Côtes d’armure

On n’y croyait plus. Après trois mois d’attente, l’armure commandée par Anghbor est enfin arrivée. Le délai annoncé sur le site de l’entreprise québecoise qui vend ce produit est de six semaines maximum. Au bout de huit semaines, le prétendu « suivi client en ligne » annonçait juste un laconique « en cours de réalisation ». Amis gamers et cosplayers, je ne vous dis pas comment s’appelle l’entreprise, ils ont été trop nuls pour qu’on leur fasse de la pub.

DSCN2234b.jpg

Après avoir secoué par mail le service concerné (des gens d’un amateurisme total aux réponses plus que vagues), on apprenait il y a une semaine que l’envoi avait été fait en colissimo (ne me demandez pas comment le colis a traversé l’Atlantique et a atteint la Poste française, je n’en sais rien). Puis, rien. Avec le numéro de suivi, le seul message qu’on obtenait était n’importe quoi : « Déposé au bureau ». Super intéressant. C’est resté comme ça pendant une semaine. Anti a appelé quelqu’un chez Colissimo qui a répondu qu’en effet c’était bizarre, qu’il n’y avait même pas de code postal enregistré sur les infos qu’il avait.

DSCN2242b.jpg

Là, elle a vu rouge. Elle a balancé un message cinglant aux deux fondateurs de l’entreprise après avoir retrouvé leurs mails sur le net. L’un des deux a répondu de façon enfin professionnelle et a assuré que tout serait réglé dans les 24 heures. Ça a dû méchamment souffler dans les bronches de certains.

Et vers 10h30 hier, le fameux colis atteignait le pas de notre porte. L’emballage était du simple papier bulle cartonné, déchiré à cause du poids de l’armure… mais le contenu était intact. Anghbor rentrait justement à la maison à 11h. Il a aussitôt tout déballé et procédé aux essayages. Je l’ai aidé à régler certaines lanières et surtout, j’ai pris plein de photos.

DSCN2248b.jpg

Ce n’est qu’une fois tout le costume retiré qu’il a hurlé : « Je suis conteeeeeeeeeeeent ! »

Aaaaah…

Très belle journée à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.