Les « Venise » françaises

Alors, pour commencer, c’est Le truc qui me gave quand je lis un article sur une ville. Un peu d’eau et paf ! C’est la petite « Venise » du nord, de l’est, française, allemande, norvégienne. Deux, trois collines ? Et paf ! C’est la petite « Rome » du sud de la France et gnin, gnin, gnin. Ce manque d’imagination des journalistes qui rédigent me navre et surtout quel tristesse de ne savoir faire exister un lieu que dans sa ressemblance avec un autre célébrissime au lieu d’en faire un endroit unique pour ce qu’il est…

Bref, cela étant dit, petit tour des petites « Venise » françaises (Source L’Internaute), ces villes qui ont le mérite d’être belles pour elles-mêmes.

 

martigues-venise-provencale-399465.jpg
Martigues, la Venise provençale doit son surnom à sa situation privilégiée en bordure de l’Etang de Berre. De part et d’autre du Canal de Caronte qui relie l’étang à la Méditerranée, la cité a été immortalisée par le peintre Félix Ziem. C’est également sur ses canaux que l’on assiste aux fameuses joutes provençales.
veules-les-roses-venise-normande-398145.jpg

 

Installé le long de la Veules, ce petit village normand est l’un des plus anciens du Pays de Caux. Une promenade s’impose le long de ce cours d’eau où l’on cultive encore le cresson. Une Venise normande où se cachent au détour du chemin cressonnières, abreuvoirs, moulins et chaumières.

 

colmar-399623.jpg
Au pied du massif des Vosges, Colmar la capitale des vins d’Alsace se dresse au bord de la rivière Le Lauch et du canal Logelbach. C’est à bord de barques à fond plat que se visite la Petite Venise de Colmar et ses maisons à colombages, au coeur du quartier maraîcher de la Krutenau.
annecy-398496.jpg
Entre lac et montagne, ne manquez pas la visite de la vieille ville d’Annecy où les monuments chargés d’histoire longent les canaux. Surnomée « Venise des Alpes » ou « Venise savoyarde », la ville charme par ses ruelles et ses maisons datant du Moyen Age

 

ornans-399497.jpg

 

Au coeur du Doubs, Ornans doit sa réputation au peintre Gustave Courbet, enfant du pays, dont les oeuvres décrivent avec réalisme la vie quotidienne des Ornanais. Mais la ville vaut également le détour pour la visite de ses maison construites en encorbellement sur la rivière.

 

coulommiers-413900.jpg

 

Coulommiers offre le charme d’une escapade au cœur de la Brie. Traversée par les canaux du Grand Morin, la ville se divise en ilots dominés par de petites maisons pittoresques. Avant d’atteindre la très animée place du marché (les mercredis et dimanches matin), longez les brassets des religieuses ou des tanneurs

 

sete-399567.jpg
Chantée par Georges Brassens et dressée entre l’Etang de Thau et la Méditerranée, Sète doit son surnom aux  canaux qui sillonnent sa cité. Aux beaux jours, le centre ville se visite en bateau à la découverte de ses ports, sa ponte courte, son canal Royal avec passage obligé sous les 8 ponts de la ville.
niort-410261.jpg
Découvrez à pied, à vélo ou en barque la coulée verte qui s’étend le long des berges aménagées de la Nièvre, du centre ville de Niort au Marais poitevin. Une balade ponctuée par les multiples passerelles, écluses et moulins…
brantome-398206.jpg
Les amateurs de culture, de nature et de gastronomie risquent de tomber amoureux de cette petite ville du Périgord entourée par la Dronne. Brantôme vaut également le détour pour la visite de son abbaye bénédictine et son circuit troglodyte.
montargis-410599.jpg
Située sur le Loing, à la jonction des canaux de Briare, du Loing et d’Orléans, Montargis doit son surnom aux 131 ponts qui enjambent ses cours d’eau. Son riche passé historique se dévoile à travers les vestiges du château royal de Montargis, l’Église Sainte-Madeleine et ses pittoresques maisons à colombage.
crecy-la-chapelle-399458.jpg
De juin à septembre, c’est en barque que l’on peut visiter les canaux qui sillonnent Crécy-la-Chapelle. Au gré des canaux qui bordent d’anciennes maisons de tanneurs, on aperçoit les lavoirs et les fortifications médiévales de la ville. Pensez à  visiter la Collégiale Notre-Dame-de-l’Assomption, chef-d’oeuvre architectural du XIIIe siècle.
l-isle-sur-la-sorgue-413782.jpg
Aussi réputée chez les chineurs amateurs d’antiquités que chez les touristes, L’Ile-sur-la-Sorgueséduit par ses roues à aubes, témoignages des anciennes manufactures de soie et de papier de la ville. A ne pas manquer chaque premier dimanche d’août, le marché flottant.
pont-audemer-411930.jpg
Ville fleurie de l’Eure, Pont-Audemer doit son surnom de « Venise normande » aux eaux de la Risle qui quadrillent la ville. Ses ponts enjambent les canaux le long desquels on peut encore apercevoir d’anciens lavoirs et séchoirs de tanneurs.
goudargues-410606.jpg
Dans la vallée de la Cèze, Gourdargues est un des ces villages du Sud aux ruelles paisibles que seul le bruit de l’eau vient troubler. Dans cette  » Venise gardoise  » traversée par le canal la Ganbionne, il règne une atmosphère tellement provençale sous les platanes.
clisson-399664.jpg

 

Ville de Loire-Atlantique, Clisson est bordée par la Sèvre nantaise et la Moine. Du haut de son château médiéval, on domine cette cité baignée par les eaux, qui n’est pas sans rappeler l’Italie…

 

Mdrrrr ! Bon, ben moi là, j’ai des images de Paris en tête, de Florence, de Amsterdam, des Îles Lofoten

et comme des envies de voyages graves !

anti


14 Replies to “Les « Venise » françaises”

  1. ramses

    Il y a tant de beaux paysages à découvrir en France…

    Sans chauvinisme, il faut bien reconnaître que Martigues a une certaine analogie avec Venise… En plus propre ! Les façades colorées rappelles celles de Burano.

  2. Anna Galore

    Geo a fait une fois un numéro absolument génial où les photos semblaient avoir été prises un peu partout dans le monde alors qu’en fait, elles avaient toutes été prises en France. Oui, nous vivons dans un pays magnifique, en effet.

    D’ailleurs (message pour Anti), les beaux jours revenant, il va falloir que je t’emmène un de ces weekends visiter le Colorado (celui de Provence) et les falaises d’ocre.

  3. Ness

    Ahhh, Annecy 🙂 Pas loin de chez moi, et superbe !!! Bon, c’est pas Venise, c’est clair, mais ça a un charme fou !

  4. Kleman

    Merci Anti
    je rejoins totalement ton « coup de gueule » du début.
    Je ne suis pas objectif, en tant qu’amoureux, mais Venise ne souffre d’aucune comparaison qui puisse la dénaturer.
    Ces endroits sont magnifiques et méritent d’exister pour eux même et non dans l’ombre de la plus belle ville du monde.

  5. reginelle

    Nanananèèèèèère… ben La Cèze, elle passe à deux pas de chez moi ! et toc !
    c’est sur ses rives que je balade !

    sauf qu’ici, les « canaux » qui la rejoignent en serpentant entre les maisons, ne sont pas « domestiqués » par des parois de béton… ça court comme ça peut, entre rocaille et végétation.

    Mais pour en revenir à toutes ces « venise »… ben vi, elle est bien belle notre France. Et je rejoins Kleman : point n’est besoin de les comparer ou les louer par rapport à d’autres villes d’ailleurs…

    Et il n’empêche que venise reste Venise… il ne faut pas oublier l’esprit de ceux qui peuplent un lieu… c’est peut-être lui aussi (ou surtout) qui lui donne une ‘aura » particulière…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.