Le crépuscule et l’aube

Hier soir, nous nous sommes offerts un petit moment de bonheur, Anti, Dorian et moi. Nous avons revu le tout premier Harry Potter, juste pour le plaisir, après avoir vu le sixième volet au cinéma, de revoir les bouilles adorables de Harry, Ron, Hermione et les autres quand ils avaient un peu plus d’une dizaine d’années. Emotion particulière aussi devant Richard Harris, l’acteur qui jouait Dumbledore dans les deux premiers épisodes et qui est mort après. C’est la magie des histoires, en livres ou en images. Le temps peut s’arrêter, reculer, reprendre là où on le veut.

Auparavant, j’ai continué le manuscrit des Neuf soeurs au même rythme que depuis le début. Le chapitre 15 a été emballé en une soirée, dimanche, avec juste quelques retouches le lundi matin. Le 16 a suivi, hier soir. Il représente le sommet de la tension dramatique (du moins, je l’espère !), celui de l’ultime danger et des limites que Safiya va prendre le risque d’atteindre pour aller au bout de son engagement. Le 17ème et dernier chapitre sera sans doute bouclé demain. Et ce sera la fin de cette troisième trilogie.

Un cycle de plus se termine, avant de laisser la place au suivant. Le crépuscule annonce toujours une aube. La route continue et défile à l’infini.

Très belle journée à tous

3 Replies to “Le crépuscule et l’aube”

  1. anti Post author

    Très belle photo dans laquelle je vois un fantôme ou génie bénéfique ou encore fantôme Pacman en haut à gauche.

    Très sympathique et touchant de revoir le premier Harry Potter avec les petites bouilles à croquer des enfants qui sont hauts comme trois pommes alors qu’aujourd’hui ils dépassent d’une tête ou deux leurs professeurs. Touchant aussi d’entendre les voix des doubleurs encore toutes vertes, qui, évidemment, sont aujourd’hui des voix d’hommes et de femmes. Touchant bien sûr de revoir Richard Harris.

    Tendre, cette façon que tu as d’avancer dans la vie, en douceur mais fermement : droit devant. Souvent, j’ai l’image d’un lac paisible, une étendue d’eau calme ou encore celle d’un voilier qui me vient à l’esprit quand je pense à toi Anna.

    Bon, allez ! Hop ! Café et un chapitre ! Un !

    anti

  2. ramses Post author

    Jolie photo ! Derrière les lourds nuages, la lumière est éclatante. C’est souvent comme ça, dans la vie.

    Harry Potter, c’est pas mon truc… Pourtant, j’avais adoré « Le cercle des poètes disparus »…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.