ce qui dérange, qu’ils continuent à faire des pâtés de sable dans leur coin sans gêner personne et surtout pas les aficionados. Les taureaux continueront d’être massacrés bien tranquillement…

    Enfin, en ce qui concerne Valls… Le pauvre… Dire qu’il doit se supporter tous les jours… Le pauvre…

  2. Anna Galore Post author

    « qu’ils continuent à faire des pâtés de sable dans leur coin sans gêner personne et surtout pas les aficionados »

    Excellent ! Je leur propose un nouveau slogan : « Embêter les aficionados ? Non merci » 😉

  3. sylvana

    Hou !!! la pâtée !!!!!!!

    Bravo le CRAC ! Je suis fière d’appartenir à ce mouvement qui a radicalement changé le combat « à la papa » : percutant, efficace tout en restant très pacifique, malgré ce que peuvent en penser leur détracteur !

  4. Anna Galore Post author

    Les afiocs en flagrant délit de mensonge, une fois de plus ! Le mec de l’UVTF qui a prétendu que les manifs seraient interdites aux abords des arènes vient d’être désavoué par Manuel Valls en personne (qui n’est pourtant pas de notre bord) !

    Le 28 janvier 2013 à Asnieres sur Seine, la déléguée Ile de France du Crac Europe interpelle le ministre de l’Interieur Manuel Valls :
    -Bonjour monsieur Valls, est-il vrai que vous avez édicté une circulaire qui interdit les manifestations des anticorridas aux abords des arénes ?
    – Non, qu’est-ce que c’est que cette histoire encore ? Absolument pas.
    – Pourtant cette information a été communiquée la semaine dernière. Vous me confirmez que cet acte n’existe pas ?
    – Il n’existe pas du tout.

    Ces propos viennent contredire les affirmations attestant le contraire, qui circulaient ces derniers jours (et notamment dans les journaux Sud Ouest et Midi Libre).

    Ça commence à sentir sérieusement le moisi chez les procorridas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.