Motup et Diskit. Caravane pour une école, Olivier et Danielle Föllmi.

«La photographie n’est pas un but mais un moyen pour m’impliquer dans l’harmonie du monde.»

Hier, Valentine nous faisait découvrir une belle aventure, celle de Caravane pour une école .

Motup et Diskit sont deux enfants du Zanskar visiblement nés sous une bonne étoile car, grâce à la rencontre d’un des couples les plus beaux que je connaisse, Olivier et Danielle Föllmi, ils vont pouvoir aller à l’école. Oui, mais l’école se situe en Inde, et pour l’atteindre ils vont devoir marcher pendant 12 jours dans des conditions plus qu’infernale, par -30°, sur un fleuve gelé.

C’est en assistant à sa conférence que Valentine a fait connaissance avec ces magnifiques voyageurs du coeur. Qu’elle chance d’avoir pu rencontrer ce photographe, car aujourd’hui,  » Après sept heureuses années de conférences dans l’Europe francophone avec un multi-images à neuf projecteurs « Le Fleuve Gelé » pour l’imprésario Connaissance du Monde, Olivier Follmi n’a pas proposé d’autres conférences.

Entre voyages, conférences, création et suivi de fabrication des livres, dédicaces, médiatisation de son travail, il lui a fallu faire le choix de privilégier les voyages et la photographie pour équilibrer sa vie professionnelle et familiale.

Il ne donne donc plus de conférences. Très occasionnellement, il lui arrive d’en donner une improvisée à l’occasion de la sortie d’un nouveau livre, si son éditeur le sollicite. Dans ce cas, les dates figurent dans la page « Actualités ». (Source Föllmi.com)

De ce film, je n’ai trouvé aucune trace, sauf peut-être, ceci, qui nous promet de bons moments à venir :

fotogra

Sous un faux air de Kersauson ou de Tabarly, bref, sous un faux air de vieux loup de mer averti, Olivier Föllmi est bel et bien un explorateur, mais pas un explorateur solitaire, non. Marié depuis plus de 20 ans à Danielle, c’est ensemble qu’ils parcourent le monde pour le bien de tous les êtres et en particulier pour les 4 enfants tibétains qu’ils ont adopté.

Olivier Föllmi découvre l’Asie en 1976, à l’âge de 17 ans. Fasciné par le monde himalayen, il séjourne à plusieurs reprises au Zanskar.

De ces voyages découlera Deux hivers au Zanskar, son premier récit écrit à 24 ans.

En 1989, Olivier et sa femme ramènent deux enfants, Motup et Diskit, qu’ils inscrivent à l’école, où ils doivent se rendre en marchant des jours durant sur un fleuve gelé, au péril de leur vie. De cette aventure, primée au World Press Photo, sont nés Le Fleuve gelé, un livre d’images, Caravanes pour une école, un récit et L’école au bout du fleuve un livre pour enfants. Il est également l’auteur de Bouthan, le temps d’un royaume, L’horizon des dieux et Si loin des hommes, si près des dieux.

Il a reçu plusieurs prix dont celui du Premier prix de Photographie (1980), le Grand prix du Festival d’aventure de Royan (1982) et le Prix de la Presse (1991). (Source Les éditions de la Martinière).

00057.jpg

Voici une belle interview du Môssieur, tirée du site Faits et Projets.

Olivier Föllmi : « Je suis né voyageur »

Photographe talentueux et reconnu, Olivier Föllmi aime l’aventure, les relations humaines, la montagne et la découverte du monde. Lauréat d’une bourse de voyageur, il découvre l’Afghanistan pour la première fois en 1975. Depuis, sa quête de l’autre, et de lui-même, n’a jamais cessé. Entretien réalisé par Delphine Evmoon.

D’où vous vient cette passion du voyage ?

j’ai toujour voyagé en famille, en Europe. Adolescent, j’ai parcouru l’Europe à toutes les saisons pendant les vacances et je crois que je suis né voyageur.

Pourquoi choisir cette vie d’aventure ?

J’aimais la montagne et c’est elle qui m’a amené vers l’Asie pour grimper, mais ce sont les hommes de là-bas qui m’ont fasciné et m’ont fait revenir à une vie d’aventure.

Avez-vous commencé votre périple par l’Asie ? Si oui, pourquoi ?

J’ai découvert l’Afghanistan à 17 ans et j’ai aimé ses paysages désertiques et son peuple prude. Je me suis ensuite tourné vers les régions tibétaines de l’Himalaya qui m’ont séduit aussi par leurs paysages et par leur peuple. C’est ensuite que j’ai appris à aimer leur culture.

Pourquoi avoir choisi la photographie comme outil pour faire partager au grand public vos expériences à travers vos livres ?

Je n’ai pas choisi d’être photographe : je le suis devenu et à 17 ans j’aurais aimé savoir que je pourrais vivre de la photographie et être auteur de livres. J’aime la photographie comme moyen d’échange sur le terrain, sur place avec les gens que je rencontre et au retour à travers le livre et le public qui rêve de voyages.

00190.jpg

Vos projets ?

Mon projet photographique sur les années à venir va me faire parcourir le monde entier à la rencontre des hommes. Je travaille en ce moment sur l’Inde pour la réalisation du prochain livre qui sortira à l’automne 2004.

Quels aventuriers admirez-vous le plus ?

De tout temps j’ai admiré les aventuriers courageux et passionnés tels que Marco Polo, les découvreurs des pôles au début du siècle, comme Mermoz, St-Exupéry, et plus contemporains, Jean-Loup Etienne, Haroun Tazieff et Jacques-Yves Coustaud.

00232.jpg

Votre devise dans la vie ?
Fais ce que tu aimes et aime ce que tu fais.

Vos passions ?
J’aime vivre intensément et je rêve d’harmonie.

Que vous apportent humainement de telles aventures ?
Une grande part de rêve qui fait partie de ma réalité ; une foi en les hommes et un caractère optimiste.

Que retenez-vous de toutes ces rencontres ?
On ne grandit jamais tout seul mais grâce aux autres.

00344.jpg

Voilà des propos en parfaite synchronicité avec ceux de Anna sur l’interdépendance dont elle parlait encore ce matin.

Certains esprits chagrins pourraient trouver le portrait idyllique, peut-être un peu trop gentils ces gens là. Eh bien, c’est encore piiiiiiiire que ça !

imght-newsletter.jpgEh oui, non seulement les Föllmi sont un couple fort et formidable, ils font des photos géniales, ont des idées de livres brillantes, adoptent des enfants etc. etc. mais en plus ils ont fondé l’association Hope, en faveur de l’éducation et de l’entraide villageoise.

Hope est une association internationale, créée en Suisse, dont les buts sont de préserver et enrichir l’harmonie des peuples traditionnels, en liant sagesse et savoir, tradition et développement. Son sigle signifiait à l’origine « Himalayan organisation for people an education ».

Vous me direz : « Oui, mais ils ne s’occupent que de l’Himalaya, c’est pas sympa pour les autres ». Certes, enfin, non même pas 😉 car si l’association est bien née pour apporter aide et soutien aux peuples de l’espace culturel himalayen, l’association ouvre désormais son champ d’action à tous les continents et s’intitule : « Hope Organisation for People and Education ».

follmi-fe3-800.jpg

La Sagesse du coeur peut être trouvée en toutes circonstances, sur n’importe quelle planète, qu’elle soit ronde ou carrée. Elle ne provient pas d’un savoir, d’images de perfection ni de la compassion ou du jugement mais du fait que l’on voit avec les yeux de la sagesse, le coeur plein d’une attention aimante, que l’on offre sa compassion à tout ce qui existe dans notre monde.

Jack Kornfield, in Offrandes, de Olivier et Danielle Föllmi.

Olivier et Danielle Föllmi étaient présents en Bretagne

follmi_g.jpg

lors de la dernière édition du Festival de la Gacilly (Voir aussi la note Festival « Peuples et Forêt » à la Gacilly).

anti, ravie 😉 (Merci Valentine !!!)

© Photos : Olivier Föllmi

13 Replies to “Motup et Diskit. Caravane pour une école, Olivier et Danielle Föllmi.”

  1. valentine

    C’est à toi qu’il faut dire MERCI Anti. Quel bonheur de te lire et de partager avec toi cette admiration pour ce couple extraordinaire. Je suis si émue de revoir, 20 ans après, Motup et Diskit.

    Rencontre inoubliable que celle d’Olivier puis de Danielle Föllmi. Ils font partie de ma vie. Je les aime.

    Cette dernière photo de mains qui se rejoignent en cercle, me touche particulièrement. J’ai eu, à plusieurs reprises, l’occasion de la partager avec des amis qui traversaient des moments difficiles. Elle dégage tant de force, d’énergie.

  2. Anna Galore

    Quelle beauté ! Quelle beauté !

    Merci à eux d’exister, à toi de nous en parler, à Valentine de nous avoir raconté sa rencontre, à tous ceux qui de près ou de loin ont permis que tout cela soit.

    Merci.

  3. anti

    « Quel bonheur de te lire et de partager avec toi cette admiration pour ce couple extraordinaire »

    Trop bien ! Je viens de créer un nouveau tag qui s’appelle « Couples extraordinaires ». Pour l’instant, je n’en n’ai repéré que 3 mais il faudra qu’on recherche un peu mieux plus tard.

    « Cette dernière photo de mains qui se rejoignent en cercle, me touche particulièrement. »

    Moi aussi, énormément et je comprends tout à fait ce dont tu parles en terme de partage que le moment soit difficile ou nom d’ailleurs. Cette chaîne plus ou moins longue que l’on forme ensemble, maillons équivalents, indispensables, interdépendants… Regardez ne serait-ce qu’hier encore le symbole de ces mains jointes sur l’ancien tracé du mur de Berlin.

    Ca me fait penser à cette très belle initiative de Aavaz : http://www.annagaloreleblog.com/archive/2008/08/08/poignee-de-mains-humanitaire.html

    J’ai hâte d’en savoir plus sur ce « Föllmi destiny ». Si quelqu’un a des infos, j’suis preneuse 😉

    anti

  4. ramses

    Magnifique note, Anti, qui redonne de l’espoir dans l’avenir de l’humanité.

    Je ne connaissais pas Olivier et Danielle Föllmi, que je découvre dans la vidéo. Ma soeur et moi n’en avions jamais parlé et c’est grâce au blog que je fais leur connaissance ! Magique, non ? Ces mains en cercle, tout un symbole…

  5. anti

    Merci Valentine !

    « Ma soeur et moi n’en avions jamais parlé et c’est grâce au blog que je fais leur connaissance ! Magique, non ? »

    Trop bien !

    anti, mains froides, cœur chaud.

  6. valentine

    : ) Je suis heureuse d’avoir partagé ce bon moment avec toi Miss. Cet homme a un regard si profond, si plein de compassion et de générosité. Cette interview m’a fait un bien fou. Il dit aussi:
    « On doit re-cultiver l’humanité ». Joli programme…

  7. Moulys Céline

    Bonjour Valentine !
    Je suis la réalisatrice du film Föllmis’ Destiny. Ton reportage est très beau et très sensible. Félicitations !
    Pour ton information, le film « Föllmis’ Destiny » a été projeté pour la première fois au festival de St Etienne « Planète couleurs » le 27 mars dernier. La prochaine diffusion est prévue à Paris, le 8 mai 2010, au festival culture-aventure avec d’autres films sur l’Himalaya (www.culture-aventure.com), puis à St Malo au festival Etonnants Voyageurs, du 22 au 24 mai 2010, ensuite, à Rouen, le 27 mai 2010 avec Terre d’aventure… Le programme complet se trouve sur http://www.follmisdestiny.info On peut même acheter le DVD !

    Au plaisir de te rencontrer peut-être dans l’un de ces festivals où Olivier et/ou Danielle seront souvent présents ! (Danielle à Culture Aventure et le couple à St Malo…)

    Bon vent à toi ! (Bon chemin, comme dit Olivier 😉 )

  8. anti

    Bonjour Céline ! Je suis « anti », la rédactrice de cet article 😉 (et non Valentine qui est l’une de nos riches commentatrices !). Mille mercis pour votre commentaire sur votre film dont j’ai parlé ici :

    http://www.annagaloreleblog.com/archive/2010/03/26/follmis-destiny.html (d’ailleurs, je vais y copier/coller votre commentaire là-bas, pour plus d’information).

    C’est amusant que vous passiez maintenant alors que je parlais encore de votre film avec la personne qui organise le Festival Drom à Nîmes il y a quelques jours. Je crois que vous lui avez envoyé votre dossier de presse. De mon côté, je lui ai aussi fait parvenir la liste de tous les articles que j’ai fait sur Danielle et Olivier : http://www.annagaloreleblog.com/archives/tag/f%C3%B6llmi.html . Je serai tellement heureuse de le voir programmé ici !!!

    Félicitation à vous tous,

    J’espère que vous nous tiendrez informés de votre actualité !

    Bonne continuation,

    Amitiés,

    anti

  9. Anna Galore

    Un grand plaisir de vous lire ici, Céline. Comme vous l’avez compris, nous sommes beaucoup ici à avoir une grande admiration pour le couple Föllmi et toutes ses actions depuis des années.

    Merci pour votre passage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.