Guerre intestine entre actionnaires de Carrefour

Lors de la dernière assemblée générale de Carrefour le 28 avril dernier, un petit actionnaire s’est plaint de façon plutôt… euh… comment dire… ben je vous laisse découvrir !

Vous allez voir, ces réunions, c’est pas si chiant qu’on le croit. Ou plutôt, si. Enfin, bref…


Merci à ma soeur de m’avoir transmis cette pépite !

9 Replies to “Guerre intestine entre actionnaires de Carrefour”

  1. ramses Post author

    Je partage entièrement le point de vue de ce petit actionnaire… La qualité des produits ne cesse de baisser (pas seulement chez Carrefour, d’ailleurs), au même rythme que la baisse du pouvoir d’achat… Pour maintenir un niveau de chiffre d’affaires et de profits, les grandes enseignes proposent des produits moins chers et de mauvaise qualité (en provenance essentiellement de l’étranger), ce qui représente aussi un intérêt pour l’Etat, qui enregistre ainsi une « inflation négative » et lui permet de rémunérer l’épargne à des taux ridiculement bas… Tout le monde est gagnant, sauf le consommateur ! Un seul exemple (« Capital » de dimanche dernier), le porc est payé environ 1,30 € le kilo au producteur, il se retrouve en barquettes de tranches de jambon à 15€ le kilo dans les grandes surfaces… Et quand on voit comment ce pauvre porc est transformé, ça fait peur !

  2. sapotille Post author

    ..oui..Il y a déjà une quinzaine d’années, mon médecin évoquait les porcs modifiés génétiquement pour avoir plus de côtes.. je ne plaisante pas.
    Hélas.
    Suis quasi devenue végétarienne depuis.. et ne le regrette pas.

    … sinon oui.. la « mondialisation ».. et on en est qu’au tout début..

  3. anti Post author

    « le porc est payé environ 1,30 € le kilo au producteur, il se retrouve en barquettes de tranches de jambon à 15€ le kilo dans les grandes surfaces… Et quand on voit comment ce pauvre porc est transformé, ça fait peur ! »

    On peut agir en boycottant l’achat de ces produits au profit de produits de qualité et respectueux du travail et des animaux.

    « Suis quasi devenue végétarienne depuis.. et ne le regrette pas. »

    Je mange aussi de moins en moins de viande. Je l’ai déjà dit, je prends maintenant uniquement du bio d’élevage non intensif, forcément plus cher donc j’en prends moins. C’est un choix qui me va très bien aussi.

    anti

  4. Anna Galore Post author

    Le développement du bio permet, par ailleurs, d’avoir désormais facilement accès à des plats cuisinés bio totalement végétariens, parfaitement équilibrés et absolument délicieux (je pense aux Grinioc, en particulier).

  5. anti Post author

    Ben les Grinioc que tu cites, c’est pas vraiment nouveau ! Ça fait plus de 20 ans que je me tape galettes de blé et autres choses délicieuses du même genre. Mais c’est bien que ça se diffuse de plus en plus !

    anti

  6. Anna Galore Post author

    C’est parce que tu as changé de robe de princesse. Ca fait des bugs dans la matrice. Il faut un temps d’adaptation. 🙂

    Ah ben oui, tiens : caféééééééééééééééé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.