The Crying Light, Antony & the Johnsons

antony-and-the-johnsons.jpg

Juillet 2006. Après avoir parcouru des centaines de kilomètres à la recherche de quoi ? A fuir qui ? Je m’arrête dans un centre commercial et je tombe en arrêt devant une pochette de CD qui me fascine. Une femme ? Un homme ? Un noir et blanc d’un passé en futur à-venir ? Un trouble. Une vraie découverte. Les milliers de kilomètres qu’il me reste à parcourir pour arriver sur les traces d’une révolte à Odessa se feront avec Anthony en boucle. J’en ai acheté plusieurs exemplaires que j’ai envoyés un peu partout.

Je venais de découvrir Antony & the Johnsons : un coup de foudre un vrai !

Sa voix, son histoire, sa musique, les duos avec les chanteurs que j’aime (Lou Reed, Boy George, Rufus Wrainwright, Denevdra Banhart), sa sensibilité, ses paroles, son sourire dans les interview, tout me réjouis dans cet opus.

Une version live de « You are my sister » très touchante :

Aujourd’hui , Antony & the Johnsons sort un nouvel album :
« The Crying Light » en hommage à notre planète en déclin.

898483577.jpg
Le nouveau monde d’Antony & the Johnsons,
un article de Boris Bastide sur 20minutes.fr

Un chant du cygne à notre planète. Quatre ans après avoir exalté toute la douleur d’être au monde sur l’acclamé I Am a Bird Now, Antony & The Johnsons pleure avec The Crying Light la peine d’une Terre mise à mal.

Sans rien perdre de leur stupéfiante beauté. Ce troisième album prend de nouveau les atours de douces orchestrations de piano et de cordes pour accompagner les bouleversants méandres de la voix d’ange d’Antony. Et se refuse de jouer la surenchère. « Il y a beaucoup moins d’intensité que sur l’album précédent, explique le chanteur britannique installé à New York. I Am a Bird était très cathartique. Là, je voulais composer des paysages. »


Les natures mortes d’Antony dépeignent ici un monde en pleine décomposition. De Her Eyes Are Underneath the Ground à Daylight and the Sun en passant par Another World, on y cherche le réconfort d’un environnement déjà ou bientôt absent.

Il n’y a plus de barrières entre la désolation des hommes et celle de la planète. « Aujourd’hui, j’ai l’impression que mon corps est en phase avec la nature. Qu’on est fait des mêmes éléments, confie le chanteur. Je suis même persuadé que toutes les espèces chantent, même celles qu’on ne peut pas entendre. »

809833030.jpg

Photo Peter Stock

Mais si l’univers d’Antony ne se prête toujours pas à la couleur, The Crying Light se joue aussi bien du noir que du blanc.
Inspirés par le danseur japonais Kazuo Ohno, dont « la gestuelle se détachait totalement de la manière dont on se déplace », les dix titres ont été conçus comme un sanctuaire de lumière où l’artiste peut oublier ses aliénations et chercher la paix.

« Ma musique a pour but de me donner du réconfort, indique Antony. Je veux guérir, mais pour pouvoir aller mieux, je dois d’abord évacuer mon chagrin. The Crying Light est ma manière d’y parvenir. »

L’album « The Crying Light » est disponible sur Deezer : ici.

Ailleurs sur le blog : Kazuo Ohno – Le Butô.

Antony Hegarty, sur le blog de Paul Jorion.

anti

18 Replies to “The Crying Light, Antony & the Johnsons”

  1. Catherine

    … tiens ? Il y a de la musique… Et puis je me suis laissée séduire par la voix, l’orchestration… Beau, émouvant…

    Un vrai coup de coeur… Un vrai coup au coeur….

    Merci pour cette découverte

  2. Catherine

    Plus… Bien plus…

    En écho à l’article que j’ai écrit, « You are my sister » me renvoie à quelque chose de grand… Le sentiment de faire partie de quelque chose… De ressentir des liens, partout… Hier, aujourd’hui, demain…. Toi, moi, eux, nous….

    Bong ! [émotions]

  3. anti

    Oui, j’ai vu le thème de ta note du jour mais je ne l’ai pas encore lue. J’attends d’avoir la tête disponible.

    Je ne sais pas si tu as suivi le lien vers le « Message à l’univers » de Kazuo Ohno, mais ça devrait te plaire.

    A plus tard alors !

    anti

  4. startine

    Très bonne idée que de nous faire partager tes découvertes musicales en live.
    Je ne connaissais pas ce groupe non plus, mais c’est franchement super…

    Du coup, je laisse votre page ouverte sur un coin du bureau pour écouter tout l’album tranquillement…

    Ah les filles, vous avez du nez… de l’oreille, et un coeur gros comme ça !!

  5. lostalone

    trés bonne musique , je vous conseil d’écouter Andrew bird qui est dans le meme genre et Damien Rice trés sympa aussi.

  6. ramses

    L’homme accuse la planète de ses propres malheurs, alors que c’est l’inverse…

    Quelques « cris » s’élèvent pour renverser cette tendance, pour faire prendre conscience à l’homme qu’il détient le pouvoir de renverser cette « fatalité ».

    Pendant des millénaires, l’homme a surmonté ses peurs et cherché à améliorer son sort. Depuis un demi-siècle, il vit dans l’illusion qu’il n’est plus nécessaire de se battre contre l’adversité. Par contre, il multiplie les querelles avec ses semblables.

    Il est temps de réapprendre à vivre ensemble.

    Ce disque est un message d’espoir.

  7. anti

    Re bonjour à tous ! Me voilà ressortie de paperasseries diverses et avariées.

    Ca me fait très plaisir de vous avoir fait découvrir pour certains cet artiste que, vraiment, j’aime beaucoup.

    Merci lostalone pour les références des autres chanteurs, je suis déjà en train d’écouter Andrew bird, Sovay, très sympa en effet).

    « L’homme accuse [la planète] de ses propres malheurs, alors que c’est l’inverse…  »

    C’est marrant, ta phrase répond exactement à la question que me posait Antiochus sur son blog à propos de l’ombre en nous.

    http://www.antiochus.org/article-26978959.html

    anti

  8. lison

    Plein de tendresse et de douceur. Et le message qui est véhiculé nous donne un peu d’espoir. Merci anti, je ne connaissait pas…bisous.

  9. Anna Galore

    C’est toi, Anti, qui m’a fait découvrir Antony & The Johnsons. La voix est tout simplement fabuleuse.

    Quant à Kazuo Ohno, il est absolument renversant.

  10. lostalone

    Avec plaisir!
    Je suis tombé par hasard sur ce blog et j’ai étais trés surprise par la diversité des articles. Je viens de finir les perles de Domérat qui est absolument fantastique. Ca doit être trés interessant de discuter littérature avec vous.
    Bonne fin de journée!

  11. Anna Galore

    Bonjour lostalone et merci pour ces commentaires !

    Comme le remarque Zittastile, vous voici désormais plus tellement lost et pas du tout alone.

    Au plaisir de discuter avec vous !

  12. anti

    « Je suis tombé par hasard sur ce blog et j’ai étais trés surprise par la diversité des articles. »

    Cela doit venir du fait que nous sommes trois personnes à rédiger ici : Anna Galore, Miss You et moi, anti.

    « Je viens de finir les perles de Domérat qui est absolument fantastique. »
    Entièrement d’accord ! Ca, c’est l’oeuvre de Anna 😉
    Et je suis quasi certaine que tu vas te régaler avec les autres !

     » Ca doit être trés interessant de discuter littérature avec vous.  »
    Je ne sais pas, par contre tu trouveras souvent des références de livres qu’on a aimé les unes ou les autres.

    « Comme le remarque Zittastile, vous voici désormais plus tellement lost et pas du tout alone. »

    Bon. J’avoue ? Euh… le ridicule ne tuant pas, j’avoue que j’étais très surprise de ton pseudo que je n’ai pas du tout, mais alors pas du tout perçu comme Anna et Potszilla. J’en pleure de rire ! J’ai lu : Io Stalone. Yo Stalone !

    anti, irrécupérable !

  13. Anna Galore

    Yo Stalone !!! mdrrrrrrrrrrrrrrr !!!

    Bon, ben, lostalone, si tu vois ce message, voici une suggestion intéressante pour ton nouveau pseudo.

    Anti ? Stallone deux L.

    Anna, aile en l’air

  14. anti

    Mdrrrrrrrrrrrr !!! Depuis ce matin, j’embête Anna avec mes « et là, y’a un e ou pas ? et ça, ça prend un p ou 2 ? »

    Sinon, Yo Schwartzy ? C’est pas malle non plus hein Bloody So ?

    anti, pas awake mais aware !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.