Les prix Pinocchio de l'environnement

Les Amis de la Terre ont décerné pour la troisième année leurs prix Pinocchio, visant à dénoncer les entreprises les plus nuisibles à l’environnement, en particulier celles qui se targuent de le défendre (greenwashing).

Le vote est fait par les internautes, plus de 13 000 pour l’édition 2011. Les grands « vainqueurs » sont le constructeur Vinci et la Société Générale.

Vinci a reçu le prix « Plus vert que vert » avec 43 % des votes pour ses efforts de « verdissement » du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Afin de compenser la destruction massive de terres agricoles, Vinci se contente de créer un observatoire agricole, une ferme de démonstration en face des parkings et une AMAP afin d’ « encourager l’agriculture durable ».

Tereos est récompensé dans la catégorie « Une pour tous, tout pour moi ! » avec 41 % des votes. L’entreprise française implantée au Mozambique a été plébiscitée pour sa production d’agrocarburants. Tereos détient en effet près de 100 000 hectares de terres cultivables qu’elle transforme en monocultures énergétiques, confisquant ainsi des terres agricoles fertiles aux populations locales. Alors que Tereos réalise 194 millions d’euros de profit, 70 % de la population du Mozambique continue de vivre sous le seuil de pauvreté.

Dans la catégorie «Mains sales, poches pleines», c’est la Société Générale qui a remporté le prix avec 45% des votes. La banque française est récompensée pour «son rôle de premier ordre dans le financement de la construction du réacteur nucléaire Angra 3 au Brésil, mené par Areva et très éloigné des conditions de sécurité du secteur», expliquent Les Amis de la Terre.

L’association Les Amis de la Terre espère que l’attribution des prix Pinocchio contribuera à faire bouger les entreprises ainsi montrées du doigt.

Source : Les Amis de la Terre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *