Matin Brun, Franck Pavloff

L’autre jour, Dorian me demandait comment c’était possible que des hommes aient pu sombrer dans la folie meurtrière à propos de la seconde guerre mondiale. Je lui ai expliqué que cela venait de la peur et de l’absence de révolte des gens qui font comme si de rien n’était et que cette attitude qui consiste à vouloir ne rien voir conduisait au pire. Je lui ai alors conseillé la lecture de Matin Brun de Franck Pavloff qui illustre à merveille cette horreur en 11 pages.

1073829368.jpg

Ce matin, je suis heureusement surprise de lire tout un article sur Franc Pavloff, sa nouvelle qui a été tirée à plus d’un million trois cent mille exemplaires rien qu’en France et traduite en vingt deux langues dans le journal de la région Languedoc-Roussillon, région qui a décidé de diffuser l’ouvrage auprès de tous les lycéens. L’auteur quant à lui sillonne les établissements scolaires.

Pavloff, qui se dit lui-même internationaliste humaniste, a écrit ce petit texte en 1998 alors qu’habitant à Grenoble, il assistait au rapprochement politique de Charles Millon et de l’extrême droite. Tout d’abord publié dans un recueil chez Acte Sud pour le salon du livre antifasciste de Gardanne, il est ensuite édité à part entière chez Cheyne Éditeur, alors petit éditeur de poésie.

Voici le 4e de couverture :

« Charlie et son copain vivent une époque troube, celle de la montée d’un régime politique extrême : l’État brun.

Dans la vie, ils vont d’une façon bien ordinaire : entre bière et belote. Ni des héros, ni des purs salauds. Simplement, pour éviter les ennuis,ils détournent les yeux.

Sait-on où risquent de nous mener collectivement les petites lâchetés de chacun d’entre-nous ? »

Un livre à mettre entre toutes les mains. Que la Parole circule.

anti

10 Replies to “Matin Brun, Franck Pavloff”

  1. Anna Galore

    Très belle initiative ! Espérons qu’elle sera reprise au niveau national.

    Quant à moi, je n’ai pas encore lu « Matin brun » mais je le fais dès ce soir.

  2. Anna Galore

    Voilà, je l’ai lu. C’est remarquable à tous points de vue.

    Ca fait d’autant plus peur que la réalité historique a largement dépassé toutes les fictions les plus brunes (et plus d’une fois, malheureusement).

  3. Catherine

    Je viens de découvrir « Matin brun » et m’empresse de l’acheter pour le donner à ma fille de 15 ans.

    En le lisant, je songeais au passé… Et aussi un peu au présent !

    Merci de me l’avoir fait découvrir !

    Catherine

  4. anti

    C’est un sincère plaisir partagé que de faire circuler ces pensées.

    C’est merci surtout, à toutes celles et ceux qui passent le flambeau.

    Alors, Catherine, c’est merci à toi de le passer à ta fille qui le passera à une amie, qui le passera etc.

    anti, ravie

  5. ramses

    Il est 6 heures du mat’, on toque à ma porte…
    Un regard vers Tweeny, endormie près de moi.
    La couleur de son poil est indéfinissable,
    Un peu de gris, du blanc, de l’or,
    Mais de brun franc, point…
    Soudain, je me souviens
    De ma chienne noire « Life »,
    Enlevée à mon affection
    Par mes deux Lilith…
    Vengence ultime !
    Je ne bouge pas,
    La porte vole en éclats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.