Ca nous rajeunit

netsah nut.jpgAujourd’hui est un jour très particulier. Vous me direz, chaque jour est un jour particulier. Certes. Mais aujourd’hui, c’est l’anniversaire de mon grand fils, Netsah. Et ça, c’est pas tous les jours. Prenez, par exemple, je dis n’importe quoi, allez, au hasard, le 20 avril. Ben c’est pas l’anniversaire de Netsah. Eh ouais. Eh ouais.

Comment ? Le 20 avril c’est le mien, d’anniversaire ? Tiens, c’est fou, ça, je n’avais pas fait attention. D’accord, vu sous cet angle, c’est une date particulière aussi, c’est vrai.

Bon, allez, j’en tire une autre au sort, attention… roulement de cybertambour… Hop ! Le 25 janvier ! Alors ? Alors ? Euh… quoi ? Comment ça, c’est l’anniversaire de…

Oh ! C’est incroyable : j’ai tiré Anti ! Elle est bonne, celle-là. Et c’est rien de le dire. Même dans mes rêves les plus fous, jamais je n’aurais cru… enfin, c’est dingue, quoi.

Bon, où en étais-je…
Ah, oui.

Le 8 décembre.

Netsah.

Putain, 28 ans. Ça nous rajeunit.

Oui, alors, à ce sujet-là, j’en profite pour dire que l’expression « ça ne nous rajeunit pas » quand on parle d’une date ancienne, ben c’est complètement idiot. C’est tout l’inverse. Je ne sais pas vous, mais moi, en 1981, j’étais vachement plus jeune qu’aujourd’hui. Vous aussi ? Ah, vous voyez.

Donc, vous êtes d’accord avec moi : quand on se remémore ce qui a bien pu se passer à une date lointaine, forcément, ça nous rajeunit. Alors, c’est pour ça que je dis : le 8 décembre 1981, ça nous rajeunit.

netsullah day.jpgC’est pour ça qu’on fête les anniversaires, en fait. Parce que ça nous rajeunit. Parce que ces jours-là, le temps revient en arrière.

D’ailleurs, je me souviens de chaque seconde de la naissance de Netsah comme si c’était maintenant. Et puisque je m’en souviens, c’est maintenant. Le temps n’est que ce qu’on en fait dans sa tête. On peut naître à n’importe quel âge et tomber amoureux à n’importe quel âge et rencontrer sa moitié d’univers à n’importe quel âge et savourer son bonheur à n’importe quel âge.

Aujourd’hui, Netsah, mon fils aîné, a respiré sa première bouffée d’air. Aujourd’hui, il a tous les âges qu’il a déjà eus et tous ceux qu’il aura. Aujourd’hui, c’est son anniversaire.

Bon anniversaire, mon fils.

Très belle journée à tous

15 Replies to “Ca nous rajeunit”

  1. Sapotille Post author

    Super jolijour d’anniv’ et une année idaime, Netsah.
    Et hop unenut’ tartine pour fêter çà!

  2. anti Post author

    BON ANNIVERSAIRE Marmotte ;-))) Plein de bisous bien collants et parfum chocolat.

    Si ça me rajeunit ? Carrément, j’abordais fièrement la fin du dernier trimestre de CE1 à l’époque, certainement que j’attendais Noël avec impatience aussi.

    A lire ta note, je repense à Mircéa Eliade et son « Mythe de l’Éternel retour », un de ces livres qui m’ont profondément marquée.

    Dans cet essai, il part du principe que dans ces sociétés un objet ou un geste n’est réel que parce qu’il répète une action effectuée in illo tempore, c’est-à-dire à une époque mythique, originelle.

    Il acquiert un sens parce que le rituel, qui fait référence à un archétype, le lui confère en le dotant d’une fonction ou d’une force sacrée.

    Seul ce qui est sacré est réel.

    Au sujet du passage du temps, on peut voir que le moment le plus significatif de l’année est certainement la célébration du Nouvel An. (ça marche aussi pour les anniversaires ;-)) On constate « qu’il existe partout une conception de la fin et du début d’une période temporelle, fondée sur l’observation des rythmes bio cosmiques » (p. 67). En tant que période de transition, le passage au Nouvel An reprend un modèle cosmogonique, celui du passage du Chaos au Cosmos : la Création.

    Tout ce qui a eu lieu avant cette nouvelle Création est détruit (p.ex. les péchés sont annulés grâce à l’expulsion d’un bouc émissaire). L’auteur nous donne l’exemple de l’akitû (Nouvel An babylonien) lors duquel le Chaos était symboliquement recréé afin d’être mieux aboli par la répétition de la Création. Cette reconstitution permet à l’homme de participer activement à la cosmogonie puisque, comme lors des autres rites archétypaux, il quitte le temps profane et est transporté jusqu’aux temps de la Création.

    Dans la mesure où ces rituels répètent la cosmogonie, chaque nouveau rituel est une nouvelle Création. On en trouve des exemples dans la construction des autels védiques ou dans la prise de possession d’un territoire par les Scandinaves. Les rites permettent ainsi à l’homme d’annuler le temps et indiquent « une intention anti-historique ».

    Un autre exemple de l’attachement à l’idée de renouvellement périodique est l’importance des cycles lunaires qui étaient assimilés à l’existence humaine. Comme la lune, l’humanité va un jour disparaître (mythe de la combustion universelle) puis renaître et, dans le cas de l’humanité, revenir à ses origines. Par conséquent, « le passé n’est que la préfiguration du futur » (p. 107). (Source http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Mythe_de_l%27%C3%A9ternel_retour )

    Bon anniversaire encore sacré Netsah 😉

    anti

    http://www.nouvelleacropole.org/articles/article.asp?id=520

  3. Netsah Galore Post author

    Bonjour ^^ Merci tout le monde !!!! 🙂 merci pour l’article ^^ j’adore le World Netsullah Day xD

    Netsah young at heart

  4. Netsah Galore Post author

    j’avais même pas remarqué que l’autre c’était ?Netsah dessus xD excellent, je pique la photo

  5. valentine Post author

    Déjà debout Netsah?!! Très JOYEUX ANNIVERSAIRE à toi. 1981 est un grand crû puisque c’est également l’année de naissance de ma fille…le 25 janvier!

    A lire également la subjectivité du temps par Kant:

    http://www.reflexiences.com/

  6. Anna Galore Post author

    Ah ben ça fait plaisir tous ces mots pour mon grand Netsah à moi que j’aime ^^

    J’avoue que j’ai vraiment bien rigolé en faisant mes petits montages, surtout le premier qui n’était pas facile avec les lettres manquantes à fabriquer par petits bouts et la courbure du pot pour les lettres + le dégradé de gris et le bord du verre de lait à ajouter derrière la lettre A et, ah oui, le petit « GALORE » à la place de « FERRERO », ça c’était fastoch, par contre. J’aurais pu un peu mieux faire avec plus de temps mais vu que tu n’as pas remarqué tout de suite qu’il y avait écrit NETSAH, c’est que c’est pas trop mal, finalement. ^__^

    Plein de bisous à toi !!!

  7. ramses Post author

    Joyeux anniversaire, Netsah, enfant de la « force tranquille » ! Je te souhaite tout le bonheur du Monde !

    Anna, j’ai beaucoup apprécié tes montages photos et aussi le commentaire d’Anti sur le « Mythe de l’Éternel retour »… Oui, tout vit, tout meurt, tout renaît… Mystère de la vie et de la mort, où il se passe d’étranges évènements dans l’intervalle… Des joies, des peines, des rencontres, comme celle providentielle que j’ai faite avec vous… Vous êtes tous dans mon coeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.